Page 1 sur 1

Latouche Treville D 646

Posté : 08 Juil 2019, 09:11
par capu.rossu
Bonjour,

Vue de la frégate Latouche Treville photographiée à La Valette le 5 juillet 2019 par Emmanuel L. (Site Shipspotting.com)

Image

Comme les images apparaissent d'abord en vignettes sur le site, j'ai d'abord cru à une vieille coque en cours de désarmement avant condamnation mais non le bâtiment est en visite officielle : la rouille fait tache et sans jeu de mots !
J'ai connu un temps où les amiraux auraient grimpé aux rideaux pour moins que ça et sans les mains encore.

@+
Alain

Re: Latouche Treville D 646

Posté : 08 Juil 2019, 10:40
par ALAIN
Surprenant en effet, il y a pénurie de peinture dans la Marine?

Alain

Re: Latouche Treville D 646

Posté : 13 Juil 2019, 17:28
par Patrick le SCOUARNEC
Bonjour à tous.

Je ne sais pas s'il y a encore une soute "voilerie" sur les bâtiments d'aujourd'hui.
Ce qui est sûr, c'est qu'il n'y a plus de "sans-spé" pour piquer et peindre...

Re: Latouche Treville D 646

Posté : 14 Juil 2019, 10:23
par antietam
Bonjour,
Effectivement, l'état de la peinture de cette frégate pose question, notamment alors que le bâtiment est en escale dans un port étranger.
On peut toutefois supposer qu'il rentre après une série d'exercices dans une mer difficile et que le plus urgent n'était pas de fignoler l'apparence. D'autre part, il était peut-être prévu que le "Latouche-Tréville" entre prochainement en carénage et que la réfection de la peinture soit au programme du carénage.

Par contre, cette question me fait penser à un autre problème récurrent : l'absence de tenue des marins français lors des escales dans les ports étrangers, qui m'interpelle toujours et, je le dois le dire, me fait souvent honte.
A titre d'exemples, mais la liste n'est pas limitative, les escales du PRE "Meuse" à Portsmouth le 1 juillet 2005, du RHM "Tenace" à Zeebrugge le 10 juillet 2004, du patrouilleur "Flamant" à Portsmouth le 26 juillet 2008.
Dans chacun des cas, j'ai eu le sentiment que l'escale était une corvée et non une fierté. Contrairement à d'autres marines, la visite des navires est guidée et les visiteurs doivent suivre un itinéraire balisé sous l'escorte d'un membre de l'équipage. Or, le soin des visites est laissé essentiellement à des matelots ou officiers mariniers contraints de rester à bord, car sans permission, et qui ne parlent que le français d'où des difficultés permanentes de communication. A noter que les commandants et sous-officiers paraissent systématiquement absents.
Il serait beaucoup plus simple de laisser les visiteurs libres de suivre un itinéraire déterminé et de n'obliger l'équipage à intervenir qu'en cas de demande d'un visiteur.
Par ailleurs, toujours contrairement à d'autres marines, la tenue de l'équipage est celle du bleu de "travail", avec des chaussures qui n'ont pas vu le cirage depuis des semaines. Le tenue de sortie devrait être imposée dans ce cas et l'exemple pourrait être pris auprès des marins japonais, toujours impeccables.
Bien entendu, ce ne sont que quelques situations remarquées à l'occasion de "journées portes-ouvertes" dans des ports étrangers et on pourra probablement me citer autant d'autres cas où la tenue de l'équipage était exemplaire. Je l'espère en tout cas.
Il n'empêche que le Ministère des Armées devrait accorder un peu plus d'attention à cette situation car l'image de la France à l'étranger ne ressort pas grandie de ce laisser-aller. Ou bien l'escale est une obligation à laquelle la Marine se doit de répondre pour satisfaire aux bonnes relations entre la Marine Française et les marines étrangères, auquel cas un certain protocole de rigueur doit être de règle, ou bien il s'agit simplement d'escales occasionnelles et dans ce cas, elles n'ont pas lieu de se situer dans des lieux ouverts au civils.
Antietam

Re: Latouche Treville D 646

Posté : 14 Juil 2019, 15:11
par ALAIN
Je souscris totalement, à l'intervention d'antietam il me semble impératif que le navire comme l'équipage soit exemplaires lors d'escales à l'étranger, ils sont a ce moment là l'image de la France.

Alain

Re: Latouche Treville D 646

Posté : 14 Juil 2019, 17:15
par Patrick le SCOUARNEC
Tout à fait d'accord. J'ai souvenir d'escales de représentation, que ce soit en territoire français ou à l'étranger, où les visites étaient effectuées "librement" (en suivant les flèches) avec des membres de l'équipage (de tous grades) situés aux endroits stratégiques (passerelle, affûts artillerie, LR ASM, TLT, etc...) pour donner les explications et/ou répondre aux questions.
Les "heureux" élus faisaient partie du tiers de service et les renforts (souvent volontaires) du tiers de corvée (terminant eux au dégagé). Le tout en tenue de sortie (avantage : pas d'inspection des permissionnaires).
Par contre, le problème de la langue a toujours existé, mais le système D aussi : certains polyglottes arpentaient le bâtiment en vue d'aider au besoin les malheureux monoglottes.
Ah j'oubliais, les "stationnaires" étaient obligatoirement des membres des services concernés : boums à l'artillerie, DSM aux ASM, etc...

Re: Latouche Treville D 646

Posté : 14 Juil 2019, 21:17
par yvo35
Bonsoir,
antietam a écrit :On peut toutefois supposer qu'il rentre après une série d'exercices dans une mer difficile et que le plus urgent n'était pas de fignoler l'apparence. D'autre part, il était peut-être prévu que le "Latouche-Tréville" entre prochainement en carénage et que la réfection de la peinture soit au programme du carénage.
Plus qu'une période d'exercice puisque le Latouche-Tréville faisait partie de la mission Clemenceau.