Page 1 sur 2

4S à Lartigue 1961-62 et 52S Maroc

Posté : 20 Oct 2008, 21:46
par Jojo
Je n'ai pas trouvé de renseignements sur la 4S sur le site.
Mon père y a été de 1961 à 1962 à Lartigue Algérie.
Est ce que quelqu'un peut me confirmer son existence et un peu d'historique ?

Idem quelques renseignements sur la 52 S à Kourighba au Maroc vers 1949
Merci

Escadrilles 4 S et 52 S

Posté : 21 Oct 2008, 15:53
par SL
Bonjour,
Le 1er janvier 1957 l'escadrille 4 S est constituée à partir de l'escadrille 5 S dont elle reprend les missions : sauvetage aéromaritime, liaisons et servitudes. Ces missions sont symboliquement évoquées sur l'insigne de la 5 S que la 4 S conserve. La bouée symbolise le sauvetage, le fakir sur son tapis le transport des caisses lors des missions de servitude (phonétiquement "cinq caisses" pour 5 S à l'époque de la devancière de la 4 S).
L'escadrille 4 S stationne sur la base de Lartigue où elle est dissoute le 10 août 1963.

Source : "Les insignes des formations de l'aéronautique navale 1917-1996" par Y. GOURITEN - ARDHAN Juin 1996
Cordialement SL

Insigne de l'escadrille 4 S (ex insigne de l'escadrille 5 S)

Image

Escadrilles 4 S et 52 S

Posté : 21 Oct 2008, 16:07
par SL
Bonjour,
A compter de novembre 1948 l'escadrille 52 S est l'escadrille de perfectionnement de l'école de pilotage implantée sur la base de Khouribga. Elle va poursuivre sa mission d'instruction jusqu'au 1er octobre 1957 date de sa dissolution et de son intégration dans l'escadrille 51 S.
Pour symboliser sa mission, l'insigne de l'escadrille 52 S va représenter trois oiseaux en vol sur un fond de panneau de signalisation routière "Attention école".
Cordialement SL

Insigne de l'escadrille 52 S

Image

4S et 52S

Posté : 21 Oct 2008, 17:02
par basic
Bonjour,

Voici quelques éléments de réponse.

Escadrille 4S
Héritière par filiation de l’Escadrille 4S1 dissoute le 1er août 1940 et réarmée le 12 décembre 1942, l’Escadrille 4S (CDT : LV Emile Saleun) naquit le 1er juin 1943 (à Arzew ?). Les 12 Westland Walrus SAR furent déployés sur la BAN Aspretto de décembre 1943 à août 1944 (CDT : LV Henri Chouillet). Transférée sur la BAN Cuers pour transformation sur Dornier 24 (CDT : Paul Ricour), puis, le 25 juin sur la BAN Saint Mandrier, l’escadrille rallie la BAN Karouba avec ses 11 DO24 le 17 décembre 1945. Le 1er janvier 1946, la formation prend l’appellation de Flottille 9F (CDT : François Faure).
Le 15 avril 1947, l’Escadrille 52S, formation support de l’Ecole du Personnel Volant (EPV) implantée sur la BAN Lartigue, se sépare de ses missions de liaisons, de servitudes et de SAMAR confiées à une nouvelle formation qui prend la dénomination d'Escardille 4S.
Le 1er avril 1955, la Section d’Entraînement et de Servitude (SES) de Karouba prend l’appellation d’Escadrille 4S, jusqu’au 1er janvier 1957, date où elle permute sa dénomination avec l’Escadrille 5S de Lartigue. Aux missions d’origine de l’ex Escadrille 5S, l’Escadrille 4S se verra attribuer pendant le conflit en AFN des missions de patrouilles maritimes le long des côtes marocaines, algériennes et tunisiennes effectuées avec ses Avro Lancaster, ses PBY-5A Catalina et Sunderland.
L’Escadrille 4S est officiellement dissoute à Lartigue le 1er juillet 1963.


Escadrille 52S
Formation baptisée le 1er janvier 1946 au sein de la 3ème Ecole du Personnel Volant reconstituée à Agadir en juillet 1943, l’Escadrille 52S cède sa fonction d’instruction à l’Escadrille 56S en novembre 1948 pour devenir l’Escadrille de Perfectionnement de l’Ecole de Pilotage de Khouribga (Maroc) équipée de SNJ4 et de Vanneau. Cette formation exerça son magistère jusqu’au 1er octobre 1957, date à laquelle la formation fut assurée en totalité par l’Escadrille 51S jusqu’au 1er avril 1961.
Il existe une trace d’une très éphémère Escadrille 52S basée à la BAN Lyautey (Maroc) sur Lancaster.
Elle fut récrée le 1er septembre 1983 à la BAN de Lann-Bihoué. Elle était équipée d'avions bi-propulseurs EMB-121 Xingu construits par la société Embraër (Brésil) et mis en service en 1983 dans l'Aéronautique Navale. Elle soutenait l'ESM (Ecole de Spécialisation Multimoteurs) chargée de transformer les jeunes pilotes ou des pilotes déjà brevetés et de délivrer les qualifications d'examinateurs en vol des formations
Depuis le 5 Septembre 1997, "les pilotes bimoteurs" de la Marine s'entraînent à l'ETA (Ecole d'Aviation de Transport) basée à la BA 702 d'Avord. C'est pourquoi l'ESM fut dissoute et sept Xingu furent transférés à l'Armée de l'Air qui utilisait déjà ce type d’avion.

Cordialement.

Basic

Posté : 21 Oct 2008, 21:26
par eric56
Mon père a fait parti de la 4S (DBFM) en 57...58
je ne sais pas si c'est la même !!

Image

4S à Lartigue 1961-62 et 52S Maroc

Posté : 22 Oct 2008, 22:49
par Jojo
Merci pour ces renseignements qui complétent l'histoire familliale.

Escadrille 4S

Posté : 23 Oct 2008, 18:39
par basic
Bonsoir,

Pour Eric56

Il faut savoir que dans l'Aéronautique navale, en début d'année, chaque formation reçoit un quota global d'heures de vol, lui-même fractionné en 4 groupes. Le groupe 1 est dédié à l'entrainement aéronautique de chaque pilote; le groupe 2 à l'entrainement tactique de chaque équipage; le groupe 3 aux opérations et le groupe 4 aux concours et essais. Chaque groupe est subdivisé en sous-groupes, chacun dédié à une fonction précise, soit pour le groupe 3 à une opération précise. Or, à la rubrique Escadrille 4S du site "frenchnavy.free.fr/aircraft/lancaster/lancaster_fr.htm - 42k", il est fait état de l'accomplissement de 350 heures de vol au profit spécifique de la DBFM. Il existait donc bien dans le quota de l'Escadrille 4S un sous-groupe 3 dédié spécifiquement à la satisfaction des besoins opérationnels de la DBFM.
La citation de votre père correspond bien à des missions accomplies au sein de l'Escadrille 4S objet du présent sujet.
Bien que j'ai dilaté la photo de la citation de votre père, je n'arrive pas à lire le type d'aéronef sur lequel il a effectué ces missions.

Cordialement

Basic

Posté : 23 Oct 2008, 18:55
par eric56
vue plus large !

Image

C'était sur Morane MS500 de ce type !

Image

Posté : 07 Nov 2008, 21:29
par eric56
Après confirmation auprès de mon père,
il s'avère qu'il a effectué plus de 500h en un peu plus de 260 missions pour la DBFM....il était détaché avec deux autres pilotes...

salut !

Posté : 15 Nov 2008, 22:50
par eric56
J'ai un doute sur l'insigne de la 4S....et mon père n'a pu me répondre car il ne l'a jamais eue ni vue pendant son passage dans cette escadrille
n'est-ce pas celle-ci ? ou date-t'elle d'avant ?

Image

Posté : 16 Nov 2008, 11:25
par Albatros
Bonjour.
Pour Eric56 :
L'insigne que vous présentez (hirondelle noire en piqué sur bouée) s'applique bien à l'escadrille 4S créée à Lartigue (Algérie) en 1947. Voir ma photo n° 1 ci-dessous. Cette 4S (du fait de changement de numérotation de région maritime) devient 5S en 1955, et adopte alors l'insigne n° 2. Mais il s'agit toujours de la même formation.
En 1957 la dite escadrille 5S redevient 4S et conserve l'insigne au tapis volant.
Cordialement.
Image

Posté : 16 Nov 2008, 14:14
par eric56
OK merci pour cette précision....
et cette réponse rapide !!

salut

Re: 4S à Lartigue 1961-62 et 52S Maroc

Posté : 28 Mai 2013, 19:19
par Pingouin
Pour eric56.
Bonsoir,
Je suis nouveau sur le forum de Net-Marine et viens de découvrir vos messages. J'ai très bien connu votre papa à la "Section de la dernière chance " c'est ainsi que l'on appelait la section Morane 500 de la 4S basée à la DBFM de Nemours. J'ai partagé nombres d'heures de vol et de bons souvenirs avec lui. Il se souviendra sûrement du quartier-maître mécanicien roux, qui jouait du banjo.
Je doit avoir une ou deux photos de votre père que je vais rechercher dans mes archives et que j'aurai le plaisir de vous adresser si vous voulez bien me laisser un contact mail.
Mon contact 06 62 11 40 81 mail jylg@sfr.fr
Mon bon souvenir à votre papa
A bientôt
Cordialement
J.Yves Le Goas

Re: Escadrille 4S

Posté : 31 Mai 2013, 18:26
par Pingouin
basic a écrit :Bonsoir,

Pour Eric56

Il faut savoir que dans l'Aéronautique navale, en début d'année, chaque formation reçoit un quota global d'heures de vol, lui-même fractionné en 4 groupes. Le groupe 1 est dédié à l'entrainement aéronautique de chaque pilote; le groupe 2 à l'entrainement tactique de chaque équipage; le groupe 3 aux opérations et le groupe 4 aux concours et essais. Chaque groupe est subdivisé en sous-groupes, chacun dédié à une fonction précise, soit pour le groupe 3 à une opération précise. Or, à la rubrique Escadrille 4S du site "frenchnavy.free.fr/aircraft/lancaster/lancaster_fr.htm - 42k", il est fait état de l'accomplissement de 350 heures de vol au profit spécifique de la DBFM. Il existait donc bien dans le quota de l'Escadrille 4S un sous-groupe 3 dédié spécifiquement à la satisfaction des besoins opérationnels de la DBFM.
La citation de votre père correspond bien à des missions accomplies au sein de l'Escadrille 4S objet du présent sujet.
Bien que j'ai dilaté la photo de la citation de votre père, je n'arrive pas à lire le type d'aéronef sur lequel il a effectué ces missions.

Cordialement

Basic


Pour Eric56 et Basic

L'avion sur lequel Yvon Lelievre a eu sa citation est un " Fieseler Storch FI 156" appelé communément dans l'Aéro et L'armée de l'Air " Morane 500 " C'est un avion Allemand construit en 1935. 1er Vol en 1936 mis en service en 1937.Utilisé le 10 mai 1940 comme transport de combattants ( 2 soldats par avion ) dans les Ardennes.
De 1936 à 1945 la Luftwaffe a utilisé environ 2900 fieseler storch.A la fin de la guerre la France a récupéré une certaine quantité de ces appareils pour l'Indochine comme avion de reconnaissance et ensuite en Algérie pour les mêmes missions , ainsi que l'appui des troupes au sol.
Je me souviens d'un vol de reconnaissance avec " Lapin " ou nous avons essuyé des tirs ennemis, conséquences un réservoir percé des fuites énormes, une balle au ras du visage, et un retour précipité avant que l'avion ne s'enflamme.
Cordialement
Pingouin

Re: Escadrille 4S

Posté : 31 Mai 2013, 18:26
par Pingouin
basic a écrit :Bonsoir,

Pour Eric56

Il faut savoir que dans l'Aéronautique navale, en début d'année, chaque formation reçoit un quota global d'heures de vol, lui-même fractionné en 4 groupes. Le groupe 1 est dédié à l'entrainement aéronautique de chaque pilote; le groupe 2 à l'entrainement tactique de chaque équipage; le groupe 3 aux opérations et le groupe 4 aux concours et essais. Chaque groupe est subdivisé en sous-groupes, chacun dédié à une fonction précise, soit pour le groupe 3 à une opération précise. Or, à la rubrique Escadrille 4S du site "frenchnavy.free.fr/aircraft/lancaster/lancaster_fr.htm - 42k", il est fait état de l'accomplissement de 350 heures de vol au profit spécifique de la DBFM. Il existait donc bien dans le quota de l'Escadrille 4S un sous-groupe 3 dédié spécifiquement à la satisfaction des besoins opérationnels de la DBFM.
La citation de votre père correspond bien à des missions accomplies au sein de l'Escadrille 4S objet du présent sujet.
Bien que j'ai dilaté la photo de la citation de votre père, je n'arrive pas à lire le type d'aéronef sur lequel il a effectué ces missions.

Cordialement

Basic


Pour Eric56 et Basic

L'avion sur lequel Yvon Lelievre a eu sa citation est un " Fieseler Storch FI 156" appelé communément dans l'Aéro et L'armée de l'Air " Morane 500 " C'est un avion Allemand construit en 1935. 1er Vol en 1936 mis en service en 1937.Utilisé le 10 mai 1940 comme transport de combattants ( 2 soldats par avion ) dans les Ardennes.
De 1936 à 1945 la Luftwaffe a utilisé environ 2900 fieseler storch.A la fin de la guerre la France a récupéré une certaine quantité de ces appareils pour l'Indochine comme avion de reconnaissance et ensuite en Algérie pour les mêmes missions , ainsi que l'appui des troupes au sol.
Je me souviens d'un vol de reconnaissance avec " Lapin " ou nous avons essuyé des tirs ennemis, conséquences un réservoir percé des fuites énormes, une balle au ras du visage, et un retour précipité avant que l'avion ne s'enflamme.
Cordialement
Pingouin