Sous-marins français - 1942

Avatar de l’utilisateur
Nansouty
Messages : 69
Enregistré le : 01 Fév 2008, 20:07

Sous-marins français - 1942

Messagepar Nansouty » 19 Sep 2013, 21:28

Une photo intéressante montrant deux sous-marins français de 1 500 t. La description indique décembre 1942 - La Ciotat

Image

Axel

Avatar de l’utilisateur
capu.rossu
Messages : 1223
Enregistré le : 07 Mar 2007, 19:03

Re: Sous-marins français - 1942

Messagepar capu.rossu » 19 Sep 2013, 23:49

Bonsoir,

Décembre 1942 ?

Il y a une erreur de date manifeste car on serait alors après le sabordage.

@+
Alain

Avatar de l’utilisateur
Nansouty
Messages : 69
Enregistré le : 01 Fév 2008, 20:07

Re: Sous-marins français - 1942

Messagepar Nansouty » 20 Sep 2013, 10:43

C'est bien ce qui m'a semblé bizarre... :|
De plus, je trouve ces deux sous-marins bien hors de l'eau?

ALAIN
Messages : 1684
Enregistré le : 06 Fév 2012, 13:35
Localisation : MENTON

Re: Sous-marins français - 1942

Messagepar ALAIN » 20 Sep 2013, 11:10

La marque de nationalité sur le caboteur à gauche des sous-marins fait plutôt penser à 1940; la hauteur au dessus de l'eau des sous-marin laisse à penser qu'il sont lèges donc pas en service actif, que pouvaient ils donc faire à La Ciotat, si tant est qu'il n'y a pas une erreur sur le lieu.

Alain

yvo35
Messages : 242
Enregistré le : 28 Déc 2009, 13:27
Localisation : Bretagne

Re: Sous-marins français - 1942

Messagepar yvo35 » 20 Sep 2013, 11:28

Bonjour,
ALAIN a écrit : si tant est qu'il n'y a pas une erreur sur le lieu.

Il n'y a pas d'erreur, il s'agit bien de La Ciotat.
Cordialement.
Yvonnick

Jean Lassaque
Messages : 373
Enregistré le : 09 Mar 2007, 10:17
Localisation : Paris

Re: Sous-marins français - 1942

Messagepar Jean Lassaque » 20 Sep 2013, 11:31

Bonjour à tous,
C'est bien La Ciotat (la tour de la mairie est indiscutable) et les marques de nationalité civiles (pavillon entouré de jaune) sont bien celles de 1940-42.
Donc ces elements sont bons.
Il faudrait que Marc nous dise ce que sont devenus le Vengeur et L'Espoir qui n'ont pas été sabordés (Ils étaient au bassin le 27-11). C'est peut-être eux. Dans ce cas, le Vengeur est à droite et L'Espoir à gauche.
Cordialement
J. Lassaque

ALAIN
Messages : 1684
Enregistré le : 06 Fév 2012, 13:35
Localisation : MENTON

Re: Sous-marins français - 1942

Messagepar ALAIN » 20 Sep 2013, 11:42

Je crois que j'ai trouvé la réponse:
"Le 9 novembre 1942, les commissions d'armistice autorisèrent le réarmement des sous-marins... S'ajoutaient le Pascal et l'Henri Poincaré du 3 sous-groupe (LV Bégué) à la Ciotat, après 8 mois de carénage,et qui arrivèrent le 16 à la remorque"

Extrait: Les sous-marins Français 1918-1945 de Claude Huan page 138.

Alain

Jean Lassaque
Messages : 373
Enregistré le : 09 Mar 2007, 10:17
Localisation : Paris

Re: Sous-marins français - 1942

Messagepar Jean Lassaque » 20 Sep 2013, 12:32

Bien vu, Alain
C'est donc 1942 mais pas le mois de décembre qui est faux.
Je me demandais aussi pourquoi le "82" du Vengeur n'était plus visible...
Le nom du cargo à gauche qui doit être lisible sur la photo permettrait peut-être d'approcher une date.
Cordialement
J. Lassaque

Avatar de l’utilisateur
Nansouty
Messages : 69
Enregistré le : 01 Fév 2008, 20:07

Re: Sous-marins français - 1942

Messagepar Nansouty » 20 Sep 2013, 22:27

Merci à tous pour ces précisions. :wink:
Pour répondre à la question de M. Lassaque, le cargo sur la gauche est l' "HEUREUX".

Axel

Avatar de l’utilisateur
capu.rossu
Messages : 1223
Enregistré le : 07 Mar 2007, 19:03

Re: Sous-marins français - 1942

Messagepar capu.rossu » 20 Sep 2013, 23:48

Bonsoir,

L'Heureux n'est pas un cargo mais un chalutier morutier construit en 1930 par les Chantiers Navals Français à Blainville près de Caen. Il appartient à la Société Anonyme des Pêches Industrielles (anciennement Société de Pêche Fécampoise). Requis en 1939 comme patrouilleur P 28, il est dérequis à Casablanca en septembre 1940. Son armateur ne pouvant l'exploiter, il est désarmé dans un port de la côte méditerranéenne et se trouve à La Ciotat en novembre 1942. Pris par la Kriegsmarine le 14 décembre 1942, il devient le chasseur de sous-marins UJ 2213 et est coulé le 15 mai 1944 au large de Nice.

@+
Alain

Avatar de l’utilisateur
capu.rossu
Messages : 1223
Enregistré le : 07 Mar 2007, 19:03

Re: Sous-marins français - 1942

Messagepar capu.rossu » 03 Déc 2014, 21:02

Bonsoir,

Je remercie un de mes correspondant qui a épluché les archives de La Ciotat :

L'Heureux est arrivé à La Ciotat le 8 avril 1942 et s'y trouve encore le 11 novembre 1942 quand les Allemands envahissent la Zone Libre.

Les Pascal et Henri Poincaré sont arrivés à La Ciotat le 21 mars 1942 et en sont respectivement repartis les 16 et 17 novembre 1942.

@+
Alain

Avatar de l’utilisateur
Nansouty
Messages : 69
Enregistré le : 01 Fév 2008, 20:07

Re: Sous-marins français - 1942

Messagepar Nansouty » 25 Jan 2015, 00:42

Merci pour tes précisions Alain :wink:

Axel

Altair18
Messages : 1
Enregistré le : 05 Nov 2018, 15:05

Re: Sous-marins français - 1942

Messagepar Altair18 » 09 Nov 2018, 22:52

Bonjour, Je connais effectivement cette version sur le P28, qui figure sur le catalogue du musée de Fécamp; mais j'ai trouvé une seconde version disant qu'il était toujours en service en septembre 1948.Référence : http://clausuchronia.wordpress.com/tag/lheureux-p-28/
J'en doute, mais je voudrais avoir votre avis. Je fais une recherche sur ce bateau car mon beau-père y était mobilisé comme médecin auxiliaire en 1939-1940.
Avec mes remerciements.
Altair18

Avatar de l’utilisateur
capu.rossu
Messages : 1223
Enregistré le : 07 Mar 2007, 19:03

Re: Sous-marins français - 1942

Messagepar capu.rossu » 10 Nov 2018, 00:05

Bonsoir Altaïr18
Ma version de la perte de L'Heureux sous pavillon allemand le 15 mai 1944 est la bonne.
Le site que vous donnez un un site uchronique. Ces histoires, écrites sérieusement d'ailleurs, développent un déroulé différent de l'histoire réelle. Ce genre de littérature appelé FTL (Fantasque Time Line) est très populaire dans les pays anglo-saxons. Les auteurs prennent pour base de départ un point historique réel et écrivent leur récit en prenant pour base une suite différente.
Par exemple, des auteurs britanniques ont écrit une évolution historique en se basant sur le fait que c'est Grouchy qui arrive à Waterloo et non pas Blucher, d'où une victoire de Napoléon qui met en déroute les forces de Wellington.
Autre cas d'histoire uchronique se base sur le fait que Pétain n'est pas nommé président du conseil en juin 1940 et que la France ne demande pas l'armistice.
Il y a bien d'autres "points de divergence" pour servir de base à ces rédactions, l'Histoire regorgeant de faits où la victoire ds uns n'a tenu qu'à un fil.
Pour éviter que les visiteurs du site "La France continue la guerre" ne soient pas induits en erreur, les auteurs du site ont insérés sur le côté gauche des pages publiées la mention, en rouge, "Ceci n'est pas l'Histoire réelle mais une uchronie".
@+
Alain


Retourner vers « Histoire des sous-marins français »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité