Le 10 décembre 1941,destruction de la force Z britannique.

ALAIN
Messages : 1531
Enregistré le : 06 Fév 2012, 13:35
Localisation : MENTON

Le 10 décembre 1941,destruction de la force Z britannique.

Messagepar ALAIN » 10 Déc 2016, 09:57

Il y a 75 ans aujourd'hui;


Le 7 décembre 1941, les japonais attaquaient Pearl Harbor, mais pratiquement en même temps toujours pour profiter de l'effet de surprise, ils débutaient un débarquement en Malaisie, le même jour des transports se dirigeaient vers les cotes du Siam et de la Malaisie.
Le 8 décembre, ils débarquent à Singora, Pattani au Siam et à Gong Kedah en Malaisie afin de couper l'unique voie de ravitaillement des troupes chinoises.
Le débarquement est protégé par les croiseurs, Mogami, Mikuma, Susuya et Kumano;.deux croiseurs légers et dix destroyers. La couverture de l'ensemble du dispositif étant assurée par les cuirassés Kongo, Haruna, trois croiseurs lourds et 9 autres destroyers. En outre dix sous-marins montent la garde au large.
Les britanniques disposaient d'une force basée sur Singapour baptisée force Z, composée du croiseur de bataille HMS Repulse; du cuirassé HMS Prince of Wales, des destroyers, Express et Electra, de l'australien Vampire ,et du Ténédos; l'Express et l'Electra appartiennent à la classe E; le Vampire et le Ténédos datent de la fin de la première guerre mondiale.
Dans le Sud- est asiatique outre les cuirassés de la force Z, les britanniques pouvaient compter sur une dizaine de croiseurs; dont plusieurs australiens; et sur la flotte néerlandaise des Indes orientales, mais très peu d'avions et la plupart de types anciens.
Des l'annonce de l'attaque de Pearl Harbor, la force Z quittait sa base de Singapour, et se dirigeait vers le Golfe du Siam ou des forces japonaises étaient signalées.

Image
Le HMS Prince of Wales quitte Singapour le 8 décembre 1941

Image
Le HMS Repulse quitte Singapour

Or l'amiral Philipps, qui dirige cette escadre commet une grave erreur d'appréciation; il sait que les japonais ne disposent pas de porte-avions dans le secteur, il pense que les avions basés à terre disposant des aérodromes indochinois ne peuvent attaquer si loin de leurs bases; il sait également que les japonais ne disposent dans la région que des deux cuirassés anciens du type Kongo; donc il pense disposer d'une supériorité navale sur les japonais. Le commandement britannique ne peut lui fournir une protection aérienne; c'est ainsi qu'il s'approche du lieu de débarquement japonais lorsque son groupe est repéré par un sous marin japonais assurant la garde de la zone; un hydravion de reconnaissance du croiseur léger Kinu repère lui aussi la force Z qui continue à remonter le long des cotes de Malaisie, à la recherche des transports japonais. Le 10 décembre à 10 h 15 un autre avion de reconnaissance japonais repère un hydravion britannique du HMS Repulse et le suit à distance, ce qui le mène tout droit à l'escadre britannique.
Les avions japonais n'ont plus qu'a se porter à l'endroit indiqué, pour attaquer l'escadre de l'amiral Philipps; à 11 h 08 un groupe de huit bombardiers Mitsubishi attaque, lors de cette première attaque le Repulse est touché au niveau de la catapulte. Neuf autres appareils des bombardiers torpilleurs attaquent le Prince of Wales en dépit de la DCA du navire, une torpille met hors service un des arbres d'hélice, la vitesse du Prince of Wales chute à 15 nœuds; pas moins de 19 torpilles ont été esquivées par les navires, mais 9 avions torpilleurs arrivent, les britanniques esquivent encore l'attaque; à 12 h21, 24 avions torpilleurs attaquent à leur tour, le Repulse est touché par trois torpilles; le Prince of Wales est lui touché par deux torpilles, à 12 h 33, le Repulse commence à couler; 796 des 1309 hommes d'équipage sont repêchés par le destroyer Electra, qui encombré de naufragés ne peut plus utiliser sa DCA; 8 Mitsubishi armés chacun d'une bombe de 500 kg attaquent alors le Prince of Wales désormais réduit à l'immobilité, une bombe atteint le cuirassé déjà gravement avarié qui prend de la gîte des 13 heures.

Image
Le Prince of Wales coule

Les destroyers Express et Vampire viennent à couple du cuirassé qui s'enfonce sur tribord, 1295 des 1621 membres de l'équipage sont transférés sur les destroyers, l'amiral Philipps mourra à son bord ; à 13 h 20 le Prince of Wales coule; vers 14 heures les trois destroyers le pont encombré de 2091 naufragés des Repulse et Prince of Wales, prennent la route pour Singapour ou ils arriveront sans encombre.

Dans cette affaire, le commandement britannique à fait l'objet d'une incroyable légèreté, pour avoir envoyé, sans aucune protection aérienne, ses cuirassés au contact des forces japonaises, dont les capacités offensives ont été largement sous estimées.
Comme les américains, les britanniques se sont laissés surprendre par les forces japonaises, qui sur leur lancée débarquent tour à tour: dans les Philippines, à Guam, à Hong Kong, et à Wake tout cela avant la fin de l'année 1941.



Alain

Retourner vers « Histoire des marines étrangères : De la naissance de la vapeur à nos jours »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités