Sous-marins nucléaires d'attaque

SL
Messages : 1543
Enregistré le : 21 Jan 2007, 16:50

Sous-marins nucléaires d'attaque

Messagepar SL » 31 Mai 2007, 11:14

Bonjour,
La presse locale vient de publier un article faisant état du choix arrêté pour les noms des futurs sous-marins nucléaires d'attaque type Barracuda.
Ces unités s'appelleront :
SUFFREN
DUGUAY TROUIN
DUPETIT THOUARS
DUQUESNE
TOURVILLE
DE GRASSE.
Ce choix ne semble pas faire l'unanimité, en particulier parmi les sous-mariniers. Mais comme la mise en service de la première unité ne devrait pas intervenir avant 2016, les choses peuvent encore changer.
Cordialement
SL

kleinst
Messages : 113
Enregistré le : 04 Avr 2007, 18:33
Localisation : Couvron
Contact :

Messagepar kleinst » 31 Mai 2007, 11:45

Merci pour cette information. Il est vrai que ces noms n sont pas habituels dans l'univers des sous-marins... Mais pourquoi pas... :)

Avatar de l’utilisateur
Lucky-Luke
Messages : 12
Enregistré le : 05 Mar 2007, 17:22
Localisation : Dans le triangle aéro Toulon-Hyères-Cuers

Re noms des SNA

Messagepar Lucky-Luke » 31 Mai 2007, 15:00

Etonnant car ce sont des noms de marins et navigateurs célèbres traditionnellement portés par de grands bâtiments de surface. Cela laisserait supposer que les futures frégates ne les reprendraient pas... :wink:

Mais cela peut encore changer, car à leurs débuts les SNA type Rubis portaient des noms de provinces françaises... 8)
Luc, 45ans, ex officier-marinier SECRE : 1982-2004

SL
Messages : 1543
Enregistré le : 21 Jan 2007, 16:50

Sous-marins nucléaires d'attaque

Messagepar SL » 31 Mai 2007, 15:35

Bonjour,
Le nom des futures frégates multimissions a été arrêté il y a quelques semaines. Ces bâtiments porteront le nom de provinces françaises, la première devant s'appeler AQUITAINE.
A suivre ...
Pour ce qui concerne les actuels SNA, c'est bien des noms de pierres précieuses qui avaient été retenus à l'origine. Ce n'est qu'ultérieurement qu'ont été prévus des noms de province : PROVENCE, BRETAGNE, BOURGOGNE pour finalement revenir aux noms initiaux... avec une exception bien sûr : CASABIANCA.
Cordialement SL

SL
Messages : 1543
Enregistré le : 21 Jan 2007, 16:50

Sous-marins nucléaires d'attaque

Messagepar SL » 31 Mai 2007, 15:48

Rebonjour,
Complément au message précédent : huit frégates multimissions (sur un total prévu de 17) ont normalement été commandées.
Elles ont reçu les noms de
AQUITAINE
NORMANDIE
PROVENCE
BRETAGNE
AUVERGNE
LANGUEDOC
ALSACE
LORRAINE.
Cordialement SL

Avatar de l’utilisateur
Lucky-Luke
Messages : 12
Enregistré le : 05 Mar 2007, 17:22
Localisation : Dans le triangle aéro Toulon-Hyères-Cuers

Re

Messagepar Lucky-Luke » 31 Mai 2007, 20:45

Oui, et le Casabianca étant auréolé d'une telle histoire, cela ne m'étonnerait pas qu'un SNA Classe Barracuda porte son nom afin de péréniser la tradition :wink:
Luc, 45ans, ex officier-marinier SECRE : 1982-2004

Jean Lassaque
Messages : 373
Enregistré le : 09 Mar 2007, 10:17
Localisation : Paris

Noms de bâtiments

Messagepar Jean Lassaque » 31 Mai 2007, 21:04

Bonsoir,
Je crois que c'est sous Colbert qu'a été instituée la tradition des "noms permanents de la Flotte" pour conserver la mémoire d'un bâtiment particulièrement glorieux. C'est à dire que le nom est réattribué aussitôt que possible après la perte ou la condamnation du précédent.
Le Casabianca doit en faire partie partie.
Le Foudroyant, le Siroco, le Bison + qq autres pour 1939-40. Pour les FNFL, il y a l'Aconit, Le Triomphant...
Quelqu'un a peut-être la liste officielle... Il me semble que les grands marins cités pour les SNA type Barracuda sont des noms permanents.
Cordialement à tous
J. Lassaque.

SL
Messages : 1543
Enregistré le : 21 Jan 2007, 16:50

Sous-marins nucléaires d'attaque

Messagepar SL » 31 Mai 2007, 23:07

Bonsoir,
Effectivement c'est bien Colbert qui en 1671 et 1678 a arrêté une liste des noms fixes à donner aux bâtiments de la marine. Avec le temps cette obligation d'utiliser ces listes a disparu. J.B. Colbert ne pouvait pas imaginer des noms de baptème tels que Floréal, Casabianca ou Charles de Gaulle. A l'opposé il semble difficile de baptiser aujourd'hui un bâtiment du nom de Soleil Royal.
Les noms à attribuer aux nouveaux bâtiments de la marine sont entièrement à la discrétion des instances parisiennes (militaires et civiles). Et le choix est dicté par des considérations qui n'ont rien à voir avec une quelconque tradition.
A ce sujet une anecdote qui m'a été rapportée par un grand connaisseur de la marine d'avant guerre. Il avait été décidé que les quatre torpilleurs de 1500 tonnes de la tranche 1926 porteraient des noms formés à partir d'adjectifs commençant tous par la lettre "F". On avait ainsi trouvé FOUDROYANT - FOUGUEUX - FRONDEUR et FLAMBOYANT.
La décision était prête et devait être présentée à la signature du ministre (époque riche où nous avions un ministre de la marine) lorsqu'une communication urgente venue de Toulon demanda de tout arrêter : parmi les noms choisis, FLAMBOYANT était celui d'une des plus célèbres maisons closes de la basse ville. On ne pouvait pas décemment donner ce nom à une unité de la marine.... sauf à la faire parrainer par ces dames.
En catastrophe on modifia la décision et comme manifestement le département manquait d'imagination, le premier bâtiment de cette tranche prit le nom de FORBIN. On est bien loin de la rigueur de Colbert, et il n'y eut jamais de bâtiment portant le nom de FLAMBOYANT dans la marine.
Cordialement SL

Jean Lassaque
Messages : 373
Enregistré le : 09 Mar 2007, 10:17
Localisation : Paris

Messagepar Jean Lassaque » 31 Mai 2007, 23:43

Bonsoir,
Tout à fait d'accord, notamment sur l'anecdote du Forbin, sauf que j'avais compris que c'est un brave maître principal secrétaire qui, à la dernière minute, en présentant le texte à la signature, avait alerté le ministre sur l'antécédent du "Flamboyant". Mais c'est peut-être trop beau pour être vrai... Au demeurant, tous les noms ne sont pas permanents et Charles de Gaulle n'en fait (pour l'instant) partie.
Il n'empêche que Aconit (la corvette FNFL), suivie du dragueur M 640, suivie de la frégate D 609, suivie de la frégate furtive F 713: voilà une belle continuité. Toutes les traditions ne sont pas forcément écrites (C'est même le propre d'une tradition).
En tous cas, je me souviens d'un ordre de 1941 de l'amiral Darlan (à qui il ne devait pas déplaire de s'assimiler à Colbert...) décidant que les noms des bâtiments perdus au cours de la campagne 1939-40 seraient désormais permanents. Et de débaptiser plusieurs torpilleurs de 1 770 tW pour les renommer Le Bison, Le Foudroyant, L'Adroit et Le Siroco. Sur les articles ou non, je ne suis pas formel.
Le sujet est intéressant.
Cordialement
J. Lassaque

Avatar de l’utilisateur
Lucky-Luke
Messages : 12
Enregistré le : 05 Mar 2007, 17:22
Localisation : Dans le triangle aéro Toulon-Hyères-Cuers

Messagepar Lucky-Luke » 01 Juin 2007, 14:32

Jean Lassaque a écrit :Il n'empêche que Aconit (la corvette FNFL), suivie du dragueur M 640, suivie de la frégate D 609, suivie de la frégate furtive F 713: voilà une belle continuité. Toutes les traditions ne sont pas forcément écrites (C'est même le propre d'une tradition).
En tous cas, je me souviens d'un ordre de 1941 de l'amiral Darlan (à qui il ne devait pas déplaire de s'assimiler à Colbert...) décidant que les noms des bâtiments perdus au cours de la campagne 1939-40 seraient désormais permanents. Et de débaptiser plusieurs torpilleurs de 1 770 tW pour les renommer Le Bison, Le Foudroyant, L'Adroit et Le Siroco. Sur les articles ou non, je ne suis pas formel.
Le sujet est intéressant.
Cordialement
J. Lassaque


Exact bien sur, et il me semble avoir lu quelque part (mais où... ?) que les bâtiments Français qui avaient commis des tirs fratricides contre d'autres bâtiments Français, ne verraient pas leur noms réattribués plus tard, contrairement à leur victime. C'est pourquoi on trouve encore dans la Flotte actuelle un Bougainville mais pas un Savorgnan de Brazza par exemple 8)
Luc, 45ans, ex officier-marinier SECRE : 1982-2004

SL
Messages : 1543
Enregistré le : 21 Jan 2007, 16:50

Sous-marins nucléaires d'attaque

Messagepar SL » 01 Juin 2007, 16:44

Bonjour,
Effectivement le sujet est intéressant et les éléments qui concourent à l'adoption du nom d'un bâtiment sont extrêmement divers et variés (la Revue Maritime a publié plusieurs articles sur le sujet) depuis la mégalomanie jusqu'aux suites des luttes fratricides.
Cependant après quelques lustres de service et au risque de me faire honnir des participants à ce forum, j'affirme que la marine nationale est une arme qui n'a pas réellement de traditions mais se contente de maintenir un minimum de cérémonial.
Cordialement SL

Avatar de l’utilisateur
Lucky-Luke
Messages : 12
Enregistré le : 05 Mar 2007, 17:22
Localisation : Dans le triangle aéro Toulon-Hyères-Cuers

Re: Sous-marins nucléaires d'attaque

Messagepar Lucky-Luke » 01 Juin 2007, 16:50

SL a écrit :Cependant après quelques lustres de service et au risque de me faire honnir des participants à ce forum, j'affirme que la marine nationale est une arme qui n'a pas réellement de traditions mais se contente de maintenir un minimum de cérémonial.
Cordialement SL


C'est vrai que dans la Royale on aime bien le cérémonial, mais comme il fait partie des traditions, cela revient au même. :)

En passant je précise que la Marine est une Armée, comme l'Armée de l'Air ou l'Armée de Terre et non pas une arme, comme le génie ou les transmissions par exemple... :lol:

Cordialement vôtre. :wink:
Luc, 45ans, ex officier-marinier SECRE : 1982-2004

Avatar de l’utilisateur
jmroche
Site Admin
Messages : 74
Enregistré le : 06 Jan 2007, 09:12
Contact :

Des noms sur la mer

Messagepar jmroche » 19 Juin 2007, 22:45

J'ai mis un complément sur : http://netmarine.net/phpBB/viewtopic.php?t=518
concernant la célèbre liste des noms fixes de Colbert.

Avatar de l’utilisateur
Lucky-Luke
Messages : 12
Enregistré le : 05 Mar 2007, 17:22
Localisation : Dans le triangle aéro Toulon-Hyères-Cuers

Merci Alex

Messagepar Lucky-Luke » 20 Juin 2007, 20:54

Je tiens à vous remercier pour cette visite super sympa du Casabianca cet après-midi. Ce fut à la fois instructif et convivial et cela nous a permit d'en savoir un petit peu plus sur le monde si mystérieux des bateaux noirs 8)
Luc, 45ans, ex officier-marinier SECRE : 1982-2004


Retourner vers « Histoire des sous-marins français »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités