Recherches sur les acteurs des médiations sur la Bidassoa (1939-1945)

Felipe
Messages : 5
Enregistré le : 13 Nov 2015, 17:43

Recherches sur les acteurs des médiations sur la Bidassoa (1939-1945)

Messagepar Felipe » 25 Nov 2015, 13:42

Bon jour,

Je suis nouveau. Je fais des recherches sur la vie du commandant de marine espagnol , Manuel Calderón Lopez-Bago active en 1940 a Fuenterrabía et qui a fait des "mediations" prés des allemands pour proteger la vie et le travail des pêcheurs et marines françaises dans la zone: Bidassoa, Hendaye, Biarritz etc,
Je recherche des nouvelles du capitain de corvette Comandant Naval M. Simon qui est passé avec sa famille a Fuenterrabía et aprés a l'Angleterre, quand les allemands sont arrivées, et aussi sur le capitain de corvette allemand Bevantier ,avec aïeux françaises, autrichien qui a fait la "substitution" en 1940. Calderon, toujour selon son testimoine, a donné asile à 19 officiel de marine françaises ayant passee la frontiere. Ils son restees dans sa maison a Fuenterrabía quelques jours avant quíls voyage a travers l'Espagne vers Gibraltar ou Algerie
pardon par mon terrible français

merci beaucoup par votre accueil

Felipe

Buenos días,

Soy nuevo. Estoy investigando la vida del comandante de marina español, Manuel Calderón Lopez-Bago, activo en 1940 en Fuenterrabía y que hizo mediaciones ante los alemanes para proteger la vida y el trabajo de los pescadores y marinos franceses en la zona: Bidasoa, Hendaya, Biarritz etc.
Busco noticias del capitán de corbeta , Comandante Naval M. Simon , que pasó a Fuenterrabía con su familia y despues a Inglaterra, cuando llegaron los alemanes y tambien sobre el capitán de corbeta alemán, Bevantier, con antepasados franceses, austriaco que ha hecho la "sustitución" en 1940. Calderón, siempre según su testimonio, dió asilo a 19 oficiales de marina franceses que habían pasado la frontera. Se quedaron en su casa de Fuenterrabía unos días antes de salir a través de España hacia Gibraltar o Argelia.

Muchas gracias

Felipe

DELAMBILY
Messages : 601
Enregistré le : 16 Juil 2011, 15:08

Re: Recherches sur les acteurs des médiations sur la Bidassoa (1939-1945)

Messagepar DELAMBILY » 25 Nov 2015, 22:55

Salut à Tous,
Bonjour Felipe,

L'alter ego français du commandant Manuel Calderon Lopez-Bago, commandant de la station navale espagnole de la Bidassoa (1939-1945), était le commandant Jules Antoine Désiré SIMON.

SIMON Jules Antoine Désiré, né le 5 mai 1898.
Entre au service de la marine en 1916.
Enseigne de vaisseau de 2ème classe le 1er octobre 1917.
Enseigne de vaisseau de 1ère classe le 1er février 1919.
- Affecté à l'escadrille de dragage de la 1ère région maritime (Cherbourg), le 1er novembre 1919.
Lieutenant de vaisseau le 8 juillet 1923.
- Sous-directeur des mouvements du port de Saïgon (Indochine), du 10 mars 1924.
- Membre de l'état-major de la 1ère région maritime (Cherbourg), du 1er mars 1932.
Capitaine de corvette le 6 février 1936.
- Commandant en second du contre-torpilleur Le Terrible, du 1er octobre 1934.
- Membre de l'état-major du préfet maritime de la 4ème région maritime (Bizerte), du 4 juillet 1937.
- Commandant du chasseur CH 2 et de la station de la Bidassoa, du 10 août 1938. Il rejoint avec le CH 2 et son équipage le port de Casablanca (Maroc), en juin 1940.
Capitaine de frégate le 11 mars 1942.
Passe dans le corps du contrôle de l'administration de la marine, contrôleur de 1ère classe le 1er septembre 1945.
Rayé des cadres d'active, il est versé dans la réserve le 1er mai 1946.
Commandeur de la Légion d'honneur (son dossier n'est pas à ce jour communiqué).


M. Eric Brothé, officier de marine et historien spécialiste de la marine et du Pays Basque, est l'auteur d'un petit opuscule intitulé "Les canonnières sur la Bidassoa, tribulations des officiers de marine en Pays Basque 1872-1982" (c) Atlantica, Biarritz, 2011.

Informations pour contacter l'auteur ou l'éditeur Atlantica-Séguier :
au Pays Basque : 18, allée Marie Polizer - 64200 Biarritz
05 59 52 84 00 / atlantica@atlantica.fr
à Paris : 3, rue Séguier - 75006 Paris
01 55 42 61 40 / séguier@atlantica.fr

Cordialement
André DELAMBILY, ancien du Gustave Zédé (1963-1966)

Felipe
Messages : 5
Enregistré le : 13 Nov 2015, 17:43

Re: Recherches sur les acteurs des médiations sur la Bidassoa (1939-1945)

Messagepar Felipe » 26 Nov 2015, 00:46

Bon soir tout le monde,

Merci, merci beaucoup a Delambily pour les nouvelles sur le commandant Simon et l'opuscule de Eric Brothé . Je ai assez avec ça pour mon travail. Il me reste de savoir quelque chose sur le capitaine de corvette Bevantier, allemand, qui l'a remplacé.

Cordialement

Felipe

Felipe
Messages : 5
Enregistré le : 13 Nov 2015, 17:43

Re: Recherches sur les acteurs des médiations sur la Bidassoa (1939-1945)

Messagepar Felipe » 28 Nov 2015, 16:53

Bon jour une autre fois,

Maintenant je suis intéressé dans autre marin, L'admiral Broussignac, qui a eté ministre de marine merchante avec le marechal Petain. L' histoire que le capitaine de corvette franquiste, Manuel Calderón Lopez-Bago, comandant de marine a Fuenterrabía, raconte dans ses "memoires" est la suivante:
A la liberation de Bayonne et Saint Jean de Luz, Broussignac est mis en prison. Calderón parle avec son ami, un communiste français, appelée "Pistolet" qui ,a ce momment la, etait une importante personne au "Syndica" de pêcheurs a Saint Jean de Luz. Il y a une "meeting" au sindicate (Place de Luis XIV, Rue Gambetta) et Calderón et "Pistolet" vont convaincre les personnes se sont rassemblées, pour appuyer la liberation de Broussignac que etait en prison a Carcassonne car Broussignac avait aidé les pêcheurs de la region devant les allemands.
Broussignac est liberé 24 h aprés et viens dans l'Espagne et aprés il marche a Madagascar.
Je ne sais pas si cette historie est vrai ou même vraisemblable. Merci a quelqu'un qui peu apporter de reinsegnements sur ceci.

Estoy interesado en otro marino, el almirante Broussignac, que fue ministro de marina mercante con el mariscal Petain. La historia que el capitán de corbeta franquista, Manuel Calderón Lopez-Bago, comandante de marina en Fuenterrabía, cuenta en sus "memorias" es la siguiente:
Liberado Bayona y San Juan de Luz, a Broussignac le encarcelan. Calderón habla con su amigo, un comunista frances, apodado "Pistolet" que en ese momento era un cargo importante en el "Syndica" de pescadores en San Juan de Luz. Se organiza una reunión en el sindicato ( Plaza de Luis XIV, calle Gambetta) y Calderón y "Pistolet"convencen a los reunidos para que apoyen la libertad de Broussignac que está en la prisión de Carcassonne puesto que Broussignac había ayudado a los pescadores de la región ante los alemanes.
Broussignac es liberado 24 h despues y se viene a España yendose posteriormente a Madagascar.
No sé si esta historia es cierta o incluso creíble. Gracias a cualquiera que pueda darme alguna noticia sobre ésto.

Felipe

DELAMBILY
Messages : 601
Enregistré le : 16 Juil 2011, 15:08

Re: Recherches sur les acteurs des médiations sur la Bidassoa (1939-1945)

Messagepar DELAMBILY » 08 Déc 2015, 17:48

Salut à Tous,
Bonjour Felipe,

Voici l'extrait de la fiche biographique de l'amiral Broussignac :

BROUSSIGNAC Jean Paul Lucien
Né le 12 décembre 1890. Entre dans la marine en 1890. Port d'immatriculation Cherbourg.
Enseigne de vaisseau de deuxième classe le 5 octobre 1911.
- Embarque sur le cuirassé Mirabeau, le 5 octobre 1911.
Enseigne de vaisseau de première classe le 5 octobre 1913/5 octobre 1914.
- Officier en second de la canonnière-cuirassé Styx, division navale d'Indochine, en 1913.
Lieutenant de vaisseau le 11 novembre 1918.
- Officier-élève en instruction à l'école à terre de canonnage de Toulon, depuis le 1er janvier 1921.
- Officier breveté canonnier pourvu du certificat de directeur de tir et du certificat d'officier de tir.
- Officier instructeur de l'école de canonnage, sur le croiseur-cuirassé Marseillaise, division des écoles de la Méditerranée, du 11 décembre 1922.
- Commandant de l'aviso Ailette, première escadrille de patrouille à Cherbourg, vers 1926.
Capitaine de corvette le 14 janvier 1927.
- Commandant du chasseur CH 106 et de la station de la Bidassoa, du 1er octobre 1928, remplacé par le capitaine de corvette Constantin (Jean Louis Paul) en 1930.
Capitaine de frégate le 4 avril 1931.
- Commandant du contre-torpilleur Cassard, en achèvement à Nantes pour rejoindre la première escadre de la Méditerranée, du 15 juillet 1932 au 11 septembre 1934.
- Chef d'état-major du contre-amiral, commandant la division d'instruction, sur le cuirassé Paris, du 11 septembre 1934.
- Officier supérieur auditeur au centre des hautes études navale (CHEN), du 2 janvier 1937.
Capitaine de vaisseau le 10 juin 1937.
- Chef d'état-major du commandant de la marine en Indochine, du 24 octobre 1937.
- Commandant du croiseur Gloire, du 2 mars 1940 au 10 novembre 1941.
Contre-amiral le 17 décembre 1941.
- Directeur des services de la marine marchande, au secrétariat d'Etat à la marine de novembre 1942 à août 1944. Pour cette période, les secrétaires d'Etat à la marine sont les amiraux Abrial, du 18 novembre 1942 au 26 mars et Bléhault, du 26 mars 1943 au 20 août 1944.

Ma documentation accessible à ce jour ne me permet pas de donner plus d'information sur la fin de carrière de l'amiral Broussignac ; par contre le récit du commandant Calderon Lopez-Bago est tout à fait plausible.

Cordialement
André DELAMBILY, ancien du Gustave Zédé (1963-1966)

Avatar de l’utilisateur
OMNESJ
Messages : 415
Enregistré le : 11 Déc 2013, 12:50
Contact :

Re: Recherches sur les acteurs des médiations sur la Bidassoa (1939-1945)

Messagepar OMNESJ » 08 Déc 2015, 19:01

Bonsoir à tous,

André Delambily a écrit:
Ma documentation accessible à ce jour ne me permet pas de donner plus d'information sur la fin de carrière de l'amiral Broussignac


Selon http://ecole.nav.traditions.free.fr/off ... signac.htm il a été relevé de ses fonctions en août 1944.

Cordialement

Felipe
Messages : 5
Enregistré le : 13 Nov 2015, 17:43

Re: Recherches sur les acteurs des médiations sur la Bidassoa (1939-1945)

Messagepar Felipe » 08 Déc 2015, 19:02

Bon soir André Delambily et tout le monde,

Merci beaucoup par votre information trés interessant pour moi

Cordialement

Felipe

Felipe
Messages : 5
Enregistré le : 13 Nov 2015, 17:43

Re: Recherches sur les acteurs des médiations sur la Bidassoa (1939-1945)

Messagepar Felipe » 09 Déc 2015, 17:05

Merci a OMNESJ aussi poir la documentation apportée

Felipe

DELAMBILY
Messages : 601
Enregistré le : 16 Juil 2011, 15:08

Re: Recherches sur les acteurs des médiations sur la Bidassoa (1939-1945)

Messagepar DELAMBILY » 10 Déc 2015, 01:56

Salut à Tous,
Bonjour Jacques,

La date d'août 1944 figure bien dans mon texte, à la fin de l'avant dernière phrase de cette biographie, juste après le dernier tiret. Je réitère ma phrase mise en exergue dans votre message. Par fin de carrière, j'entends l'évolution postérieure au mois d'août 1944, de cette carrière : promotion, affectation, distinction, sanction, maintien en activité, emploi civil, versement en deuxième section, mise à la retraite d'office avec ou sans pension, comme vous pouvez le constater je suis assez éclectique. J'ignore par contre si les officiers généraux étaient passible du tamis de la commission Sablé, ou affaire traitée directement par le ministre (ou par la justice).
Dans le texte d'origine, je n'emploie par le terme "relevé de ses fonctions", mais des mots plus proches de ceux employés lors des procès en justice des amiraux Abrial et Bléhaut ou lors du sort réservé à l'amiral Platon. (Phrase suivante autocensurée).

Additif et correctif au message du 8 décembre 2015 :
L'Amiral Broussignac était officier de la Légion d'honneur. Entré au service de la marine en 1908 et non en 1890.

Cordialement
André DELAMBILY, ancien du Gustave Zédé (1963-1966)


Retourner vers « Marins français célèbres et d'autres qui le sont moins... »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités