questions sur un quartier-maitre canonnier du XIXe

Pascal Lafargue
Messages : 5
Enregistré le : 26 Jan 2012, 14:35
Localisation : Cardiff

questions sur un quartier-maitre canonnier du XIXe

Messagepar Pascal Lafargue » 26 Jan 2012, 23:22

Bonjour,

Je fais actuellement des recherches sur un marin décédé en 1830 a l'hopital militaire de Brest, 5 jours après avoir été débarqué de la Clorinde (58 canons). Dans son acte de décès, on apprend qu'il était quartier-maitre canonnier.

Ma première question est : quelle différence il y a-t-il entre quartier-maitre canonnier et maitre canonnier ?

Dans son acte de mariage, ainsi que dans les actes de naissance de ses 3 premiers enfants, il nous est simplement présenté comme "marin". Par contre, dans l'acte de naissance de son 4eme enfant (4 ans avant sa mort), il est dit qu'il était "cordonier" !?

Ma seconde question est la suivante : est-il techniquement possible qu'un cordonier de marine puisse passer au grade de quartier-maitre canonnier en l'espace de 4 ans voir moins ? Ou alors faut-il y voir une erreur, un lapsus lors de la redaction de ce dernier acte de naissance ? Les termes cordonier et canonnier ne sont-ils pas proches phonétiquement, surtout losque la langue francaise n'etait pas la langue familiere de ces habitants de l'ile d'Arz (mais le breton), au XIXe siecle ?

Aussi ai-je été étonné en lisant qu'il percevait une solde de seulement 40 fr par mois. Pour un tel grade, cela semble etre ridicule pour l'époque...

Voila trois grosses questions. Si vous pouviez répondre a au moins l'une d'entre elles, je vous serais vraiment reconnaissant.
Morlaer

SL
Messages : 1515
Enregistré le : 21 Jan 2007, 16:50

Questions sur un quartier-maître canonnier du XIXème siècle

Messagepar SL » 27 Jan 2012, 22:55

Bonsoir,
Les éléments donnés par votre question ne permettent pas de vous fournir une réponse très précise. Il manque en particulier des références de date puisque les statuts des équipages ont évolué entre 1815 et 1832.
Malgré ces manques il est déjà possible de vous répondre partiellement.
Un maître est un officier marinier (sous-officier) personnel chargé de l'encadrement des personnels subalternes dont font partie les quartiers-maîtres.
Les personnels qui rejoignent la marine suivent généralement une première formation à l'issue de laquelle ils deviennent matelot d'une spécialité, en l'espèce canonnier. Après cette formation, ils sont avancés en grade par suite des vacances dans les grades supérieurs (quartier-maître, second maître, maître) et s'ils remplissent les conditions voulues par les règlements.
Bien que beaucoup de choses soient possibles à une époque où les règlements ne sont pas aussi figés que ceux que nous connaissons actuellement, l'hypothèse qu'un cordonnier puisse devenir quartier-maître canonnier semble peu probable. Et il y a à cela une raison majeure : les règlements successifs fixant la composition des équipages de ligne à partir de 1825 ne comportent qu'un maître cordonnier.
Sauf si l'interessé était cordonnier préalablement à son entrée au service, la mention figurant sur l'acte de naissance résulte probablement d'une erreur de transcription.
S'agissant de la dernière question, seuls les tarifs de solde de l'époque pourront éventuellement nous fournir une réponse.
Cordialement SL

Pascal Lafargue
Messages : 5
Enregistré le : 26 Jan 2012, 14:35
Localisation : Cardiff

Quelques dates sur le canonnier

Messagepar Pascal Lafargue » 28 Jan 2012, 10:10

Bonjour,

Merci pour ces explications claires. Les références de dates étaient les suivantes :

-Quartier-maitre canonnier au 1er janvier 1830 (il décède seulement 5 jours après avoir été débarqué du Clorinde.)

-"Cordonnier" en avril 1825.

-"Marin" ou "marein" avant 1825.

Cordialement,

PL
Morlaer

Avatar de l’utilisateur
SALIOU
Messages : 1045
Enregistré le : 09 Juil 2007, 11:59
Localisation : BRETAGNE

Messagepar SALIOU » 30 Jan 2012, 15:52

Bonjour,

Un document concernant "les salaires et la condition ouvrière....1815-1830":

http://www.persee.fr/web/revues/home/pr ... 2_6_406875

40 francs de solde ne semble donc pas si mauvaise paye.

A+,
Pierre

"Rame, rame, rameurs, ramez
on avance à rien dans c'canoë...

Pascal Lafargue
Messages : 5
Enregistré le : 26 Jan 2012, 14:35
Localisation : Cardiff

Salaires debut XIXe siecle

Messagepar Pascal Lafargue » 31 Jan 2012, 10:40

Bonjour,

Merci, c'est la un document instructif.

PL
Morlaer


Retourner vers « Histoire de la marine française : Des origines à la naissance de la vapeur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité