recherche sur croiseur auxiliaire BURDIGALA

durand
Messages : 2
Enregistré le : 30 Oct 2007, 18:41
Localisation : bouches du rhône
Contact :

recherche sur croiseur auxiliaire BURDIGALA

Messagepar durand » 30 Oct 2007, 18:56

Merci de me renseigner sur le croiseur auxiliaire (ou paquebot, ou transport de troupe ) BURDIGALA ,qui fut torpillé en mer EGEE,vraisemblablement le 11 novembre 1916 . Mon grand père ,LOLIO Jean ,se trouvé à son bord ,et a survécu... S.M(r) infir.Durand.

LFz
Messages : 15
Enregistré le : 29 Sep 2007, 15:59
Localisation : Vitrolles

Messagepar LFz » 30 Oct 2007, 21:33

Bonsoir
Voici ce que j'ai trouve, sur le site http://francois.delboca.free.fr/fsthirri.html

Il y a une photo, mais n'etant pas un specialiste, je ne sais pas si ca va marcher...

Cordialement,
LFz

LE PAQUEBOT BURDIGALA.
# Croiseur auxiliaire lancé à Dantzig en 1897, baptisé Kaiser Friedrich.
# Acheté en 1912, rebaptisé Burdigala, nom latin de Bordeaux.
# En 1914, réquisitionn&eacute.
# Le 14/11/1916, il saute sur une mine dans l'archipel Grec.


Image

René
Messages : 71
Enregistré le : 31 Jan 2007, 15:50

Messagepar René » 31 Oct 2007, 17:15

Bonjour

Quelques précisions sur ce navire

BURDIGALA

Paquebot construit par F Schichau GmbH à Danzig (Prusse)
Numéro de chantier 587
Lancé le 5 octobre 1897 sous le nom de Kaiser Friedrich
Mis en service en mai 1898 pour le compte de la Compagnie Norddeutscher Lloyd à Brême (D)
Déplacement : 12 480 tonnes
Longueur : 177,30 m
Largeur : 19,4 m
Propulsion : Deux machines alternatives à quadruple expansion
Vitesse : 19 nd
Acheté en 1912 par la Compagnie Sud-Atlantique à Bordeaux
Renommé Burdigala
Coulé par une mine mouillée par un sous-marin à 2 milles au large de Kea, dans le détroit de Kos, le 14 novembre 1916

Cordialement
René

René
Messages : 71
Enregistré le : 31 Jan 2007, 15:50

Messagepar René » 31 Oct 2007, 17:21

Détails complémentaires

Il a été armé comme crosieur auxiliaire au cours de la première guerre mondiale et le sous-marin qui a mouillé cette mine est le U-73.
Cordialement,
René

Avatar de l’utilisateur
capu.rossu
Messages : 1197
Enregistré le : 07 Mar 2007, 19:03

Burdigala

Messagepar capu.rossu » 31 Oct 2007, 21:25

bonsoir,
Le Burdigala était un "loup".
Ce paquebot, pourtant confortable et d'excellente tenue à la mer, était un dévoreur de charbon.
La Compagnie Norddeutscher Lloyd, devant cette consommation excessive, l'a restitué aux chantiers constructeurs en 1900. Il y restera désarmé durant 12 années.
Le 1er mai 1912, la Sud Atlantique l'achète pour 4 millions de francs soit le quart de sa valeur !
En novembre 1913, elle renonce à l'exploiter et le désarme à son tour.
La guerre le remet en selle et la Marine le réquisitionne comme croiseur auxiliaire. Au bout de quelques semaines de conflit, la Royale s'aperçoit qu'elle n'a plus besoin de croiseurs auxiliaires. En effet la marine marchande allemande ne navigue plus : tous les navires allemands que août 1914 a surpris hors d'Allemagne ont été capturés dès les premiers jours du conflit (voiliers ou vapeurs dépourvus de TSF) ou se sont réfugiés dans les ports neutres où ils passeront cinq années au mouillage.
Le désarmement du Burdigala comme des grands paquebots de la Transat est même envisagé. La mise en route des opérations des Dardanelles et donc la création du front d'Orient (Dardanelles puis Salonique) va les maintenir sous pavillon de la Royale mais leur rôle essentiel sera désormais le transport des troupes entre Marseille ou Toulon et la Mer Egée.
Cordialement
Alain

Jean Lassaque
Messages : 372
Enregistré le : 09 Mar 2007, 10:17
Localisation : Paris

Messagepar Jean Lassaque » 05 Nov 2007, 09:32

Bonjour,
A. Thomazi fournit (in La guerre navale dans la Méditerranée) quelques détails, à savoir que le Burdigala revenait de Salonique à Toulon lorsqu'il fut torpillé (c'est ce que l'on croyait encore en 1929, date de la publication du livre ci-dessus) et que, grâce à l'énergie de son commandant, le LV Rolland, tous les passagers furent sauvés.
Il fournit aussi le texte de la citation du croiseur auxiliaire Burdigala, publiée au Journal officiel le 15 octobre 1919 :
"Torpillé le 14 novembre 1916 dans le canal de Zea, a coulé après avoir canonné jusqu'à la dernière minute le périscope de l'ennemi. Son équipage a donné un bel exemple d'énergie et d'abnégation"
Bien cordialement
J. Lassaque

Avatar de l’utilisateur
ALAMER
Messages : 249
Enregistré le : 21 Jan 2007, 13:25
Localisation : Paimpont Ille-et-Vilaine
Contact :

ALAMER association dédiée aux anciens marins de 39/45 et 14

Messagepar ALAMER » 26 Nov 2007, 16:26

Bonjour monsieur
L'association ALAMER gère un site de mémoire dédié à tous les anciens marins de 39-45 et , par necessité nous aovns également ouvert nos pages aux anciens de 14-18 . votre parent y a surement sa place .
je vous engage donc à visiter ce site et à me contacter sur ma boite mail president@mer-1939a1945.fr

En vous remerciant de nous aider à faire progresser le devoir de mémoire

Cordialeemnt
Association ALAMER - http://alamer.fr

gkarelas
Messages : 2
Enregistré le : 26 Sep 2008, 22:15

Messagepar gkarelas » 26 Sep 2008, 22:17

Un grand revêtement d'océan a été situé L'ANNÉE DERNIÈRE dans le canal de Zea, Grèce par Geologists de L'université du fil de Patras par professeur George Papatheodorou. Cette année une équipe de plongée a organisé une expédition de plongée pour photographier et identifier l'épave sous les auspices de la municipalité de Kea, le laboratoire du & marin de géologie ; Océanographie physique du département de la géologie à l'université de Patras et à l'association hellénique des plongeurs récréationnels « TETHYS ». L'équipe de plongée avec l'aide valable d'une nouvelle enquête latérale de balayage réalisée par une équipe de professeurs et d'étudiants universitaires supérieurs de l'université de Patras a aujourd'hui annoncé le nom du bateau trouvé. C'est le revêtement français Burdgala, Kaiser ex Friedrich. Vous pouvez lire les détails au sujet de l'exposition et du plein rapport de jour en jour jusqu'à la fin en expédition chez le 30 septembre sur le blog de l'expédition www.keaexpedition2008.wordpress.com Les informations supplémentaires de votre côté seront valeur pour notre équipe. Les textes sont dans le Grec mais sont également les textes anglais jusqu'au jour 4 à l'heure actuelle Détail intéressant vu dans nos piqués. Les canons du bâbord du bateau sont tournés À l'océan. Soyez est autour plein des coquilles vides. Le bateau combattait jusqu'au durent Moment. Vérifiez les photos Cordialement Karelas George

gkarelas
Messages : 2
Enregistré le : 26 Sep 2008, 22:15

Messagepar gkarelas » 12 Mai 2009, 17:56

Une nouvelle expédition sur l'épave S/S Burdigala a été juste annoncée. Il y a également une nouvelle page Web avec l'information historique et beaucoup des autres informations sur le bateau à http://keadive.gr/
(dans grec et anglais)

Catherine
Messages : 2
Enregistré le : 07 Avr 2018, 17:03

Re: recherche sur croiseur auxiliaire BURDIGALA

Messagepar Catherine » 07 Avr 2018, 17:40

Bonjour,
ce fil de discussion est un peu ancien, mais j'espère cependant que ma question pourra trouver un echo ! Je suis tombée sur votre site (très intéressant et j'en suis ravie!) en cherchant des informations sur la période "française" et bordelaise du Burdigala. Je cherche en particulier les listes de passagers de ses quelques liaisons, trois si je ne me trompe pas, Bordeaux-Buenos Aires.
Auriez-vous une idée de la manière dont je pourrais les trouver ?
Merci par avance.
Catherine

Avatar de l’utilisateur
capu.rossu
Messages : 1197
Enregistré le : 07 Mar 2007, 19:03

Re: recherche sur croiseur auxiliaire BURDIGALA

Messagepar capu.rossu » 07 Avr 2018, 18:00

Bonsoir Catherine,

Si et dis bien "Si", il y a une petite chance de trouver des lises de passagers, c'est aux Archives Départementales qu'on peut les trouver. Mais il s'agit alors de listes de passagers débarquant en France qui ont été reversées par le service de police chargé de contrôler les passagers.

Bonne chance.

@+
Alain

Catherine
Messages : 2
Enregistré le : 07 Avr 2018, 17:03

Re: recherche sur croiseur auxiliaire BURDIGALA

Messagepar Catherine » 07 Avr 2018, 18:05

Merci Alain,
J'avoue que c'est plutôt l'aller que le retour qui actuellement m'intéresse ! mais l'idée est retenue, je vais quand même jeter un œil.
bonne soirée
Catherine


Retourner vers « Histoire de la marine française : De la naissance de la vapeur à nos jours »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités