Ecole de maistrance

Avatar de l’utilisateur
ASTUM
Messages : 466
Enregistré le : 25 Nov 2009, 23:56
Localisation : LA ROCHELLE

Ecole de maistrance

Message par ASTUM » 12 Oct 2014, 16:24

Bonjour à Tous
de 1923 à 1933 l'école de formation des officiers mariniers s'est appelée "Ecole des sous officiers de marine " avant de devenir l'Ecole de maistrance

Image

Quels ont été les lieux d'implantation de cette école avant son installation au Dourdy puis à Brest ?
Cordialement
astum

basic
Messages : 233
Enregistré le : 25 Mar 2007, 18:13

Re: Ecole de maistrance

Message par basic » 15 Oct 2014, 21:44

Excepté les quelques éléments diffusés par l’EMM et le CIN Brest/École de Maistrance (dates de 1923 et 1942) et repris par ce présent site dans l’onglet http://www.netmarine.net/tradi/engagez/ecole1.htm, je n’ai connaissance d’aucun texte statutaire relatif à l’École de Maistrance. Ma réponse ne peut donc s’appuyer que sur quelques plaquettes commémoratives éditées par les communes et les écrits des anciens, peu nombreux.

Le parcours de L’École des Maistranciers est étroitement imbriqués avec deux autres écoles mythiques de Brest :
- L’École des mousses fondée le 1er mars 1832 par une ordonnance du 28 mai 1829 est implantée à la Cayenne (caserne des marins) à Recouvrance, complétée en 1935 par les Capucins (transfert des mousses de Lorient et de Rochefort), puis amarré sur coffre à Brest à bord de la LYONNAISE, L'ABONDANCE (ex Moselle), la THÉTIS en 1850, l'INFLEXIBLE en 1861, AUSTERLITZ (ex Ajax) en 1876, BRETAGNE, BRETAGNE II, BRETAGNE III (ex "Fontenoy") en 1894, BRETAGNE IV (ex "Mithos") en 1910 ; qui deviendra le célèbre ARMORIQUE en 1912 jusqu’à l’évacuation du 15 juin 1940 ;
- L’École des Pupilles fondée par décret impérial du 15 novembre 1862 dans l’ancien séminaire des Jésuites de Brest (renommée caserne Guépin) jusqu’en 1882, à la Villeneuve jusqu’au 11 mai 1941, en zone libre à Saint Mandrier jusqu’au sabordage de la Flotte du 27 novembre 1942.
- Une École des apprentis-marins, créée en 1913, a pour objectif de former du personnel non officier de la Marine. En 1923 est créée une école dénommée École des sous-officiers de la marine. L’École des Maistranciers fondée en 1933. prend ses quartiers sur le croiseur cuirassé MONTCALM, renommé le 26 septembre 1934 TRÉMINTIN, embossé en rade-abri près des Quatre Pompes à Brest, sur bâbord de L'ARMORIQUE (école des mousses), lui-même sur bâbord du GUEYDON (école des apprentis-gabiers).
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Armorique.jpg

Mis en alerte dès le mois de mai 1940, le groupe ARMORIQUE, constitué des mousses, des maistranciers et des gabiers, embarque le 15 juin à Brest sur les cuirassés COURBET et PARIS qui appareillent sur la patte de l'ancre le 18 juin, alors que la Wehrmacht entre dans Morlaix. À Plymouth, le groupe, qui apparait trop jeune et pas formé pour être intégré à bord des navires présents, est interné pendant 2 mois au camp d'Aintry, avant d’entamer un périple qui le conduit de Plymouth à Toulon via Liverpool, le Maroc (Casablanca puis Safi fin août) et l'Algérie (Oran). Au bout du compte, il se retrouve à Toulon le 1er novembre à bord de l'OCÉAN (ex cuirassé Jean Bart) amarré sur coffre à Saint Mandrier.

Le 26 novembre 1942, veille du sabordage de la flotte à Toulon, le groupe est dissout.
Dix officiers, trente-cinq officiers mariniers, quinze instituteurs (civils) et 550 pupilles et mousses se mettent en route pour rallier Cahors. Personne ne peut dire le niveau d’intervention du CF Loïc Antoine Marie PETIT de LA VILLÉON, Préfet du Lot, dans le choix de la caserne Bessières de l’ex 150e R.I (dissous le 28 novembre 1942) comme école de repli, caserne en partie occupée par une garnison allemande.
Dès 1943, une cinquantaine d’instructeurs et élèves rallient la résistance, dont une partie a formé le maquis Jean Bart.
Le 1er novembre 1943, un groupe constitué de maistranciers (Pont de Brest et Machine de Saint Mandrier) rallie Cahors.

En septembre 1944 le groupe est transféré dans la base sous-marine de Bordeaux d’où, un mois plus tard, les élèves sont affectés en école de spécialité au Cap Matifou près d'Alger. Les écoles sont fermées.

À la libération, l’ex groupe Armorique ne peut réintégrer ses anciens navires :
- l’ARMORIQUE, utilisé par la Kriegsmarine comme navire atelier et caserne pour les Kriegs Fishkutter (KFK) dans l'anse de Penform, a été incendié et sabordé dans l’Aulne (à une position que le public ne découvrira qu’en 2007) ;
- le TRÉMINTIN a été coulé le 27 août 1944 par bombardement aérien près de la digue sud de la rade abri (épave n° 84) ;
- et le GUEYDON, maquillé en faux PRINZ EUGEN par accolement des ex-avisos AISNE et OISE, a été coulé dans la rade abri.

En avril 1945, le maire du Dourdy-en-Loctudy, le général de PENFENTENYO de KERVEREGUEN, intervient auprès de Mme Jacqueline Moussion (petite fille de feu Gustave Moussion) pour qu’elle loue son domaine à la Marine Nationale. Le Capitaine de Frégate Le COZ (dont le père était ancien mousse) est chargé de reconstituer en ce lieu, en un mois, une nouvelle école capable de former 600 mousses auxquels s'ajouteront des promotions de 100 Maistranciers. En juin 1945, un premier contingent de 100 pupilles ouvre l’école des mousses, suivi en octobre 1945 d’un contingent de maistranciers.

Après leur séjour à Cahors, puis, sur décision de Marine-Paris du 21 octobre 1944, un transfert vers des baraques datant de la guerre 1914-18 à Berthaume en Plougonvelin au 1er novembre 1944, l’École des Pupilles est transférée au Dourdy en 1950. En application de la circulaire ministérielle du 28 juillet 1958 l’école est définitivement fermée le 1er octobre 1959. Les 13 Pupilles de la dernière promotion rejoignent l’École des Mousses ou l’École des Apprentis Mécaniciens de la Flotte.

A la fin de l'été 1960, les élèves s'installent à Brest dans la caserne Saint-Pierre constitués des bâtiments de l'ancienne École Navale en phase de reconstruction. La cérémonie d'installation est présidée, le 14 octobre, par le vice-amiral Deroo, directeur du personnel militaire de la marine.

En septembre 1961, l'école reprendra le nom de Groupe-Armorique.

Cordialement.

Basic

Avatar de l’utilisateur
ASTUM
Messages : 466
Enregistré le : 25 Nov 2009, 23:56
Localisation : LA ROCHELLE

Re: Ecole de maistrance

Message par ASTUM » 16 Oct 2014, 08:37

Bonjour à Tous
Un grand merci Basic pour ces renseignements très complets sur les pérégrinations de l'école de maistrance ainsi que de celles des écoles des mousses et des pupilles. Pour l'école des sous officiers de la marine (appellation certainement mal vécue à l'époque) le mystère reste donc entier.
Bien cordialement.
astum

basic
Messages : 233
Enregistré le : 25 Mar 2007, 18:13

Re: Ecole de maistrance

Message par basic » 16 Oct 2014, 13:41

Bonjour,

La référence des textes réglementaires relatifs aux écoles de sous-officiers et de maistrance est présente dans le message 515 du forum
http://www.anciens-cols-bleus.net/t1412 ... light=1941
Vu leurs anciennetés, la lecture de ces documents ne me parait possible que par accès aux BOEM, faculté que je ne possède pas.

Cordialement

Basic

SL
Messages : 1616
Enregistré le : 21 Jan 2007, 16:50

Re: Ecole de maistrance

Message par SL » 16 Oct 2014, 13:57

Bonjour,
Petite précision : contrairement à ce que pourraient laisser croire les messages qui précèdent, il n'y a pas eu une école de maistrance, mais deux (avant la seconde guerre) puis trois après le conflit : école de maistrance du pont, de la machine et enfin de l'aéronautique navale.

Pour les deux premières la chose date de la création de ces écoles destinés à former les futurs officiers mariniers. En effet la circulaire du 10 juillet 1926 relative aux rubans légendés prévoit deux rubans pour les écoles de sous-officiers : ECOLE SOUS-OFFICIERS BREST et ECOLE SOUS-OFFICIERS TOULON.
Ces légendes ne correspondent pas exactement à ce qui figure sur la photographie jointe au premier message mais il est probable que la légende exacte (peu visible) n'était pas ECOLE DES SOUS-OFFICIERS DE MARINE. A vérifier sur une meilleure vue du cliché.
Faisant suite à la circulaire du 10 juillet 1926 citée supra, une circulaire du 15 février 1927 supprime les rubans des écoles de sous-officiers pour les remplacer par les rubans ECOLE DE MAISTRANCE BREST et ECOLE DE MAISTRANCE TOULON.

S'agissant de textes "statutaires" relatifs à l'école de maistrance, il existe au bulletin officiel un arrêté du 5 avril 1933 réglant l'organisation et le fonctionnement des écoles de maistrance de la Flotte. Ce texte abroge une dizaine d'articles d'un arrêté ministériel du 30 juillet 1910 qui doit probablement constituer l'acte de naissance de ces écoles (recherches en cours).
Ultérieurement les écoles de maistrance seront organisées sucessivement par des textes du 2 décembre 1947, 24 janvier 1958 et 4 décembre 1961 (pour les textes dont je dispose dans ma documentation).
Cordialement SL

Avatar de l’utilisateur
ASTUM
Messages : 466
Enregistré le : 25 Nov 2009, 23:56
Localisation : LA ROCHELLE

Re: Ecole de maistrance

Message par ASTUM » 16 Oct 2014, 14:42

Bonjour à Tous
Merci SL pour ces informations complémentaires fort intéressantes.
Vous avez écrit :
"Ces légendes ne correspondent pas exactement à ce qui figure sur la photographie jointe au premier message mais il est probable que la légende exacte (peu visible) n'était pas ECOLE DES SOUS-OFFICIERS DE MARINE. A vérifier sur une meilleure vue du cliché..." et vous avez raison car en y regardant de très près, après SOUS OFFICIERS on peut apercevoir le début des ancres couchées figurant sur les rubans de cette époque.
Concernant l'école de maistrance machine, une particularité intéressante : le port d'une hélice à trois pales remplaçant l'ancre câblée sur le bonnet comme en témoigne cette photo (partielle) . Date à définir.

Image
(collection Christophe Rochet)

Cordialement
astum

SL
Messages : 1616
Enregistré le : 21 Jan 2007, 16:50

Re: Ecole de maistrance

Message par SL » 16 Oct 2014, 19:38

Bonsoir,
Source de la photographie précédente : album "Ecole des mécaniciens et chauffeurs - Toulon - 1941".
Cdt SL

Avatar de l’utilisateur
ASTUM
Messages : 466
Enregistré le : 25 Nov 2009, 23:56
Localisation : LA ROCHELLE

Re: Ecole de maistrance

Message par ASTUM » 16 Oct 2014, 20:29

Bonsoir à tous,
1941, la légende serait donc ECOLE DE MAISTRANCE TOULON. De quand à quand cet insigne de coiffure a t il été porté ?
Cordialement
astum

Avatar de l’utilisateur
capu.rossu
Messages : 1288
Enregistré le : 07 Mar 2007, 19:03

Re: Ecole de maistrance

Message par capu.rossu » 16 Oct 2014, 20:32

Bonsoir,

La Marine avait interdit (interdit toujours) la plongée au mouillage de Landevennec afin d'éviter le pillage à bord des bâtiments condamnés présents au cimetière marin. Cela peut se comprendre. Par contre ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi la Marine n'a jamais autorisé la mention de l'épave sur les différentes cartes ainsi que sur le plan des épaves de la rade de Brest bien que d'autres navires et engins divers y sont portés.

428 X VAPEUR D'ESCADRE
429 X CHALAND
430 VERNISSE III CHALAND A MOTEUR
431 X CHALAND PLAT
432 TREBERON ALLÈGE
433 X FLOTTEUR DE PONTON GRUE DE 5 T
434 LA POINTE PILONNEUSE
435 ARCHE DE NOE GABARRE ATELIER
437 FROMVEUR CARGO
457 X PONTON GRUE 250 t

@+
Alain
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

rubans29
Messages : 351
Enregistré le : 13 Mar 2009, 20:14
Localisation : QUIMPER

Re: Ecole de maistrance

Message par rubans29 » 16 Oct 2014, 21:35

SL a écrit :Bonsoir,
Source de la photographie précédente : album "Ecole des mécaniciens et chauffeurs - Toulon - 1941".
Cdt SL
Bonsoir
Je remercie Astum d'avoir mentionné le propriétaire du scan présenté qui est en effet issu de la "source" citée par Sl.
Cordialemnt

SL
Messages : 1616
Enregistré le : 21 Jan 2007, 16:50

Re: Ecole de maistrance

Message par SL » 16 Oct 2014, 22:49

Bonsoir,
L'album souvenir de l'école des mécaniciens et chauffeurs a fait sans aucun doute l'objet d'un tirage important. En dehors d'organismes officiels (salle de tradition du CIN nord, bibliothèque du port de Toulon...), il y a aussi de nombreux propriétaires de l'original de ce scan,moi le premier.
SL

basic
Messages : 233
Enregistré le : 25 Mar 2007, 18:13

Re: Ecole de maistrance

Message par basic » 16 Oct 2014, 23:08

Bonsoir à tous,

Afin de répondre strictement à la question, j’ai consacré mon propos à l’École de Maistrance de Brest, avec une brève évocation de l’École de Maistrance de Saint Mandrier.
Deux sites évoquent l’historique des écoles de Saint Mandrier.
http://www.aemef.fr/historique/historique-des-ecoles/
http://danielfournier.free.fr/historique.htm

En ce qui concerne l’École de Maistrance Aéro, son existence a été plus brève.
En octobre 1954, est créée sur la BAN Fréjus-Saint Raphael l’École de Maistrance Aéro après scission avec l'annexe aéro de l’École de Maistrance Pont (mais le ruban légendé demeura inchangé « ECOLE DE MAISTRANCE »). Son commandant et l’état-major provenaient du CPEAN, cours suivi par les EVLD de recrutement direct pour la formation initiale de pilote de l’aéronautique navale.
Les cours se déroulaient de septembre à juillet pendant une année ou deux années pour les volontaires pour la présentation au bac.
L’homme qui reste en mémoire de toutes les promotions est Mr Bill MOFFLIN, professeur d’anglais, ancien navigateur aérien de la RAAF.
Dans le cadre de changement du cursus de sélection et de formation des élèves pilotes, l'École de Maistrance Aéro fut fermée en Novembre 1983.

Pour ce qui concerne l'Armorique, l'association loi 1901 scyllias dont "le but est de localiser puis plonger sur des épaves vierges ou des sites présentant un intérêt culturel ou historique et d'en faire profiter, par le biais d'écrits, de reportages photographiques et de documentaires vidéos" a découvert l'épave en 2007 et en a écrit un livre.
http://www.scyllias.fr/

Cordialement

Basic

rubans29
Messages : 351
Enregistré le : 13 Mar 2009, 20:14
Localisation : QUIMPER

Re: Ecole de maistrance

Message par rubans29 » 17 Oct 2014, 06:48

Bonjour
Ensemble d'un maistrancier mécanicien:
Image

basic
Messages : 233
Enregistré le : 25 Mar 2007, 18:13

Re: Ecole de maistrance

Message par basic » 17 Oct 2014, 11:24

Bonjour à tous,

La photo présentée comporte une anomalie : les galons correspondent bien à celui d’un maistrancier, mais le ruban légendé est celui de l’"ÉCOLE des MÉCANICIENS et CHAUFFEURS de TOULON".
Bien que ces deux écoles aient été co-localisées à Toulon (quai Robert) entre 1922 (École de sous-officiers mécaniciens précurseur de l’École de Maistrance Machine) – 1928 (École des Mécaniciens et Chauffeurs) et 1936, puis à Saint-Mandrier (ancien hôpital Saint Louis) de 1936 à 1942, leurs programmes d’enseignement et leurs finalités n’étaient pas du même niveau :
- L’EMC recrutait des apprentis entre 15 ans 9 mois et 17 ans pour une formation théorique et pratique de deux années ;
- L’École de Maistrance Machine recrutait sur concours, à partir de 17 ans, des élèves issus du civil et des écoles d'apprentis mécaniciens pour former en 15 mois les futurs cadres "Officiers mariniers".

Cordialement.

Basic

rubans29
Messages : 351
Enregistré le : 13 Mar 2009, 20:14
Localisation : QUIMPER

Re: Ecole de maistrance

Message par rubans29 » 17 Oct 2014, 12:58

Bonjour
Les passages de l'EMC vers Maistrance n'étaient ils pas possible à cette époque? J'ai pour ma part côtoyé dans la marine plusieurs "arpet" mécaniciens qui avaient ensuite rejoint maistrance (je parle bien sûr de l'ancienne école de maistrance avant 1988).
Cordialement

Répondre