Pégase

Klaus Günther v. Martinez
Messages : 843
Enregistré le : 12 Mai 2007, 09:41
Localisation : Allemagne

Pégase

Messagepar Klaus Günther v. Martinez » 24 Juin 2013, 09:55

Voici une photo montrant le "Pégase" après renflouement prise 06.08.1950:
http://www.shipsnostalgia.com/gallery/d ... 8-1950.jpg

ALAIN
Messages : 1684
Enregistré le : 06 Fév 2012, 13:35
Localisation : MENTON

Re: Pégase

Messagepar ALAIN » 24 Juin 2013, 11:06

Bonjour Klaus; je connais cette photo, mais je n'avais jamais réussi à la dater précisément, elle date donc du 6 aout 1950.

Alain

DELAMBILY
Messages : 616
Enregistré le : 16 Juil 2011, 15:08

Re: Pégase

Messagepar DELAMBILY » 24 Juin 2013, 14:34

Salut à Tous,

Bonjour Klaus, bonjour Alain,

Donc deux mois après sa condamnation. . .

Le commandant HUAN, publie un cliché (1) du Pégase dans un environnement identique, qu'il date de 1948, dans le Rio Avalanche.
Il indique également : "après avoir été vendu à la ferraille, la coque du Pégase fut mouillée à l'entrée du Bassac, pour servir de
balise".
Est-il possible de connaitre le nom de l'adjudicataire, si vente finalisée ?
Quelle est le sort final que lui ont réservé les autorités Sud-Vietnamiennes, après le départ des français ?

Note 1 : Claude HUAN "Les Sous-marins français 1918- 1945" page 214.

Avec mes remerciements anticipés

Cordialement
André DELAMBILY, ancien du Gustave Zédé (1963-1966)

Avatar de l’utilisateur
Nansouty
Messages : 69
Enregistré le : 01 Fév 2008, 20:07

Re: Pégase

Messagepar Nansouty » 11 Sep 2013, 12:20

Le 9 avril 1951, la coque du Pégase (désarmé et condamné) est remorquée depuis l’arsenal de Saigon et échouée dans le Bassac (une des embouchures du Mékong) afin de servir de repère (amer) signalant un important banc de vase sur lequel de nombreux bateaux s’échouaient régulièrement.

Image

Le courant étant cependant assez fort à cet endroit, la coque du Pégase s’est progressivement enfoncée dans la vase et 6 mois plus tard il fallait installer un voyant métallique sur le kiosque afin qu’il soit encore visible. Avec le temps, l’ensemble a certainement dû disparaitre entièrement.

Image

A noter qu’avant le départ des Français de l’Indochine, le banc de vase avait été baptisé du nom du sous-marin.
Source : C. Picard, les sous-marins de 1 500 tonnes (Marines Edition) p 48


:wink:
Axel

Jean Lassaque
Messages : 373
Enregistré le : 09 Mar 2007, 10:17
Localisation : Paris

Re: Pégase

Messagepar Jean Lassaque » 11 Sep 2013, 13:34

Bonjour à tous,
Voici une photo de l'ex-Pégase aux appontements de Saigon le 18 mars 1951, donc peu avant son installation comme signal à l'embouchure du Bassac. Noter que la marque latérale tribord (voyant cônique) n'est pas encore installée sur le massif qui est encore en bon état.

Image

Uploaded with ImageShack.us
Sur la photo de l'épave à poste, les superstructures ont déjà été bien malmenées par la mer, donc c'est au moins 1 sinon 2 ans plus tard. Il me semble donc douteux que l'épave ait pu entièrement disparaître par envasement en 6 mois. En revanche, il est possible qu'à marée haute, elle ait été progressivement submergée d'où la surélévation de la balise (3ème photo).
Cordialement
J. Lassaque

Avatar de l’utilisateur
Nansouty
Messages : 69
Enregistré le : 01 Fév 2008, 20:07

Re: Pégase

Messagepar Nansouty » 11 Sep 2013, 14:17

Jean Lassaque a écrit :Sur la photo de l'épave à poste, les superstructures ont déjà été bien malmenées par la mer, donc c'est au moins 1 sinon 2 ans plus tard. Il me semble donc douteux que l'épave ait pu entièrement disparaître par envasement en 6 mois. En revanche, il est possible qu'à marée haute, elle ait été progressivement submergée d'où la surélévation de la balise (3ème photo).
Cordialement
J. Lassaque


Je n'ai hélas pas assez de compétences dans le domaine pour juger des possibilités d'envasement du Pégase. En revanche, les éléments exposés dans mon message sont un résumé du témoignage du CV Soullier, alors commandant du batiment hydrographe "Ingénieur en chef Girod", qui a participé au sort final du Pégase. L'intégralité de son témoignage se trouve dans le livre de Claude Picard "Les sous-marins de 1 500t" (Marines Editions) à la page 48.

Claude Picard devrait pouvoir nous donner plus de précisions quant aux dates où on été prises les deux photos du Pégase que j'ai posté. Je vais le lui demander. :wink:

Axel

Avatar de l’utilisateur
capu.rossu
Messages : 1225
Enregistré le : 07 Mar 2007, 19:03

Re: Pégase

Messagepar capu.rossu » 11 Sep 2013, 14:49

Bonjour,

Le Pégase n'a pas été sabordé lors du coup de force japonais le 9 mars 1945. En effet, le bâtiment n'était plus qu'une coque à moitié vide. La batterie avait été démontée et stockée à terre courant deuxième semestre 1943. Le 1er janvier 1944, le pégase est placé en réserve normale puis condamné le 23 mars suivant après récupération de tout le matériel pouvant être démonté. Il est ensuite mouillé dans le Rio Avalanche en 1945 (avant ou après le coup de force japonais ?) et abandonné sur place (photo de Klaus). C'est pour cela qu'il semble en bon état sur la vue du 18 mars 1951 comme sur celle de Klaus.

@+
Alain

Avatar de l’utilisateur
Patrick le SCOUARNEC
Site Admin
Messages : 637
Enregistré le : 22 Jan 2007, 18:46
Localisation : 78

Re: Pégase

Messagepar Patrick le SCOUARNEC » 11 Sep 2013, 18:16

Bonsoir à tous.

D'après un ami vivant au Viet-Nam, la coque du PEGASE est restée longtemps à cette place, mais finalement a du être démantelée car continuant à s'ensabler, elle devenait plus dangereuse que le banc lui-même compte-tenu de la navigation très dense à cet endroit...

DELAMBILY
Messages : 616
Enregistré le : 16 Juil 2011, 15:08

Re: Pégase

Messagepar DELAMBILY » 12 Sep 2013, 01:10

Salut à Tous,

Avant de poser les questions, lors de ma relance, je n'ignorais pas la photo ainsi que le texte, sans rapport avec mon questionnement (rien sur le ferraillage, rien sur le sort final APRES le départ des français, si ce n'est des suppositions), du CV (H) Henry André SOULLIER, in Claude PICARD. Par déformation de mon activité principale, j'ai donné un coup d'œil sur sa biographie : EN.1931, CC.1931, en poste à l'EMG1, membre de la commission supérieure de sécurité, en 1956-1957.
En résumé, et pour traduire plus crument, mes questions : La coque a-t-elle été laissée aux mains de "dépeceurs", lors d'une éventuelle démolition (pardon déconstruction) ou de "pilleurs d'épave", qui auraient pu récupérer des pièces laissées par la marine ? La première partie est réglée, la seconde restera sans doute sans réponse.

Un grand merci à vous Tous,

Cordialement,
André DELAMBILY, ancien du Gustave Zédé (1963-1966)


Retourner vers « Histoire des sous-marins français »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités