Page 1 sur 1

Sous-marin Phénix

Posté : 18 Mai 2016, 11:10
par yvo35
Bonjour,

Un article paru sur le site du Ministère de la Défense:
http://www.defense.gouv.fr/marine/actu- ... -du-phenix

L'information au sujet de l'âge du plus jeune membre d'équipage est étonnante. Une coquille?

Re: Sous-marin Phénix

Posté : 18 Mai 2016, 13:11
par capu.rossu
Bonjour,

Perso, je pense qu'il faut lire 18 ans et non pas 13. Bien que des jeunes de 13 ans soient à l'Ecole des Mousses, ils ne pouvaient pas embarquer avant leur sortie de l'école soit 16 ans. Après ils suivaient une école de spécialité d'où encore une ou deux années de plus. On arrive facilement à 18 ans.

@+
Alain

Re: Sous-marin Phénix

Posté : 18 Mai 2016, 15:20
par DELAMBILY
Salut à Tous,

D'après le "MémorialGenWeb" le benjamin des victimes dans la disparition du sous-marin Phénix est le QM2 électricien DELOURS né à Montpellier le 9 juillet 1925, matricule 3781 T 36. J'espère que l'identité et les dates ont été contrôlées, dans le cas contraire je vous laisse juge ....

Cordialement,

Re: Sous-marin Phénix

Posté : 18 Mai 2016, 21:10
par capu.rossu
Bonsoir,

Si ces renseignements ont été recoupés, cela veut dire que ce quartier-maître s'est engagé à 11 ans et est QM2 à 14 ans après une école de spécialité.
Je serai plutôt favorable à 1915 que 1925 comme année de naissance.

@+
Alain

Re: Sous-marin Phénix

Posté : 18 Mai 2016, 22:36
par SL
Bonsoir,
Comme l'écrit "Capu.rossu", la date de 1915 semble plus crédible même si l'intéressé n'a été que matelot, le grade de quartier-maître ne lui ayant été conféré qu'à titre posthume (journal officiel du 8 juillet 1939).
A noter qu'à 13 ans on ne rentrait pas à l'école des mousses mais à l'école des pupilles pour une durée ne pouvant excéder trois ans avant de rejoindre une école préparatoire (décret du 11 novembre 1932).
Cordialement SL

Re: Sous-marin Phénix

Posté : 18 Mai 2016, 22:53
par DELAMBILY
Bonsoir,

Dans le texte que je cite ci-dessus, le QM2 électricien DELOURS est décédé le 15 juin 1939 à 13 ans (JE DIS TREIZE ANS). Bien entendu je ne prends pas ces "informations" à mon compte. Vous pouvez par contre en prendre connaissance ici : http://www.memorialgenweb.org/memorial3 ... 98&etdeb=P
Un clic sur Phénix pour avoir la liste des victimes, puis un clic sur 22 DELOURS François Marie pour avoir accès à la biographie du personnage.

Biographe, si il m'arrive d'interpréter un mot dans un texte, je ne le fait jamais avec les dates. Les registres de l'état-civil ou de la matricule sont les principaux juges de paix pour des cas similaires. Ce qui me désole, c'est de voir des textes émis par le Département, sans aucun contrôle. Cette histoire est également reprise par "Cols-Bleus" en ligne, c'est pitoyable . . . . . . à moins d'être exacte !

Cordialement

Re: Sous-marin Phénix

Posté : 18 Mai 2016, 23:18
par capu.rossu
Bonsoir,

A Delambily, je n'avais pas douté que vous ayez recopié fidèlement le texte de mémorailgenweb. Là où je me montre sceptique, c'est sur l'information donnée par ce site.
Je sais que dans la Mar Mar, surtout au temps des voiliers, les mousses âgés de 13 ans étaient chose courante mais je n'ai jamais lu une mention d'embarquement d'un mousse de 13 ans à bord d'un bâtiment de la Marine Nationale au XXème siècle.
Si l'info est vraie, c'est plus que surprenant, si elle est fausse, no coment !

@+
Alain

Re: Sous-marin Phénix

Posté : 19 Mai 2016, 00:10
par yvo35
Bonsoir,

A mon avis simple erreur de saisie de l'année naissance dans Mémorialgenweb, ce qui peut arriver. Je suppose que l'affichage de l'âge est le résultat d'un calcul.
Ce qui est anormal c'est que l'erreur ne fasse pas tilt dans l'esprit d'un rédacteur d'article.

Re: Sous-marin Phénix

Posté : 20 Mai 2016, 16:03
par SALIOU
Bonjour,
Dans cette liste des victimes il y a la même erreur: http://www.croiseur-lamotte-picquet.fr/ ... phenix.htm

J'ai tenté une recherche dans l'état civil des AD de l'Hérault mais, soit il n'y a rien, soit je n'ai rien compris au mode d'emploi (je privilégie cette dernière possibilité) ....

Re: Sous-marin Phénix

Posté : 20 Mai 2016, 21:02
par capu.rossu
Bonsoir Saliou,

j'ai aussi essayé de me servir de la recherche en ligne de ce site mais l'état-civil dispo en linge s'arrête à 1902. Donc cela ne nous avance pas plus.

@+
Alain

Re: Sous-marin Phénix

Posté : 21 Mai 2016, 01:52
par DELAMBILY
Salut à Tous,

L'évocation d'un décès à l'âge de 13 ans aux armées, alors que nous sommes toujours dans les commémorations de la guerre 14-18, me fait penser au cas de Désiré François BIANCO, né à Marseille le 4 avril 1902 (acte n° 561 du 6 avril 1902, registre n° 4 des naissances de la commune de Marseille), mort pour la France le 8 mai 1915 au sein du corps expéditionnaire des Dardanelles. Une rue de Marseille, sa ville natale, lui est dédiée et son buste trône à l'entrée des anciennes casernes Grignan à Toulon, aujourd'hui nouvel hôpital d'instruction des armées (HIA) Sainte-Anne.
Sa fiche originale de décès de "mémoire des hommes" erronée sur le lieu de naissance a été corrigée l'année dernière.

Dans l'impossibilité de joindre la moindre photo, je donne le lien de l'article de Wiki https://fr.wikipedia.org/wiki/Désiré_Bianco

Cordialement,

Re: Sous-marin Phénix

Posté : 24 Mai 2016, 12:06
par Jean Lassaque
Bonjour à tous,
Il y a pire dans cet article que la coquille sur l'âge de ce sous-marinier.
Au cours de cet entraînement, suite à un accident de plongée, le Phénix sombre par 120 mètres de fond. Les causes exactes de ce naufrage demeurent inconnues.
En réalité, la cause est sinon prouvée, du moins sérieusement soupçonnée : c'est une explosion d'accumulateurs. Le Phénix avait appareillé de Toulon pour campagne avec une batterie d'accus condamnée qui dégageait une grande quantité d'hydrogène en fin de charge. Il est vraisemblable que la teneur explosive à l'intérieur du sous-marin a été atteinte dès la fermeture des panneaux à la prise de plongée et que la première étincelle à bord a déclenché l'explosion.
Pour éventuellement approfondir : http://www.inrs.fr/dms/inrs/CataloguePa ... ed6120.pdf
Au moins, la marine a-t-elle cessé de colporter la fable officielle de la plongée du Phénix panneau avant ouvert, ce qui était carrément une offense à la mémoire des disparus.
Cordialement
J. Lassaque