Artillerie de côte?

Répondre
rubans29
Messages : 395
Enregistré le : 13 Mar 2009, 20:14
Localisation : QUIMPER

Artillerie de côte?

Message par rubans29 » 07 Déc 2013, 13:03

Bonjour
3 photos chinées ensembles, sur la porte du fort on peut lire batterie. Pas d'autre indication je pense que l'on est en AFN?

Image
Image
Image

SL
Messages : 1661
Enregistré le : 21 Jan 2007, 16:50

Re: Artillerie de côte?

Message par SL » 08 Déc 2013, 16:07

Bonjour,
Aucun doute pour ce qui concerne la localisation. La photographie a été prise en Afrique du Nord, localisation confirmée par la présence de marins indigènes reconnaissables au port de la chéchia.
Difficile cependant de préciser le pays exact. Algérie ou Tunisie (marins baharias) mais également Maroc après 1942 date de création d'un corps de marins indigènes du Maroc (décret du 17 août 1942).
Cordialement

Jean Lassaque
Messages : 373
Enregistré le : 09 Mar 2007, 10:17
Localisation : Paris

Re: Artillerie de côte?

Message par Jean Lassaque » 08 Déc 2013, 19:46

Bonsoir à tous,
Si je me fie (risquée, cette affaire-là...) à des souvenirs visuels datant de plus de 50 ans, les deux premières photos ressembleraient à la batterie d'artillerie du Santon, au-dessus de Mers el-Kébir. Quelqu'un peut-il identifier un matériel de 194mm modèle 1902 ? Il y en avait 4 dans la batterie et tous installés dans des cuvelages en béton comme celui qui est illustré (mais c'était sans doute des travaux standardisés). J'ai été surpris de voir ces infrastructures sur Google maps (A voir). Peut-être abritent-elles aujourd'hui des affûts de missiles sol-air pour protéger la base.
Il y avait beaucoup de canonniers indigènes dans l'artillerie de côte. On en a embarqué un grand nombre en 1943-44, notamment à bord de l'Emile Bertin.
Cordialement
J. Lassaque

Avatar de l’utilisateur
capu.rossu
Messages : 1317
Enregistré le : 07 Mar 2007, 19:03

Re: Artillerie de côte?

Message par capu.rossu » 11 Déc 2013, 22:53

Bonsoir,

Les souvenirs visuels et anciens de Jean étaient bons.
Je viens en effet de recevoir un mail de Jean Jacques Moulins, spécialiste de l'artillerie et des fortifications françaises : il s'agit bine de la batterie du Santon et d'un de ses 194 mm, la troisième photo étant alors une prise d'arme à Oran.

@+
Alain

Avatar de l’utilisateur
SALIOU
Messages : 1047
Enregistré le : 09 Juil 2007, 11:59
Localisation : BRETAGNE

Re: Artillerie de côte?

Message par SALIOU » 12 Déc 2013, 07:03

Bonjour,

Une image de la batterie du Santon:
mek_di10.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Pierre

"Rame, rame, rameurs, ramez
on avance à rien dans c'canoë...

rubans29
Messages : 395
Enregistré le : 13 Mar 2009, 20:14
Localisation : QUIMPER

Re: Artillerie de côte?

Message par rubans29 » 12 Déc 2013, 18:27

Bonsoir
Un grand merci à tout le monde, encore une identification rondement menée!
Cordialement
Christophe

Avatar de l’utilisateur
Patrick le SCOUARNEC
Site Admin
Messages : 736
Enregistré le : 22 Jan 2007, 18:46
Localisation : 78

Re: Artillerie de côte?

Message par Patrick le SCOUARNEC » 15 Déc 2013, 16:26

Bonjour à tous.

Je rebondis sur ce sujet car je me pose une question : quel fut le rôle de ces batteries dans la bataille de juillet 40 ?

Tout ce que j'ai lu sur le sujet traite de la bataille vue par les marins et le rôle des batteries à terre (comme de l'aviation terrestre d'ailleurs) reste occulté...

Merci à vous pour vos éclaircissements.

Avatar de l’utilisateur
SALIOU
Messages : 1047
Enregistré le : 09 Juil 2007, 11:59
Localisation : BRETAGNE

Re: Artillerie de côte?

Message par SALIOU » 15 Déc 2013, 17:10

Bonjour,
De mémoire, les batteries côtières, étaient désarmées ou en cours de désarmement et ne prirent pas part aux combats. Il me semble qu'il en fut de même pour l'aviation.
A l'arrivée des Anglais devant MEK, les bâtiments étaient aussi en cours de désarmement pour respecter les règles de l'armistice.
Pierre

"Rame, rame, rameurs, ramez
on avance à rien dans c'canoë...

rubans29
Messages : 395
Enregistré le : 13 Mar 2009, 20:14
Localisation : QUIMPER

Re: Artillerie de côte?

Message par rubans29 » 15 Déc 2013, 18:29

Bonsoir
Dans le livre du Cdt Vulliez "Mers el Kebir", p221 il indique:
"Sommerville, écoeuré par ce jeu de massacre, en prit prétexte pour suspendre le feu. Puis comme les obus tirés par les batteries de côte commençaient à pleuvoir autour de ses bateaux, blessant même de leur éclats quelques hommes, il fit virer son escadre sur la gauche et rompit le combat."
Cordialement

Avatar de l’utilisateur
capu.rossu
Messages : 1317
Enregistré le : 07 Mar 2007, 19:03

Re: Artillerie de côte?

Message par capu.rossu » 15 Déc 2013, 21:50

Bonsoir,

Dans "Le Théâtre Méditerranéen - Tome II" publié par le SHM, le CV Caroff rapporte que la batterie de Santon ouvrit le feu dès la 2ème salve du HMS Hood. Son tir devint encadrant à la deuxième salve. Le Hood fut légèrement avarié par des éclats qui blessèrent un officier et un homme mais comme le Dunkerque tirait encore, il est impossible de savoir si dégâts et blessures sont dus au cuirassé ou à la batterie. Quand Sommerville décide de s'éloigner à 17H08, le tir du Santon était très précis et la batterie avait tiré 30 coups.
Dans le même temps, la batterie espagnole (31 coups de 95), Canastel (36 coups de 240) et la batterie Gambetta (30 coups de 120) engagèrent le HMS Wrestler qui fut rapidement encadrés et ne dut son salut qu'au rideau de fumée qui masquait la Force H.
Quatre Loire 130 de l'escadrille HS 2 décollèrent pour diriger le tir des quatre cuirassés français. n'ayant pas de bombes, ils observèrent la Force H malgré les réactions de la DCA.
Six autre Loire 130 de la HS 1 furent envoyés bombarder la Force H. Quatre seulement purent lancer mais sans résultats. Tous furent sérieusement pris à partie par la DCA.
Deux Bréguet Bizerte de l'escadrille E 2 attaquèrent aussi et placèrent plusieurs bombes à proximité du HMS Wrestler et sur un autre destroyer mais sans résultat. Ces deux hydravions eurent leur coque percée par des éclats d'obus de la DCA ou par des balles des chasseurs anglais.
Trois patrouilles triples des groupes I/5 et II/5 eurent des engagements avec des avions britanniques. deux Skuas furent abattus contre un appareil français avarié.

@+
Alain
Modifié en dernier par capu.rossu le 16 Déc 2013, 19:10, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Patrick le SCOUARNEC
Site Admin
Messages : 736
Enregistré le : 22 Jan 2007, 18:46
Localisation : 78

Re: Artillerie de côte?

Message par Patrick le SCOUARNEC » 16 Déc 2013, 12:10

Bonjour.

Merci à vous de ces précisions.

Les batteries ont donc eu un rôle important. Dommage qu'elles n'aient pas pu gêner plus le tir des Anglais...

Répondre