Bâtiment central des torpilleurs

Répondre
COMARGOUX
Messages : 543
Enregistré le : 26 Déc 2007, 09:24

Bâtiment central des torpilleurs

Message par COMARGOUX » 09 Juil 2015, 19:46

Bonjour
les 2 CP ci-dessous montrent le "bâtiment central des torpilleurs" amarré dans le bassin Charles X à Cherbourg.
Questions :
- Ce bâtiment flottant a t'il été construit de toutes pièces pour cet usage ou bien s'agit il d'une unité du type batterie flottante (ou autre) auquel on a ajouté un toit, des fenêtres, des cheminées, etc... ?
- A quoi servait-il : Hébergement et restauration des équipages, ateliers, administration, etc... ?
Merci pour vos lumières.
Cordialement
Olivier

Image
Image

DELAMBILY
Messages : 650
Enregistré le : 16 Juil 2011, 15:08

Re: Bâtiment central des torpilleurs

Message par DELAMBILY » 09 Juil 2015, 20:46

Salut à Tous,
Bonsoir Olivier,

D'après l'organigramme de la défense mobile, le bâtiment central des torpilleurs de Cherbourg est la batterie flottante Opiniâtre (1865-1885), type Arrogante, construite à Nantes et condamnée le 19 mars 1885.

Cordialement,
André DELAMBILY, ancien du Gustave Zédé (1963-1966)

COMARGOUX
Messages : 543
Enregistré le : 26 Déc 2007, 09:24

Re: Bâtiment central des torpilleurs

Message par COMARGOUX » 10 Juil 2015, 07:54

Merci André pour cette réponse rapide et précise.
Question subsidiaire : Où trouver l'organigramme de la Défense Mobile de Cherbourg ?
Cordialement
Olivier

DELAMBILY
Messages : 650
Enregistré le : 16 Juil 2011, 15:08

Re: Bâtiment central des torpilleurs

Message par DELAMBILY » 11 Juil 2015, 01:35

Salut à Tous,
Bonjour Olivier,

L'organigramme de la défense mobile est en fait un manuscrit, qui couvre la période de 1886 à 1914. C'est un document qui me permet de lister les directeurs de la défense mobile (capitaines de vaisseau), les commandants des bâtiments centraux (capitaines de frégate) et les commandants des torpilleurs et des sous-marins (lieutenants de vaisseau), sur leurs lieux géographiques d'affectation, articulés autour des directions de la défense mobile de chaque arrondissement (région) maritime, y compris des défenses mobiles de Corse, Bizerte, Alger ou Saïgon.
Ce document a été établi à partir de publications officielles ou officieuses (annuaires de la marine, listes navales, revues le Yacht . . .). L'Histoire du torpilleur de Le Masson a été écartée, trop d'imprécisions, voire d'erreurs.
J'ai déjà utilisé une infime partie de ces notes, encore lacunaires, dans une discussion sur Net-Marine, intitulée "TORPILLEUR", sur l'éventuelle affectation du torpilleur Aquilon à Bizerte.

Cordialement,
André DELAMBILY, ancien du Gustave Zédé (1963-1966)

Avatar de l’utilisateur
OMNESJ
Messages : 424
Enregistré le : 11 Déc 2013, 12:50
Contact :

Re: Bâtiment central des torpilleurs

Message par OMNESJ » 11 Juil 2015, 10:58

Bonjour Olivier,

il y avait apparemment plusieurs bâtiments de ce type dans différents ports et ils avaient - entre autre ? exclusivement ? - un rôle de navire-atelier, comme semble l'attester l'information suivante publiée dans Le Journal du 29 mars 1900 :
Bâtiment central - Le journal 29 03 1900.JPG
Cordialement,
Jacques Omnès
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

ALAIN
Messages : 1795
Enregistré le : 06 Fév 2012, 13:35
Localisation : MENTON

Re: Bâtiment central des torpilleurs

Message par ALAIN » 11 Juil 2015, 14:55

Les bâtiments centraux des torpilleurs de défense mobile étaient des anciens navires déclassés comme pontons; l'Abligado était un brick de 33 m et 525 t lancé en 1850, rayé en 1878, et devenu école des mousses de 1879 à 1888; puis centre des torpilleurs de Morlaix de 1889 à 1894 et ensuite de de l'Aberwrac'h de 1895 à 1910.

Source: la Flotte de Napoléon III, d'Alain Clouet

Avatar de l’utilisateur
capu.rossu
Messages : 1289
Enregistré le : 07 Mar 2007, 19:03

Re: Bâtiment central des torpilleurs

Message par capu.rossu » 11 Juil 2015, 18:14

Bonsoir,

Les bâtiments centraux de la Défense Mobile avaient plusieurs rôles induits par les faibles capacités des torpilleurs numérotés. Ils servaient de navires-ateliers car les torpilleurs du fait de leurs petites tailles ne pouvaient héberger un atelier, de casernes flottantes car ces petites unités avaient des installations d'hébergement sommaires et, pour les grands ports, hébergeaient le petit état-major de la flottilles.
Je rappelle que dans les flottilles des grands ports, celles-ci comportaient des torpilleurs armés et des torpilleurs en réserve. Ces derniers ne recevaient un équipage qu’à l'occasion des exercices de mobilisation. Les commandants de flottilles faisaient tourner les bâtiments de façon à ce que les bâtiments en réserve passent en position armée à tour de rôle et naviguent. Cela permettait que les unités armées ne s'usent trop vite et les autres ne montrent des avaries importantes au moment où leur usage aurait été utile.
D'ailleurs les nominations des officiers commandants ne portaient pas la mention "L'EV Machin est nommé au commandement du torpilleur T xxx" mais celle-ci "L'EV Machin est nommé au commandement d'un des torpilleurs de la Défense Mobile de ....".

@+
Alain

COMARGOUX
Messages : 543
Enregistré le : 26 Déc 2007, 09:24

Re: Bâtiment central des torpilleurs

Message par COMARGOUX » 13 Juil 2015, 09:13

Bonjour à tous
eh bien ! Comme d'habitude je suis comblé d'informations très utiles.
Merci donc à vous qui avez pris la peine de me répondre.
Cordialement
Olivier

Avatar de l’utilisateur
SALIOU
Messages : 1047
Enregistré le : 09 Juil 2007, 11:59
Localisation : BRETAGNE

Re: Bâtiment central des torpilleurs

Message par SALIOU » 13 Juil 2015, 20:29

Pierre

"Rame, rame, rameurs, ramez
on avance à rien dans c'canoë...

Répondre