Bâtiment école des canonniers

portzmoguer
Messages : 11
Enregistré le : 23 Juil 2010, 18:34
Localisation : France

Bâtiment école des canonniers

Messagepar portzmoguer » 17 Nov 2011, 10:32

Bonjour,

Quelqu'un aurait-il des informations sur les bâtiments-écoles des canonniers pour les années 1880 à 1900 ??? Il semblerait les bâtiments-écoles étaient stationnés à Toulon ??? Le croiseur Sfax était-il bâtiment-école ???
Merci par avance pour vos réponses,
Bien cordialement,

portzmoguer

jeanlucmeynet
Messages : 78
Enregistré le : 20 Fév 2007, 19:39

Messagepar jeanlucmeynet » 20 Nov 2011, 19:39

Bonsoir,

L'ecole des canonniers semble effectivement être basée uniquement à Toulon depuis 1866.
En 1880 les cours sont donnés à bord du vaisseau Saint-Louis, qui servira jusqu'en 1884.
En 1881 le vaisseau Charlemagne sert de caserne pour les apprentis canonniers.
Dès 1881 on transforme la frégate cuirassée Couronne en vaisseau pour assurer la formation des matelots canonniers, rôle qu'elle remplit de 1885 à 1908.
Ces écoles ont pour annexe la batterie flottante Arrogante.

Je n'ai pas connaissance du fait que le croiseur Sfax ait pu remplir cette fonction.

Cordialement.

Jean-Luc Meynet.

portzmoguer
Messages : 11
Enregistré le : 23 Juil 2010, 18:34
Localisation : France

Messagepar portzmoguer » 21 Nov 2011, 13:08

Bonjour Monsieur,

Merci beaucoup pour vos précieuses informations.
Bien cordialement,

portzmoguer

DELAMBILY
Messages : 607
Enregistré le : 16 Juil 2011, 15:08

Re: Bâtiment école des canonniers

Messagepar DELAMBILY » 07 Nov 2017, 00:24

Salut à Tous,

Les progrès et la complexité de l'artillerie embarquée aboutissent à la réorganisation de l'instruction des apprentis canonniers et la création, par Ordonnance Royale du 14 juin 1837, d'une école d'artillerie navale à Brest et à Toulon. La première est basée sur l'Alcmène (CC Placide MAGRE), la seconde sur la Sabine (CC Augustin Denis Edouard LAPIERRE). Après 1840, il ne subsiste que l'école de Méditerranée.
Petite farandole des noms des navires écoles de canonnage, qui se sont succédés de 1840 à 1876 : La Vénus, l'Iphigénie, la Minerve, l'Uranie, le Suffren, le Montebello, le Louis XIV, de nouveau le Montebello suivit du Louis XIV, l'Alexandre et pour la période :

- Le Souverain (1875-1885),
- La Couronne (1885-1897).

En 1897, les écoles de la marine en Méditerranée embarquent en escadre, placées sous les ordres du CA Godin, commandant de la Division d'instruction du 6 janvier 1897. Division composée des :
- Magenta, porte pavillon de l'amiral et école de timonerie,
- Marceau, école des torpilles,
- Neptune, école des canonniers.
L'expérience en escadre prend fin en 1899, les nombreux tirs provoquent une usure prématurée sur des unités puissantes et sensées prêtes au combat. Un vaisseau-école de canonnage exige un matériel simple et robuste.

Les annexes des vaisseaux-écoles le Souverain et la Couronne sont :
* Batterie flottante Implacable (1871-1877),
* Batterie flottante Arrogante (7/1877-1879),
En août 1878, une demande d'adjoindre une seconde batterie en annexe au Souverain, l'Implacable reprend du service en octobre 1878. Suite à un violent coup de vent, l'Arrogante s'échoue dramatiquement en rade de la Badine le 19 mars 1879. Les deux annexes avaient un seul commandant et un seul équipage lors de l'utilisation en simultané des deux batteries, provocant des incompréhensions lors de la catastrophe. Le département considérait les deux annexes comme une coque administrative, suivant la réponse de l'amiral Jauréguiberry, ministre de la marine à la chambre des députés.
* L'implacable (4/1879-1881) est seul réarmé comme annexe le 3 avril 1879.
* Le Saint-Louis (6/1881-1894), ancien vaisseau à voile transformé en mixte, renommé Cacique pour laisser le nom au cuirassé (1894-1896).
* Le Calédonien (1896-1907).

Les bâtiments écoles basés en Méditerranée, exercent en rade des Salins (Hyères), formation, entrainements et tirs (une cible célèbre : les rochers des Mèdes). Dans cette rade, les écoles disposent d'installations terrestres au port des Salins, renommé en 1882 Port-Pothuau. Le Charlemagne ne figure pas dans mes sources, peut-être ponton à Port-Pothuau ?

BF ARR0GANTE - P1060680.JPG


Cordialement,
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
André DELAMBILY, ancien du Gustave Zédé (1963-1966)

Avatar de l’utilisateur
capu.rossu
Messages : 1211
Enregistré le : 07 Mar 2007, 19:03

Re: Bâtiment école des canonniers

Messagepar capu.rossu » 07 Nov 2017, 09:37

Bonjour,

Par Ordre n° 65 du 23 août 1913 de la 1ère Armée Navale, le Charlemagne est versé le 25 août à la Division des Ecoles en remplacement du Requin à l'Ecole de Canonnage.
A la mobilisation, il rejoindra la Division Spéciale (en fait plus tard car il est en réparations).

@+
Alain

DELAMBILY
Messages : 607
Enregistré le : 16 Juil 2011, 15:08

Re: Bâtiment école des canonniers

Messagepar DELAMBILY » 07 Nov 2017, 10:17

Bonjour Alain,

Nous ne parlons pas du même Charlemagne, dans mon texte il s'agit du vaisseau à voiles transformé sur cale, cité en 1881 dans le message précédent (1851-1882).
Le cuirassé Charlemagne figure bien dans ma liste de commandement de l'école de canonnage, avec le Jauréguiberry, le La Hire et le Jules Michelet en 1913-1914. Cette liste s'arrête pour moi, avec le GES sur le Jean-Bart en 1960.

Cordialement,
André DELAMBILY, ancien du Gustave Zédé (1963-1966)


Retourner vers « Histoire de la marine française : De la naissance de la vapeur à nos jours »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité