Recherche renseignements sur les bateaux 39/45

Répondre
FAVE ANNE MARIE
Messages : 13
Enregistré le : 21 Jan 2007, 16:49

Recherche renseignements sur les bateaux 39/45

Message par FAVE ANNE MARIE » 23 Sep 2007, 13:10

Bonjour,

Je recherche le nom des bateaux, sous-marins, navires, paquebots.... qui ont effectué la guerre en 39/45, dont les personnes suivantes ont été tuées :
BOURDON JEAN, second maître de la marine nationale, dcd le 9/02/1941 à SaÏgon (Cochinchine)
DIVANACH YVES NOEL MARIE, dcd le 01/07/1944 à San Sazario(Nazario) d'Assa en Italie)
JAOUEN JEAN JOACHIM MARIE, matelot chauffeur, dcd à TOULON Le 03/07/1940
KERNOA ANDRE, matelot chauffeur, dcd le 27 juin1941. Où ???
PETON CORENTIN ALEXIS, quartier maître torpilleur, base sous marine de DAKAR, dcd le 29/12/1942.

Je remercie toutes les personnes qui pourront m'aider à retrouver le nom de ces bateaux.

Cordialement

Anne Marie

Avatar de l’utilisateur
ALAMER
Messages : 249
Enregistré le : 21 Jan 2007, 13:25
Localisation : Paimpont Ille-et-Vilaine
Contact :

ALAMER association dédiée aux anciens marins de 39/45

Message par ALAMER » 25 Sep 2007, 10:19

bonjour madame
Je retransmet ce message à un adhérent qui possède une base de données qui part la date les deux solutions pour connaître les affectations ou ces marins sont décédés sont à ma connoissance:
L'état civil ou sur la retranscription du décès peut apparaître le nom du bâtiment.
Le Ctirh de Toulon qui peut établir les états de service de ces marins. Toutefois cet organisme ne réponds qu'aux ayant-droit c est a dire la famille de ces marins.
D après notre base de données monsieur Jaouen jean pourrait être celui de la page :
http://www.mer-1939a1945.fr/index.php?N ... aram1=5940
en ce cas il y aurait erreur le décès serait à Mers el kébir ( j'opterai personnellement pour cette dernière solution)
Les autres personnes ne figurent pas dans la base de donnée.
N'hésitez pas à me contacter sur ma boite personnelle :
president@mer-1939a1945.fr ou au téléphone 06 11 14 37 25
Cordialement
Association ALAMER - http://alamer.fr

FAVE ANNE MARIE
Messages : 13
Enregistré le : 21 Jan 2007, 16:49

RECHERCHE LES RENSEIEGNEMENTS SUR LES BATEAUX

Message par FAVE ANNE MARIE » 25 Sep 2007, 11:44

Bonjour,

J'ai vérifié l'état civil ainsi que l'acte de retranscription, des 5 personnes mentionnées dans mon précèdent message, mais aucun élément concernant les bateaux n'a été mentionné. C'est pour cela que je vous ai fait appel.
En ce qui concerne Jaouen Jean Joachim Marie, il est né le 18/01/1920.
Pourriez vous me confirmez si c'est bien lui qui a été tué à Mers El Kebir, serait ce sur le cuirassé "DUNKERQUE"?

Je vous remercie d'avance

Cordialement
Anne Marie

Avatar de l’utilisateur
ALAMER
Messages : 249
Enregistré le : 21 Jan 2007, 13:25
Localisation : Paimpont Ille-et-Vilaine
Contact :

Alamer

Message par ALAMER » 25 Sep 2007, 12:29

J ai tenté de vous envoyer ce message en mp pour ne pas alourdir inutilement le forum mais ca bugge je vous poste donc ma réponse ici

Globalement nous ne pouvons avoir la certitude que ce monsieur Jaouen soit le bon - a moins que vous ne trouviez des descendant de ces marins et la il y a une piste à creuser que nous pouvons peut être prospecter ensemble.
Enpassant par moite fonctionnelle president)mer-1939a1945.fr pouvez vous me laisser un numéro de téléphone fixe et une heure préférée d'appel pour pouvoir en discuter de vive voix (plus facile que par mail sur des cas particuliers) enfin si cela vous agrée.

_________________
Philippe Boutelier
Président ALAMER
Site de mémoire dédié aux anciens marins de 1939 à 1945
http://www.mer-1939a1945.fr
Association ALAMER - http://alamer.fr

FAVE ANNE MARIE
Messages : 13
Enregistré le : 21 Jan 2007, 16:49

recherche renseignements sur bateaux 39/45

Message par FAVE ANNE MARIE » 25 Sep 2007, 13:24

Bonjour,

Je vous ai envoyé un message sur la MP.

Cordialement
Anne Marie

Avatar de l’utilisateur
ALAMER
Messages : 249
Enregistré le : 21 Jan 2007, 13:25
Localisation : Paimpont Ille-et-Vilaine
Contact :

quelques éléments de réponse

Message par ALAMER » 25 Sep 2007, 20:13

Enfin des pistes
Concernant Monsieur Jaouen c'est suremetn celui qui est cité sur le Dunkerque.
Pour Alexis Peton Corentin, pas de navire de la Royale (sous-marin) coulé ce jour-là. En revanche plusieurs sous-marins endommagés ou coulés :
le 8 novembre 1942 : Amphitrite, Argonaute, Oréade, Psyché, Sibylle
le 9 novembre 1942 : Actéon
le 10 novembre 1942 : Méduse,
le 11 novembre 1942 : Sidi Ferruch
le 13 novembre 1942 : Le Conquérant
le 16 novembre 1942 : Le Tonnant
Il est possible que ce soit un blessé de l'un de ces navires décédé ensuite .

Pour André Kernoa, il y a un navire français coulé à cette date-là : le cargo P. L. M. 22. Le commandant et 31 hommes sont tués. Un matelot grièvement blessé décède de ses blessures. Neuf hommes et deux canonniers français sont rescapés.
Pour Eajn Bourdon
Le 17 janvier 1941, il n'y a eu aucune victime française à la bataille de Koh Chang. Le 18 janvier 1941, en riposte, six avions siamois bombardent l'hydro-base de Réam. Il y a un matelot français tué et plusieurs autres blessés (Décès ultérieur à creuser).
pour Yves DIVANACH rien pour le moment de probant sur la période de son décès
On continue de chercheer .On en parlea jeudi comme convenu en MP.
Cordialement
Association ALAMER - http://alamer.fr

Jean Lassaque
Messages : 373
Enregistré le : 09 Mar 2007, 10:17
Localisation : Paris

Message par Jean Lassaque » 14 Jan 2008, 17:50

Bonjour,
Il vous faudrait davantage de précisions pour avancer. En effet, des marins en service sont tout aussi susceptible que quiconque de mourir de maladie ou d'accident en dehors de faits de guerre. C'est particulièrement vrai pour des européens sous des climats comme l'Indochine ou l'ex-AOF.
Même par faits de guerre, le décès peut être nettement postérieur à l'événement.
Cela dit, certains éléments "interpellent" comme ce matelot chauffeur mort à Toulon le 3 juillet 1940. Voyez s'il ne s'agit pas d'un des chauffeurs du contre-torpilleur Albatros touché par un obus dans un vase clos de chaudière lors du raid sur Gênes le 14 juin 1940 : 12 d'entre eux sont morts suites à leurs brûlures à l'hôpital à Toulon.
A votre disposition
J. Lassaque

Avatar de l’utilisateur
SALIOU
Messages : 1047
Enregistré le : 09 Juil 2007, 11:59
Localisation : BRETAGNE

Message par SALIOU » 29 Nov 2008, 10:38

Bonjour,
Peut-être quelques éléments concernant PETON C.A.
Le 7.11.42 à 12h, venant de DAKAR, le Sidi Ferruch (1500t) et 4X600t de la 16e DSM (Sibylle, Amphitrite, Antiope, Amazone) s'amarrent aux postes des S/M de Casablanca. Les évènements qui vont suivre peuvent avoir empèchés les mouvements administratifs et les équipages de ces unité considérés comme toujours basées à DAKAR.
Le lendemain ,l'Amazone, l'Antiope et la Sibylle appareillent avant le déclenchement de l'attaque américaine.
Le Sidi Ferruch appareille en catastrophe et doit déjà déploré des morts et des blessés dont certains, plus gravement atteints, décèderont avant leur transbordement à bord du cargo espagnol Monte Orduna à 22H le 9.11.42. Il sera perdu le 11: pas de PETON parmi les 4 rescapés.
La Sibylle est perdue corps et biens: également à exclure de la recherche.
Deux possibilités: l'Antiope et l'Amazone ont pu rallier DAKAR le 18.11.42. Je n'ai pas d'indication sur d'éventuels blessés qui seraient dcd à l'hopital de DAKAR, mais c'est plausible du fait des attaques aériennes que ces 2 unités ont subi.
Une piste interessante: l'Amphitrite, a été detruit à quai dès le début des bombardements du 8.11.42 et les blessés peuvent avoir été évacués sur l'Hopital de Casa.
Ces informations sont extraites de "la bataille de Casablanca" de Mordal et des rapports rédigés par le CA Gervais de Lafond, cdt de la 2ème EL, et le CC Koenig, Cdt par intérim du CL PRIMAUGUET.
Cordialement, Pierre

lemataf2
Messages : 154
Enregistré le : 18 Mai 2008, 14:33
Localisation : UK

Message par lemataf2 » 29 Nov 2008, 18:57

Bonjour,

pour KERNOA voilà la réponse : http://www.francaislibres.net/liste/fic ... ndex=76544

Marin de la marine marchande de la France Libre, MPLF ds le torpillage du PLM 22 par le U 123, le 27/6/41.

A priori, le seul français libre de la liste.

Crdlmt,

Jean-Daniel
Image

lemataf2
Messages : 154
Enregistré le : 18 Mai 2008, 14:33
Localisation : UK

Message par lemataf2 » 06 Déc 2008, 11:24

Bonjour,

je m'aperçois que je n'ai pas répondu à votre question quant au lieu où A. Kernoa est décédé. J'en profite dc pour apporter qlqs précisions complémentaires concernant le torpillage du PLM 22, extraites notamment pour ce qui concerne l'extrait ci-dessous de l'excellent tome 4 de l'Historique des FNFL, du CV Santarelli, consacré à la marine marchande de la France Libre :

"Le PLM 22 (capitaine Le Bitter) chargé de 2650 tonnes de minerai de fer de Pepel appareille de Freetown vers la GB le 19 juin 1941. Il est incorporé au convoi SL-76 de 26 navires, convoi lent (7 noeuds).

Le convoi se forme à 14h dès la sortie de Freetown. il est prévu une traversée de 20 à 23 jours. Tout se déroule normalement jusqu'à 200 milles ds le SO des Açores. Le SL-76 est escorté par 4 corvettes, mais attendu par 3 U-Boote, les U-66, 69 et 123. A eux 3, ils couleront 7 navires totalisant 34 787 tonneaux, en moins de 50 heures.

Le 27 juin 1941 à 23h57, au moment de la relève de quart, le cargo est frappé à tribord AR par une torpille du U-123 (KL Hardegen). Il coule en 20 secondes sans que les hommes de quart aient eu le temps de mettre à l'eau une embarcation ou de larguer les saisines d'un radeau.

Le navire apiquant de seconde en seconde, tous ceux qui ne sont pas tués par l'explosion se jettent à l'eau. La mer est calme, la nuit est claire. Il y a 10 rescapés parmi l'équipage dt 3 officiers.

Une heure après le torpillage, la corvette HMS ARMERICA de l'escorte du convoi, parvenue sur les lieux, recueill les 10 hommes et un passager.

A la fin des recherche la liste des pertes s'établit à 33 disparus dt le commandant Le Bitter qui est le 9e capitaine au long cours MPLF.

A bord de l'ARMERICA, un des matelots du PLM 22, receuilli gravement blessé, décéde malgré les soins prodigués. Il est immergé le 28 juin à midi avec les honneurs réglementaires en présence de ses camarades et de l'équipage britannique."



Qlqs explications complémentaires utiles :
o Le chargement de minerai de fer du PLM 22 explique la rapidité avec laquelle ce dernier a été englouti.
o La position exacte où a été coulé le PLM 22, selon le journal de bord du U 123, est 25°43'N, 22° 47'W. Ce qui reporté sur une carte devrait se situer, comme évoqué ci-dessus, au large des Açores.
o Le U 66 était à l'époque de l'attaque de ce convoi commandé par le KL Richard Zapp, qui commandera ultérieurement la 3e flottille de UBoote basée à La Pallice. Décoré de la croix de chevalier de la croix de fer le 23 avril 1942. Zapp était "crédité" de 16 bâtiments alliés coulés + 1 torpillé à la fin de la guerre.
o Le U-69 était à l'époque de l'attaque de ce convoi commandé par le KL Jost Metzler. Décoré de la croix de chevalier de la croix de fer le 28 juillet 1941. Metzler était "crédité" de 10 bâtiments alliés coulés + 1 torpillé à la fin de la guerre.
o Le U-123 était à l'époque de l'attaque de ce convoi commandé par le KL Reinhard Hardegen. Décoré de la croix de chevalier de la croix de fer le 23 janvier 1942, des feuilles de chêne du même ordre le 23 avril 1942. Hardegen était "crédité" de 24 bâtiments alliés coulés + 4 torpillé à la fin de la guerre.

A noter que ces 3 hommes ont survécu à la guerre. Metzler a écrit un livre relatant ses souvenirs de guerre (je dois même en avoir un double, ds sa version traduite en français) sur son U-Boot U-69 (dt l'emblème était "La vache qui rit" -copié de l'emblême de la célébre marque de fromage français-). Hardegen a longtemps participé (encore au début des années 2000) aux rencontres annuelles internationales des anciens des s/marins.

J'ai eu l'occasion de correspondre avec et collecter des photos de plsrs anciens du U-123 ds le passé, dt Hardegen (qui a ma connaissance vivait toujours il y a 1 an au moins).

Hope this helps !

Cordialement,

Jean-Daniel
Image

Répondre