Page 1 sur 1

Hydravion mystère

Posté : 21 Aoû 2017, 18:41
par youkizedog
Bonjour à tous ! mon père était marin mécanicien d'hydravion à Dakar en 1939 et un peu ailleurs, j'ai récupéré une collection de ses photos...
Je n'arrive pas à identifier celle-ci, avez vous une idée du modèle de cet hydravion ?
Merci à vous !

Image

Re: Hydravion mystère

Posté : 21 Aoû 2017, 19:47
par capu.rossu
Bonsoir,

Amiot 150 M

Voir détail ici :

https://www.aviafrance.com/aviafrance1. ... 0&MOTCLEF=

@+
Alain

Re: Hydravion mystère

Posté : 21 Aoû 2017, 20:48
par antietam
Bonjour,
Pour compléter la réponse de capu-rossu, photographie prise sur la plage de Cherbourg. En arrière plan, la Gare Maritime.

Re: Hydravion mystère

Posté : 21 Aoû 2017, 23:26
par youkizedog
merci à vous !

Re: Hydravion mystère

Posté : 22 Aoû 2017, 08:52
par basic
Bonjour,

Ce prototype d’hydravion de reconnaissance et de bombardier torpilleur fit son premier vol le 18 septembre 1937.
Propulsé par 2 moteurs Gnome-et-Rhône radial 14Kdrs en étoile de 750 ch (559 kW) et équipé de flotteurs, interchangeables avec des roues, l’aéronef était prévu d’être équipé de quatre mitraillettes de 7,5 mm et d’une bombe de 800 kg ou d’une torpille.
Le prototype révéla lors des essais (sur le plan d’eau de Cherbourg) des caractéristiques qui ne satisfaisaient plus aux exigences du temps.
Interrompu après un accident lors des essais, ce prototype resta en l’état, sans entrer en service actif dans l’aéronautique navale.

Cordialement.
Basic

Re: Hydravion mystère

Posté : 22 Aoû 2017, 13:27
par capu.rossu
Bonjour,

Cet hydravion s'inspire des bombardiers Amiot 143 dits les "Autobus".

amiot143-3.jpg


Mais dès 1939, Amiot s'était orienté vers des appareils nettement plus modernes avec la série 351/354

5958708594_cb566d4d62_b.jpg


En parallèle, Bloch, futur Dassault était dans la même veine avec le Bloch 210

bloch210-7.jpg


@+
Alain

Re: Hydravion mystère

Posté : 22 Aoû 2017, 21:08
par basic
Bonsoir,

La présence d’un croc de halage positionne cet hydravion devant l’hydrobase de Cherbourg-Chantereyne plutôt que en face du slipway de l’usine de la Société d’Emboutissage et de Constructions Mécaniques (SECM) propriété du constructeur M. Louis AMIOT, qui se situe à l’Est de la gare maritime.
Dès 1935, une escadrille baptisée 1E2 avait été créée à Cherbourg-Chantereyne pour réaliser les essais opérationnels de l'hydravion Breguet 521 Bizerte.

Cordialement.
Basic