Sabre 1837 de l'amiral Mathieu

DUCLOS
Messages : 221
Enregistré le : 03 Nov 2007, 15:44

Sabre 1837 de l'amiral Mathieu

Messagepar DUCLOS » 22 Avr 2015, 06:46

Bonjour

Je vous présente ma dernière acquisition. Il s’agit d’un sabre d’officier de marine porté par un amiral (conforme au premier modèle dit 1837) et réglementaire sous la Restauration. La dorure est encore belle et présente à plus de 80 %. La poignée est en corne foncée noire , un peu translucide. La lame est à langue de carpe , c’est dire s’élargissant à l’extrémité. Ce qui laisse penser que ce modèle de sabre avait encore une vocation guerrière. La particularité de ce sabre est sa lame gravée à l’eau forte sur un tiers (ce qui reste peu courant dans la marine comparé à l’armée de terre ou les épées de récompense à lames gravées ou souvenir étaient plus fréquentes). Les motifs représentent des cordages entrelacés et des ancres de marine, sans oublier les initiales du propriétaire : Aimé Mathieu, officier de marine et amiral en 1846. Ayant retrouvé son dossier au SHD de Vincennes, je vous fais partager son parcours assez intéressant.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image


Pierre Louis Aimé MATHIEU est né à Lyon le 01 avril 1790.

Engagé Mousse en 1801 à l’age de 11 ans et puis Novice jusqu’en 1801, le matelot MATHIEU participe aux campagnes napoléoniennes sur La Sémillante (1802-1803) et combat des frégates anglaises aux environs de St Domingue. Le matelot MATHIEU embarque également sur la Vertu, Robuste et Genois

Aspirant provisoire en 1808 et de 2eme classe en 1808 et de 1ere classe en 1812. Il passe enseigne de vaisseau également en 1812.
Il réalise ensuite plusieurs campagnes (1808-1812 – Cotes d’Espagne et 1813-1814 – Cotes d’Italie) en temps de paix d’explorations ou reconnaissances des fonds et océans à bord de la Chevrette (hydrographie de la Méditerranée – 1816-1818) , Aigle et Foudre.

En 1820, il obtient son premier commandement et commande la canonnière La Terre

Il est nommé lieutenant de vaisseau en 1821 et fait également la meme année chevalier de la légion d’honneur.

Il est nommé capitaine de frégate en 1829 et participe à la campagne d’Algérie en 1830 (« expédition d’Alger ») en commandant une corvette dite de charge La Dordogne.

Quelques chiffres sur la composition de la flotte (tout de même impressionnante)

Le nombre des bâtiments de l’état s’élevait à 103; ils portaient ensemble 2,968 bouches à feu. 350 navires du commerce, destinés au transport du matériel et des vivres, avaient été affrétés par le gouvernement, ainsi que 130 petits bateaux catalans et génois. 55 chalands, et 30 bateaux plats. Le munitionnaire général, M. Sellières, avait en outre affrété pour son compte 100 navires de commerce. En sorte que le total des bâtiments employés à l’expédition était de 768; et le nombre d’hommes transportés s’élevait, y compris l’armée d’expédition, à 70,450 !

Il commande ensuite la Bellone (frégate) et réalise plusieurs voyages à Alger en 1831-1833.

Il est nommé capitaine de vaisseau en 1837 et officier de la légion d’honneur en 1849.
Cette même année, il commande l’Hermione (frégate) – campagne de reconnaissance des cotes d’Espagne et les vaisseaux Marengo (Toulon/Alger) et l’Inflexible entre 1842-1844

Il est ensuite nommé gouverneur de la Martinique de 1844-1848. Il sera nommé contre amiral commandeur de la légion d’honneur en 1846. Il est également président de plusieurs commissions dont cette du perfectionnement de l’Ecole Navale et membre de la commission des Phares, et vice président du bureau des Longitudes

Il termine sa carrière comme directeur du dépôt des cartes et plans de la marine à Paris de 1849 à 1853 (date de son placement en 2eme section). Il décède en 1870.

Ses décorations :

- Grand officier de la légion d’honneur en 1863
- Médaille de St Helene
- Chevalier de St Louis
- Grand croix de St Gregoire le Grand
- Grand croix de St Stanislas de Russie
- Grand croix de St François 1er des deux Siciles
- Commandeur de Charles III d’Espagne
- Commandeur de la Couronne de Fer d’Autriche et du Danebrog de Danemark
- Chevalier du St Sépulcre de Jerusalem
Je recherche les anciennes tenues, coiffures et équipements de la marine avant 1945

SL
Messages : 1544
Enregistré le : 21 Jan 2007, 16:50

Re: Sabre 1837 de l'amiral Mathieu

Messagepar SL » 22 Avr 2015, 13:38

Bonjour,
Il s'agit bien là d'un sabre du modèle dont le dessin est donné par les planches jointes à l'ordonnance du Roi sur l'uniforme du corps royal de la marine du 20 juillet 1837. Compte tenu de cette date ce sabre est donc réglementaire sous la monarchie de juillet et non sous la Restauration.
Selon les éléments fournis si cette arme a bien appartenu à l'amiral Mathieu, il ne s'agit en aucun cas d'un sabre d'amiral puisqu'à l'époque, et jusqu'en 1917, les officiers généraux de marine ne portent que l'épée.
Cordialement SL

DELAMBILY
Messages : 623
Enregistré le : 16 Juil 2011, 15:08

Re: Sabre 1837 de l'amiral Mathieu

Messagepar DELAMBILY » 24 Avr 2015, 00:59

Salut à Tous,

A sa sortie du service actif (versement dans la deuxième section du cadre de l'état-major général), l'amiral A. MATHIEU exerce les fonctions de :
- 1 ) Président de la Commission supérieure pour le perfectionnement de l'enseignement de l'Ecole Navale Impériale, jusqu'à son remplacement en 1864 par le VA TOUCHARD (PH).
- 2 ) Directeur général du dépôt des cartes et plans de la marine, et Président du Comité hydrographique, jusqu'à son remplacement en 1864 par le CA PARIS (FE).
- 3 ) Membre de la Commission des Phares (Président-né : le Ministre des travaux publics), jusqu'à son remplacement en 1863 par le CA PARIS (FE).
- 4 ) L'annuaire de la marine et des colonies de 1859 le dit membre du bureau des latitudes, représentant le département de la Marine ; il se trouve encore dans celui de 1870, à la veille de son décès. Un autre MATHIEU est membre de ce bureau depuis 1862 au titre d'astronome ; il s'agit de Claude Louis MATHIEU (1783-1875) polytechnicien, astronome, membre de l'Institut et parlementaire.

L'Amiral Mathieu était le frère de Jacques Marie Adrien Césaire MATHIEU (1796-1875), archevêque de Besançon, cardinal et sénateur sous le second Empire.

Sa biographie ne figure pas dans mon fichier des Officiers de marine, mais dans celui des administrateurs coloniaux. Dans cette biographie les dates extrêmes de son gouvernorat de la Martinique sont 1844-1847, me serait-il possible de connaitre la date de son départ de la Martinique ou de sa nouvelle affectation, figurant dans ses états de service. Pour les personnes de bonne volonté, il est inutile de me donner des informations issues d'Internet.

Dans son "Cap sur Alger -Toulon 25 mai 1830-" (Editions de l'Atlanthrope, 1980), Jean BERNARDINI-SOLEILLET donne la liste des 103 bâtiments de la flotte, classés par type suivi du nom du Commandant, en annexe figure la composition des 3 Divisions, les Brigades avec noms des officiers généraux, numéros des Régiments et noms des Colonels, noms des bâtiments d'embarquement et nombre d'hommes embarqués. Cette expédition est un vrai exploit à mettre au crédit de la Marine et de l'inventivité de ses services techniques ; ne pas oublier la participation et le soutien des autorités et de la population de Toulon.

Cordialement,
André DELAMBILY, ancien du Gustave Zédé (1963-1966)

DUCLOS
Messages : 221
Enregistré le : 03 Nov 2007, 15:44

Re: Sabre 1837 de l'amiral Mathieu

Messagepar DUCLOS » 24 Avr 2015, 16:06

bonjour

merci pour vos réponses

je regarde les scans que j'ai pu faire de son dossier concernant sa fonction de gouverneur aux Antilles et essaye de vous répondre prochainement


cdt

VD
Je recherche les anciennes tenues, coiffures et équipements de la marine avant 1945

DUCLOS
Messages : 221
Enregistré le : 03 Nov 2007, 15:44

Re: Sabre 1837 de l'amiral Mathieu

Messagepar DUCLOS » 25 Avr 2015, 15:29

Bonjour

je vous confirme que sur ses états de service, il est gouverneur de la Martinique du 02 decembre 1844 au 24 avril 1848
il est ensuite affecté sur le Castor jusqu'au 09 juin 1848 et a terre jusqu'au 08 juin 1853 (après dans la reserve)

Cdt

Image
Je recherche les anciennes tenues, coiffures et équipements de la marine avant 1945

DELAMBILY
Messages : 623
Enregistré le : 16 Juil 2011, 15:08

Re: Sabre 1837 de l'amiral Mathieu

Messagepar DELAMBILY » 25 Avr 2015, 22:13

Bonsoir DUCLOS,

Merci infiniment pour cette réponse, cerise sur le gâteau le fac-similé de ses états de service est joint à la réponse. L'Amiral Mathieu a donc quitté la Martinique avant l'arrivée de son successeur nommé par le gouvernement provisoire de 1848, ce qui explique l'intérim du général de Rostoland. Je mets aussitôt à jour sa fiche bio et la liste des gouverneurs de la Martinique.

Cordialement,
André DELAMBILY, ancien du Gustave Zédé (1963-1966)


Retourner vers « Marins français célèbres et d'autres qui le sont moins... »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités