Cassiopée et Rigel

Klaus Günther v. Martinez
Messages : 845
Enregistré le : 12 Mai 2007, 09:41
Localisation : Allemagne

Cassiopée et Rigel

Messagepar Klaus Günther v. Martinez » 18 Jan 2010, 20:48

Il existent des photos de Marius Bar de ces voiliers de la marine pris en June 1942. Je suppose ils ont servi (en replacement de "La Belle Poule" et "L'Etoile") pour l'École Navale de Vichy.
Sont ils construit pour la marine Francais? Dates techniques? Sort?
Merci en avance
Klaus Günther von Martinez

Avatar de l’utilisateur
Patrick le SCOUARNEC
Site Admin
Messages : 641
Enregistré le : 22 Jan 2007, 18:46
Localisation : 78

Messagepar Patrick le SCOUARNEC » 21 Jan 2010, 12:18

Bonjour,
Pourriez-vous préciser de quels voiliers il s'agissait ?

Klaus Günther v. Martinez
Messages : 845
Enregistré le : 12 Mai 2007, 09:41
Localisation : Allemagne

Messagepar Klaus Günther v. Martinez » 21 Jan 2010, 16:11

Je ne sais pas si je peux poster des photos de Marius Bar ici (copyright?).
Mais ils sont la:
http://images-01.delcampe-static.net/im ... 01.jpg?v=1
http://images-00.delcampe-static.net/im ... 01.jpg?v=1

Avatar de l’utilisateur
Patrick le SCOUARNEC
Site Admin
Messages : 641
Enregistré le : 22 Jan 2007, 18:46
Localisation : 78

Messagepar Patrick le SCOUARNEC » 21 Jan 2010, 16:58

Bonsoir,

Pour les photos, vous avez sagement agit. Nos amis de Marius BAR sont pointilleux sur le copyright et ils ont raison. Delcamp.com étant un site de vente, ce n'est pas pareil...

Ceci dit, je n'ai trouvé de trace nulle part des ces deux voiliers CASSIOPEE et RIGEL. J'en suis désolé.
Maintenant, peut-être qu'un membre éminent du Forum aura des informations...
Patrick le SCOUARNEC
pls@netmarine.net
administrateur/modérateur forum Net-Marine

Klaus Günther v. Martinez
Messages : 845
Enregistré le : 12 Mai 2007, 09:41
Localisation : Allemagne

Messagepar Klaus Günther v. Martinez » 21 Jan 2010, 17:07

Merci, Patrick.

Klaus Günther v. Martinez
Messages : 845
Enregistré le : 12 Mai 2007, 09:41
Localisation : Allemagne

Messagepar Klaus Günther v. Martinez » 27 Jan 2010, 15:51


Marc Saibène
Messages : 35
Enregistré le : 08 Mai 2007, 15:40

Messagepar Marc Saibène » 18 Fév 2010, 23:00

L'étude des navires de plaisance utilisés par la Marine Nationale au cours de la deuxième guerre mondiale est un sujet complexe qui couvre un nombre considérable de navires aux caractères divers.
Il y eut :
- 50 yachts à moteur requis en 1939 et militarisés en dragueurs, patrouilleurs ou vedettes de ports;
- Des embarcations requises à la même époque pour compléter les moyens des D.P., de l'aéronavale ou augmenter la drome des bâtiments de la Marine Nationale.
-Enfin, des voiliers saisis en 1941 puis en février 1942 pour les besoins des écoles repliées en zone libre (entraînement et amarinement à moindres frais) ou pour les loisirs des officiers de la Flotte d'Armistice.
C'est là notre sujet.
Ces navires présentent des particularités inhabituelles pour des bâtiments saisis par une autorité militaire :
- Ce sont des navires de plaisance destinés à servir sous cette fonction ;
- Ils sont saisis sous divers modes : requis, angaries (pour les navires sous pavillons étrangers) ou achetés (parfois avec des "dons privés).
Au sujet des navires angariés on pourrait développer une thèse selon laquelle la saisie se serait accommodée d'une action diplomatique tendant à préserver des biens de ressortissants français ou étrangers.
Après l'investissement de la zone sud, beaucoup de ces navires seront dérequis et récupérés par leur propriétaire ou leur société de gardiennage. Ils regagneront alors leur port d'attache, mais seront parfois à nouveau saisis par les autorités occupantes.

Liste sommaire des voiliers ayant servi en III région
1°) Navires répertoriés dans les archives de la IIIe Région
- Dakar ex-Freetless -101 tx - requis en 12/1941 et affecté à Toulon comme yacht de l'amiral Darlan. On le retrouvera amarré au Grand Rang lors du Sabordage. Saisi par la Kriegsmarine, devient FBc05. Sort inconnu.
- Ablin, annexe du transport d'aviation Commandant Teste. Sort inconnu.
- Okenos. Sloop acheté le 30/10/1941 et affecté à l'École Navale de Toulon et au Cercle Nautique. Se trouvait amarré Darse Nord du Mourillon lors du Sabordage.
- Sylphe ex-Mugel II. Acheté 30/10/1941 pour l'École Navale de Toulon.
- Moita, Acheté 26/11/1941 pour l’École des Mousses.
- Hidalga - 73 tx, moteur auxiliaire-, Requis 27/12/1941 à Antibes pour la Division des Écoles.
- Colin Bown – 31 tx – requis 27/12/1941à Cannes, puis acheté le 5/8/1942.
- Enoy ex-Apache – 40 tx- Requis 27/12/1941 à Cannes pour la Division des Écoles. Saisi par la Kriegsmarine, devient FSe11. Sort inconnu.
- Gwenola - 22 tx -. Requis 27/12/1941 à Marseille pour la Division des Écoles.
- Vikings -73 tx -. Requis 27/12/1941 à St Tropez pour la Division des Écoles.
- Campanella. Requis 27/12/1941 à La Seyne pour la Division des Écoles.
- Black Swan – 90 tx - Requis 29/2/1942 à Cannes pour le Cercle Nautique de Toulon. Se trouvait amarré Darse Nord du Mourillon lors du Sabordage.
- Maintenes. Requis 29/2/1942 à Marseille.
- Nausica. Requis 29/2/1942 à Cannes. Affecté au Cercle Nautique de Toulon. Se trouvait amarré à l’Angle Robert lors du Sabordage.
- Eugénia II – 23 tx moteur auxiliaire-. Requis 29/2/1942 à Cannes pour la Division des Écoles.
- Nomade. Requis 29/2/1942 à Bandol.
- Bellatrix ex-Jackik, - goélette de 86 tx moteur auxiliaire -. Requis 29/2/1942 à Antibes. Annexe FHM et Cercle Nautique de Toulon.
- White Schadows. Requis le 29/2/1942 à Monaco. Annexe FHM. Saisi par les Italiens, devient FR 206.
- Chimère, - goélette britannique de 126 tx -. Requis le 29/2/1942 à Cannes. Annexe FHM et Cercle Nautique de Toulon.
- Ariel - 75 tx, moteur auxiliaire-. Requis 29/2/1942 à Villefranche. Perdu sous réquisition…
- Rigel ex-Valparaiso –40tx, moteur auxiliaire- Requis 29/2/1942 à Nice, affecté à l’École Navale.
- Emilie – 14 tx, moteur auxiliaire – Requis 29/2/1942 à Marseille, affecté à l’École des mousses de la Marine Marchande.
- Cassiopée ex-Viva, goélette de 58 tx. Requis en 1942. Affecté à l’École Navale.

En outre, on retrouvera à Toulon, après le Sabordage les voiliers : Black Joke II, Cuvenlach, Danae Vikings, Fulmar, Gurly, Mirage, Mouette, Simoun, Sirius et Snow Fleck.

2° Yacht dont la présence à Toulon n’a pas été établie le jour du Sabordage :
Alain, Arist, Chi Lo Sa, Fantaisie, Fleur de Lys, Fleur de Mai, Floculat, Janette II, Julnar, La route est belle, L’évadée, Mélody, Nadine, Robur II, Rose des vents, St Huber et Yan Ley

La liste n’est certainement pas complète et il est encore difficile de classer ces navires faute de connaître leurs caractéristiques. Les photos légendées sont très rares, mais il n’est pas rare d’en trouver en second plan des vues du Sabordage.

Klaus Günther v. Martinez
Messages : 845
Enregistré le : 12 Mai 2007, 09:41
Localisation : Allemagne

Messagepar Klaus Günther v. Martinez » 19 Fév 2010, 09:35

Merci beaucoup, excellent informations, Marc.
A good number of these yachts is listed in Lloyd's Register of Yachts 1938, which I have in my collection. Of course the spelling is sometimes differently (e.g. "Colleen Bawn" instead of "Colin Bown", "Yan Fey" instead of "Yan Ley").
If anybody is interested, I can post the relevant informations, but be warned: it's a long listing.
A last question: "Danae Vikings" - one or two vessels?
Cordialement
Klaus Günther von Martinez

Avatar de l’utilisateur
Patrick le SCOUARNEC
Site Admin
Messages : 641
Enregistré le : 22 Jan 2007, 18:46
Localisation : 78

Messagepar Patrick le SCOUARNEC » 19 Fév 2010, 15:39

Mille mercis Marc.

Voici des choses vraiment peu ou mal connues...

Peut-être qu'un jour, un petit livre là-dessus ?... Non ?...

olivier97223
Messages : 3
Enregistré le : 08 Aoû 2011, 10:58

Messagepar olivier97223 » 08 Aoû 2011, 11:03

Bjr,
Je suis à la recherche d'info concernant la goelette l'évadée. Mon arrière grand-père était le patron de ce voilier jusqu'en 1939. Le dernier propriétaire était américain il me semble. Celui d'avant Mr Van der Meersch, ss dte le frère de l'écrivain.
En vs remerciant par avance

Olivier GUEHO

olivier97223
Messages : 3
Enregistré le : 08 Aoû 2011, 10:58

Messagepar olivier97223 » 09 Aoû 2011, 10:20

Bjr,
J'ajoute que l'évadé ou l'évadée était l'ex la railleuse. Construite à Boulogne/mer.
Mci
Olivier GUEHO

Marc Saibène
Messages : 35
Enregistré le : 08 Mai 2007, 15:40

Messagepar Marc Saibène » 12 Aoû 2011, 22:59

Je n'avais que peu d'informations sur cette goelette affectée à Toulon :
42 tonneaux ; moteur auxiliaire.
C'est peu.

olivier97223
Messages : 3
Enregistré le : 08 Aoû 2011, 10:58

Messagepar olivier97223 » 12 Aoû 2011, 23:58

Mci pr les infos. J'ai des photos de la goelette ainsi que les plans ms je voulais juste savoir si elle naviguait encore.
A bientôt.
Olivier

Jean-Jacques Andre
Messages : 5
Enregistré le : 20 Nov 2011, 19:01

Messagepar Jean-Jacques Andre » 20 Nov 2011, 19:51

Marc Saibène a écrit :L'étude des navires de plaisance utilisés par la Marine Nationale au cours de la deuxième guerre mondiale est un sujet complexe qui couvre un nombre considérable de navires aux caractères divers.
Il y eut :
- 50 yachts à moteur requis en 1939 et militarisés en dragueurs, patrouilleurs ou vedettes de ports;
- Des embarcations requises à la même époque pour compléter les moyens des D.P., de l'aéronavale ou augmenter la drome des bâtiments de la Marine Nationale.
-Enfin, des voiliers saisis en 1941 puis en février 1942 pour les besoins des écoles repliées en zone libre (entraînement et amarinement à moindres frais) ou pour les loisirs des officiers de la Flotte d'Armistice.
C'est là notre sujet.
Ces navires présentent des particularités inhabituelles pour des bâtiments saisis par une autorité militaire :
- Ce sont des navires de plaisance destinés à servir sous cette fonction ;
- Ils sont saisis sous divers modes : requis, angaries (pour les navires sous pavillons étrangers) ou achetés (parfois avec des "dons privés).
Au sujet des navires angariés on pourrait développer une thèse selon laquelle la saisie se serait accommodée d'une action diplomatique tendant à préserver des biens de ressortissants français ou étrangers.
Après l'investissement de la zone sud, beaucoup de ces navires seront dérequis et récupérés par leur propriétaire ou leur société de gardiennage. Ils regagneront alors leur port d'attache, mais seront parfois à nouveau saisis par les autorités occupantes.

Liste sommaire des voiliers ayant servi en III région
1°) Navires répertoriés dans les archives de la IIIe Région
- Dakar ex-Freetless -101 tx - requis en 12/1941 et affecté à Toulon comme yacht de l'amiral Darlan. On le retrouvera amarré au Grand Rang lors du Sabordage. Saisi par la Kriegsmarine, devient FBc05. Sort inconnu.
- Ablin, annexe du transport d'aviation Commandant Teste. Sort inconnu.
- Okenos. Sloop acheté le 30/10/1941 et affecté à l'École Navale de Toulon et au Cercle Nautique. Se trouvait amarré Darse Nord du Mourillon lors du Sabordage.
- Sylphe ex-Mugel II. Acheté 30/10/1941 pour l'École Navale de Toulon.
- Moita, Acheté 26/11/1941 pour l’École des Mousses.
- Hidalga - 73 tx, moteur auxiliaire-, Requis 27/12/1941 à Antibes pour la Division des Écoles.
- Colin Bown – 31 tx – requis 27/12/1941à Cannes, puis acheté le 5/8/1942.
- Enoy ex-Apache – 40 tx- Requis 27/12/1941 à Cannes pour la Division des Écoles. Saisi par la Kriegsmarine, devient FSe11. Sort inconnu.
- Gwenola - 22 tx -. Requis 27/12/1941 à Marseille pour la Division des Écoles.
- Vikings -73 tx -. Requis 27/12/1941 à St Tropez pour la Division des Écoles.
- Campanella. Requis 27/12/1941 à La Seyne pour la Division des Écoles.
- Black Swan – 90 tx - Requis 29/2/1942 à Cannes pour le Cercle Nautique de Toulon. Se trouvait amarré Darse Nord du Mourillon lors du Sabordage.
- Maintenes. Requis 29/2/1942 à Marseille.
- Nausica. Requis 29/2/1942 à Cannes. Affecté au Cercle Nautique de Toulon. Se trouvait amarré à l’Angle Robert lors du Sabordage.
- Eugénia II – 23 tx moteur auxiliaire-. Requis 29/2/1942 à Cannes pour la Division des Écoles.
- Nomade. Requis 29/2/1942 à Bandol.
- Bellatrix ex-Jackik, - goélette de 86 tx moteur auxiliaire -. Requis 29/2/1942 à Antibes. Annexe FHM et Cercle Nautique de Toulon.
- White Schadows. Requis le 29/2/1942 à Monaco. Annexe FHM. Saisi par les Italiens, devient FR 206.
- Chimère, - goélette britannique de 126 tx -. Requis le 29/2/1942 à Cannes. Annexe FHM et Cercle Nautique de Toulon.
- Ariel - 75 tx, moteur auxiliaire-. Requis 29/2/1942 à Villefranche. Perdu sous réquisition…
- Rigel ex-Valparaiso –40tx, moteur auxiliaire- Requis 29/2/1942 à Nice, affecté à l’École Navale.
- Emilie – 14 tx, moteur auxiliaire – Requis 29/2/1942 à Marseille, affecté à l’École des mousses de la Marine Marchande.
- Cassiopée ex-Viva, goélette de 58 tx. Requis en 1942. Affecté à l’École Navale.

En outre, on retrouvera à Toulon, après le Sabordage les voiliers : Black Joke II, Cuvenlach, Danae Vikings, Fulmar, Gurly, Mirage, Mouette, Simoun, Sirius et Snow Fleck.

2° Yacht dont la présence à Toulon n’a pas été établie le jour du Sabordage :
Alain, Arist, Chi Lo Sa, Fantaisie, Fleur de Lys, Fleur de Mai, Floculat, Janette II, Julnar, La route est belle, L’évadée, Mélody, Nadine, Robur II, Rose des vents, St Huber et Yan Ley

La liste n’est certainement pas complète et il est encore difficile de classer ces navires faute de connaître leurs caractéristiques. Les photos légendées sont très rares, mais il n’est pas rare d’en trouver en second plan des vues du Sabordage.



Bonsoir,

Je relève avec beaucoup d’intérêt le nom du ketch JULNAR dans la liste n°2 de votre intervention ci dessus.
Ce yacht avait appartenu à un arrière grand oncle de 1932 à 1938.
Il possède les caractéristiques suivantes:

Chantier Summers & Payne Southampton hiver1908-1909
Plan William Fife
Ketch à moteur auxiliaire
Longueur de coque 27m17
Bau 5m80
Creux 3m10
Voilure 572m²
Jauge 135 tx

Je suis très intéressé par toute information concernant ce yacht dont je recherche la destinée ! Quelle fut sa mission à Toulon ? Comment fut-il équipé ou armé? As-t-il été rendu à son propriétaire après la guerre ?

Merci de me faire connaitre si vous possédez de telles informations concernant ce bateau ou quelques pistes pour les obtenir si d'aventure elles pouvaient exister !

Cordialement

Klaus Günther v. Martinez
Messages : 845
Enregistré le : 12 Mai 2007, 09:41
Localisation : Allemagne

Messagepar Klaus Günther v. Martinez » 20 Nov 2011, 23:37

Quelque informations de Lloyd's Register of Yachts:
1930: danois "Julnar", propriétaire: W. Vett, Copenhagen, 135 tons Jauge de la Tamise, 83.02 tjb, 66.58 tjn, moteur paraffin de Bergius, Glasgow, construit en 1920.
1938: francais "Julnar", propriétaire Louis Aubert, 21, Rue de Constantine, Paris 7e, port d'attache: Le Havre. Moteur à pétrol construit par Baudouin en 1937.
1950: pas mentionné.


Retourner vers « Histoire de la marine française : De la naissance de la vapeur à nos jours »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités