Contre-amiral A.J.F. de Martineng

COMARGOUX
Messages : 503
Enregistré le : 26 Déc 2007, 09:24

Contre-amiral A.J.F. de Martineng

Messagepar COMARGOUX » 08 Sep 2015, 13:18

Bonjour à tous,
je ne suis pas parvenu à éclaircir cette énigme concernant le Contre-amiral André, Jules, François de Martineng (1776-1860). Pouvez vous me venir en aide ?
Dans les documents en ma possession, ce contre-amiral est donné comme "Préfet maritime du 5° arrondissement" (Toulon) par intérim du 1er mars au 1er septembre 1826 et du 3 juin au 1er septembre 1829.
Or dans une biographie issue de "Annuaire historique et biographique des souverains, etc..." Tome II, il est écrit :
"Il remplit, pendant près de quatre ans, les fonctions de préfet maritime de Toulon, par intérim."

Dans les Annales Maritimes et Coloniales de 1830, 2° partie, Tome 1, il est également écrit, à propos de la visite du Dauphin à Toulon le 4 avril 1830 :
"M. le contre-amiral de Martineng, préfet maritime, ..... a reçu son Altesse royale à la porte de l'arsenal..."
. Il était donc bien Préfet maritime à cette date.
D'où mes questions :
- Connaît-on les dates exactes d'intérim de la fonction de Préfet maritime de Toulon assuré par le CA de Martineng ?
- Si cet intérim a duré effectivement près de 4 ans, pourquoi aussi longtemps ?
Merci d'avance pour vos lumières.
Cordialement
Olivier

Avatar de l’utilisateur
capu.rossu
Messages : 1185
Enregistré le : 07 Mar 2007, 19:03

Re: Contre-amiral A.J.F. de Martineng

Messagepar capu.rossu » 08 Sep 2015, 13:27

Bonjour,

Un début de réponse :

Préfets Maritimes de Toulon (1).jpg


Préfets Maritimes de Toulon (2).jpg


De toutes façons, même s’il ne s'agit que d'une affectation par intérim, les rédacteurs de la Presse ne mettront jamais en avant le titre "par intérim" sauf pour annoncer dans un article que Monsieur le Contre-Amiral Untel exercera les fonctions de Préfet Maritime en attendant la nomination du succeseur de Monsieur le Vice-Amiral Chose...

@+
Alain

COMARGOUX
Messages : 503
Enregistré le : 26 Déc 2007, 09:24

Re: Contre-amiral A.J.F. de Martineng

Messagepar COMARGOUX » 08 Sep 2015, 19:04

Bonsoir Alain,
merci pour votre intervention.
malheureusement, les documents que vous présentez (et que je possède également) ne font que confirmer que le CA de Martineng a été Premar p.i. deux fois et pour de courtes durées.
Comment expliquer, par exemple, que les Annales Maritimes (dont on peut penser qu'elles disent des choses exactes) le donnent comme Premar en 1830 ?
Cordialement
Olivier

DELAMBILY
Messages : 590
Enregistré le : 16 Juil 2011, 15:08

Re: Contre-amiral A.J.F. de Martineng

Messagepar DELAMBILY » 09 Sep 2015, 02:39

Salut à Tous,

Ma fiche bio du contre-amiral Martinenq (1), dans son ultime mouture, rédigée à partir de sources proches des dossiers individuels indique :

Contre-amiral le 4 août 1824.
il est nommé par Ordonnance Royale du 8 décembre 1824, Major-général du port de Toulon, exerce cette fonction du 20 décembre 1824 au 1er décembre 1830.
Commandant de la marine à Toulon par intérim :
- du 1er janvier au 1er septembre 1825.
- du 1er janvier au 1er septembre 1826.
Préfet maritime de Toulon par intérim :
- du 1er mars au 11 mars 1827.
- du 16 septembre 1829 au 11 septembre 1830.
Il est à nouveau nommé major-général du port de Toulon par Ordonnance du 12 août 1834.
Préfet maritime de Toulon par intérim :
- du 20 avril 1835 au 26 octobre 1836.

Préfet maritime de Cherbourg (nommé le 20 mars 1836) jusqu'au 29 novembre 1841, date de son versement en deuxième section.

Je possède divers documents donnant des dates différentes. L'intérim sert à combler la vacance dans l'exercice de la fonction (absence prolongée d'un titulaire lors de passation de pouvoir entre officier sortant et officier prenant, déplacement, maladie, etc. . ).

Note 1 : Par son premier mariage, l'amiral Martinenq était le gendre de de Chaubry de Blottière, maire de Toulon. L'orthographe que j'utilise est celle donnée dans ses premiers actes d'état-civil (Baptême, 1er mariage, naissance du fils, . . ).
André DELAMBILY, ancien du Gustave Zédé (1963-1966)

COMARGOUX
Messages : 503
Enregistré le : 26 Déc 2007, 09:24

Re: Contre-amiral A.J.F. de Martineng

Messagepar COMARGOUX » 09 Sep 2015, 17:37

Bonjour à tous
merci DELAMBILY pour ces précisions fort intéressantes.
Le CA de Martinenq (ou Martineng) aurait donc pris ses fonctions de Premar Cherbourg longtemps après (novembre 1836) sa nomination (20 mars 1836) puis qu'il était encore Premar Toulon le 25 octobre 1836 et qu'il me paraît difficile d'occuper ces deux fonctions simultanément. Est ce exact ? Connaissez vous la date de sa prise de fonction à Cherbourg ?
Sait on ce qui a justifié ces nombreuses, fréquentes et longues périodes d'intérim ? Saur erreur de ma part, il a du remplacer successivement les VA de Rigny, Ducampe de Rosamel et Jurien de La Gravière.
Enfin, on peut s'étonner que ce contre-amiral, ayant occupé de si hautes fonctions, n'ait jamais été promu Vice-amiral. Savez-vous pourquoi ?
Très cordialement
Olivier

DELAMBILY
Messages : 590
Enregistré le : 16 Juil 2011, 15:08

Re: Contre-amiral A.J.F. de Martineng

Messagepar DELAMBILY » 19 Sep 2015, 14:37

Salut à Tous,

Je ne perds pas de vue le message de COMARGOUX ; les questions posées sont plus complexes qu'il n'y parait. Je dois monter dans la réserve, sur les pentes du Faron, pour remettre la main sur ma documentation ancienne, concernant la marine.

Mea-culpa, dans mon précédent message, j'ai commis deux erreurs mises en exergue par le questionnement de notre collègue :
1 - L'intérim de l'amiral Jurien de La Gravière assuré par l'amiral Martinenq, va du 20 avril 1835 au 26 octobre 1835 et non 1836 : la cause une mauvaise interprétation de ma part du texte du tapuscrit (surcharge d'un 5 sur un 6).
2 - Le CA Martinenq est nommé préfet maritime de Cherbourg par ordonnance royale du 26 février 1836 et exerce sa fonction du 14 mai 1836 au 29 novembre 1841, jour de ses soixante-cinq ans. Son prédécesseur à Cherbourg, le CA René Constant Le Marant de Kerdaniel, quitte son poste avec le grade de vice-amiral, le 1er mai 1836. La date du 20 mars est totalement imaginaire, je n'ai pas trouvé la raison de cette confusion, la fatigue peut-être ?

Cordialement,

La suite dans quelques jours . . .
André DELAMBILY, ancien du Gustave Zédé (1963-1966)

DELAMBILY
Messages : 590
Enregistré le : 16 Juil 2011, 15:08

Re: Contre-amiral A.J.F. de Martineng

Messagepar DELAMBILY » 27 Sep 2015, 11:28

Salut à Tous,

. . . suite du message précédent.

Titulaires et motifs des intérims du CA de Martinenq :

I - du 1er mars au 11 mars 1827, suite au rétablissement des fonctions des préfets maritimes par ordonnance royale du 27 décembre 1826. Le premier titulaire devait prendre ses fonctions le 1er mars 1827, pour Toulon le VA Jacob.

II - du 16 septembre 1829 au 11 septembre 1830, le VA Jacob malade demande à être relevé de ses fonctions. Le VA de Rigny, appelé à cette fonction, était toujours dans le Levant, à la tête de l'escadre stationnaire, Martinenq assure donc l'intérim.
Lors de son retour en France en février 1829 et jusqu'à sa nomination le 8 août 1829 par le Prince de Polignac à la tête du ministère de la marine, poste qu'il refuse, l'amiral de Rigny semble avoir passé le plus clair de son temps en région parisienne, pour ne pas dire dans les palais du Royaume. Après avoir refusé le portefeuille de la marine, il regagne son commandement dans le Levant, posant sa marque sur Le Conquérant. D'après un de ses biographes (1), citant son remplaçant au ministère, le baron d'Haussez " . . .l'amiral de Rigny cumulait la préfecture maritime de Toulon et le commandement de l'escadre dans le Levant . . .". Il rentre à Toulon en septembre 1830 (2).
L'intérim du commandant en chef du Levant est assuré par le CA Ducampe de Rosamel, de novembre 1828 à début 1830.

III - du 20 avril au 26 octobre 1835, en remplacement du VA Jurien de La Gravière, la raison je l'ignore, je n'ai d'ailleurs pas fait de recherche. Une précision la population toulonnaise fut victime en 1835 d'une violente épidémie de choléra, d'après un document municipal, le premier décès à lieu le 20 juin 1835 et le dernier le 24 octobre 1835.

En résumé le CA Martinenq a assuré l'intérim des VA Jacob, de Rigny et Jurien de la Gravière, sans oublier le VA Daugier à deux reprises comme commandant de la marine à Toulon, avant 1827.
C'est le CA Saulces de Freycinet, major-général de Toulon, qui assume l'intérim du VA Ducampe de Rosamel, lorsque celui-ci quitte ses fonctions de préfet maritime de Toulon le 31 décembre 1833 pour aller siéger à Paris, au conseil d'amirauté ; puis après la nomination le 15 mai 1834 du nouveau titulaire le VA Jurien de La Gravière, jusqu'à la prise de fonction de ce dernier le 19 juin 1835.

Avancement du CA de Martinenq :

Début fulgurant d'une carrière dans la marine, commencée sous l'ancien régime en 1788, le décès de son père en émigration à Carthagène en l'an II n'a pas eu d'incidence, il est lieutenant de vaisseau en 1796 à l'âge de vingt ans, son grand-père occupant le ministère de la marine, et promu capitaine de frégate en 1797.
Son refus en 1810 du commandement pour raison de santé du vaisseau L'Austerlitz, a t-t'il freiné son avancement ? c'est à voir.
La révocation de son beau-père suite au complot Guidal-Paban, a t'elle eut une influence ? J'en doute.
Le fait d'être prisonnier des anglais d'octobre 1797 à novembre 1798, puis des espagnols de juin 1808 à mars 1809 a certainement retardé sa progression.
Avec ses cadets qui lui passent devant, le nombre de vice-amiraux limité à dix (3) et les alinéas 14 et 15 de l'article premier de la loi sur l'avancement dans l'armée navale du 20 avril 1832, ont certainement barré définitive la troisième étoile de notre personnage.

- Loi du 20 avril 1832, article premier, alinéa 14 : nul ne pourra être promu au grade de vice-amiral, s'il n'a commandé dans le grade de contre-amiral, pendant trois ans, une escadre de cinq bâtiments de guerre au moins.
- " , alinéa 15 : Les fonctions de chef d'état-major d'une armée navale ou d'une escadre sont assimilés au commandement, pour l'avancement au grade de contre-amiral ou de vice-amiral.



Note 1 : J. d'Erlo "L'amiral de Rigny" Les contemporains n° 594.
Note 2 : Philippe Henrat "l'amiral de Rigny". Cols Bleus n° 1866 du 5 octobre 1986.
Note 3 : Voir mon message du 7 juillet 2015 à 23 h 04 ici : http://forum.netmarine.net/viewtopic.php?f=18&t=3820


PS : Coïncidence, la fiche bio du CA de Martinenq est sur le site Espace Tradition depuis le 24 septembre 2015.

Cordialement,
André DELAMBILY, ancien du Gustave Zédé (1963-1966)

COMARGOUX
Messages : 503
Enregistré le : 26 Déc 2007, 09:24

Re: Contre-amiral A.J.F. de Martineng

Messagepar COMARGOUX » 27 Sep 2015, 17:53

Franchement, il me semble difficile de faire mieux ou plus. Tout est dit !
Merci infiniment
Olivier


Retourner vers « Marins français célèbres et d'autres qui le sont moins... »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité