2/3 Les U-Boote alloués à la France 1945/46

ALAIN
Messages : 1669
Enregistré le : 06 Fév 2012, 13:35
Localisation : MENTON

2/3 Les U-Boote alloués à la France 1945/46

Messagepar ALAIN » 18 Juil 2013, 10:50

Les U-Boot alloués à la France. 2 ém: les sous-marins de dernière génération.

1 du type XXI:

- U2518 construit chez Blom &Voss à Hambourg; sur cale le 16 aout 1944;il est lancé le 4 octobre 1944;il entre en service le 4 novembre 1944;.il se rend aux britanniques le 8 mai 1945; il a été saisi à Horten en Norvège le 29 mai 1945; il est attribué aux britanniques; il est d'abord prêté puis cédé définitivement à la France le 14 février 1946; le 14 février 1951 il prend le nom de Roland Morillot; en l'honneur du commandant Roland Morillot disparu avec son sous marin le 28 décembre 1915, dans l'Adriatique au large de Cattaro; canonné par les autrichiens Roland Morillot est obligé de saborder son navire le sous-marin Monge, après avoir fait évacuer l'équipage, il coule avec son navire. Le sous-marin Roland Morillot est retiré du service le 17 octobre 1967; le 21 mai 1969 il est vendu pour la démolition à La Spézia et démoli le 6 aout 1969.

Caractéristiques des sous marins du type XXI
Les sous -marins du type XXI ont bouleversé la conception même du sous -marin; ce sont des sous marins océaniques à grande vitesse en plongée grâce à une puissance des moteurs électriques supérieure aux moteurs diesels; une coque hydrodynamique (tous les appendices sont rétractables et disparaissent dans la coque pour diminuer la résistance en plongée); ils sont équipés du schnorchel. Un deuxième moteur électrique de 226cv permet une marche silencieuse à 5 nœuds. Pour la première fois de son histoire le sous-marin est plus rapide en plongée qu'en surface; la vitesse en plongée est plus du double des sous-marins classiques antérieurs.

Tous les sous-marins construits dans le monde jusqu’à l’ère nucléaire s'inspireront du type XXI, et beaucoup de sous-marins construits pendant la guerre comme les Guppy américains ou les T et les A britanniques seront reconstruits pour s'en inspirer, il en sera de même en France pour les deux derniers du type Aurore les Andromède et Artémis; les Narval; les premiers sous-marins mis sur cale en France après la guerre bénéficieront aussi de l'expérience acquise avec le Roland Morillot.
Cette formidable machine de guerre aurait pu si elle n'était arrivé trop tard bouleverser la guerre sur mer. Les allemands ne lésineront pas, puisqu'ils entreprennent la construction de 828 sous marins du type XXI; pour activer la construction; les allemands innovent la aussi; les coques sont constituées de 8 tronçons préfabriqués, construits à la chaine dans des usines spécialisées, reparties sur tout le territoire; seul l'assemblage de ces éléments de coque est effectué dans les chantiers navals d'où un gain de temps et la dispersion pour diminuer les risques de destruction par bombardement en cours de montage; heureusement les retard dus à la désorganisation des usines et des chantiers, suite aux bombardements massifs alliés font que seulement 119 sous -marins du type XXI seront terminés, et encore dans les dernières semaines de la guerre; ils n'auront donc pas le temps de mettre à l'épreuve les forces anti- sous- marines alliées.

Image
Une tranche préfabriquée de sous-marin du type XXI

déplacement:1621 t /1819 t en plongée
dimensions: 76,60 m x 6,60 m x 6,22 m
diesels 4000 cv / moteurs électriques 5000 cv; vitesse: 15,5 n /16 n en plongée
+ 1 moteur électrique de 226cv pour la marche silencieuse en plongée à 5 nœuds
gaz oil: 250 t; rayon d'action 11150 miles à 12 n
armement: 4 x 30 mmAA. 6 tubes lance torpilles; 23 torpilles
effectif: 57 h
Les 30 mmAA ont été supprimés; par la suite le kiosque a été profilé

Image
Le Roland Morillot ex U2518 en 1949


1 du type XXIII:

-U2326 construit chez Deutsche Werft à Hambourg; sur cale le 8 mai 1944; lancé le 10 aout 1944; il entre tout de suite en service; il se rend le 14 mai 1945 aux britanniques à Dundee en Ecosse; d'abord attribué aux britanniques; il prend le nom de N35; en 1946 il est prêté à la France; le 6 décembre 1946, il disparait au large de Toulon.

Caractéristique des sous marins du type XXIII
Sous marins côtiers; coque unique à faible flottabilité, construite en 4 tronçons préfabriqués; vitesse en plongée égale à celle en surface (11 nœuds). Il possède la particularité d'avoir 2 moteurs électriques; un de croisière de 35cv utilisé lors du rechargement de la batterie; le moteur principal accouplé au diesel forme groupe électrogène; une partie de la puissance produite par le moteur principal tournant en génératrice alimente le moteur de croisière; d’où simplification du moteur principal qui ne sert jamais aux faibles vitesses, et ne comporte qu'un seul induit.

Etant donné le peu de temps pendant lequel il a été testé dans notre marine, avant sa perte accidentelle, il est difficile de se faire une idée de sa valeur militaire; toutefois on constate que contrairement au type XXI, le type XXIII n'a pas été copié dans le monde et est resté sans lendemain.

déplacement: 232 t /256 t en plongée
dimensions: 3,70 m x 3 m x 3,70 m
diesel 435 cv /moteur électrique de 550 cv + 1 moteur électrique de 35 cv; 1 hélice (voir fonctionnement plus haut)
rayon d'action 4200 miles à 5 n
armement:2 tubes lance torpilles; 2 torpilles
effectif: 13 h

Image
U2326 en 1946 à Cherbourg

Alain

Retourner vers « Histoire des marines étrangères : De la naissance de la vapeur à nos jours »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité