un bachi à bout flottant ?

DUCLOS
Messages : 211
Enregistré le : 03 Nov 2007, 15:44

un bachi à bout flottant ?

Messagepar DUCLOS » 17 Oct 2017, 21:37

bonjour

vous trouverez ci joint quelques photos d'un bonnet ou bachi que l'on m'a aimablement proposé.

il pourrait correspondre à la circulaire du 18 mai 1878 (coiffe coton blanc, et jugulaire coton blanc). Il est fendu sur l'arriere avec un lacet pour ajuster le tour de tete,jugulaire coton blanc, ruban "flottant" au nom du Tourville. Il est bien matriculé (mais est il réglementaire ?), cependant je suis tout de meme étonné par le tampon du fabriquant à Mazamet(?), assez éloigné des ports militaires ....Le pompon n'est pas très fourni comparé aux modèles porté en 14-18.

j'avoue n'avoir pas rencontré souvent ce type de bonnet et vos commentaires seraient les bienvenus

Cordialement

Image
Image
Image
Image
Je recherche les anciennes tenues, coiffures et équipements de la marine avant 1945

Avatar de l’utilisateur
marinedk
Messages : 132
Enregistré le : 31 Jan 2007, 14:10
Localisation : DUNKERQUE

Re: un bachi à bout flottant ?

Messagepar marinedk » 18 Oct 2017, 08:45

Bonjour,

J'en possède un semblable au votre, hélas sans la houpette.

Julien VAISSE fut l'un des principaux fournisseur de bonnet de cette période.
mais je le rapprocherai plus au modèle de décembre 1889 (hauteur des raies, renforcement du pourtour)
Cordialement

visitez mon site sur la marine http://marinedk.free.fr/index.html

Marinedk

SL
Messages : 1520
Enregistré le : 21 Jan 2007, 16:50

Re: un bachi à bout flottant ?

Messagepar SL » 18 Oct 2017, 14:00

Bonjour,
Comme indiqué par "Marinedk" aucun problème pour ce qui concerne le fournisseur. En règle générale les fournisseurs de la marine sont rarement dans les ports.
Pour le reste, tel qu'il est présenté ce bonnet (bachi est un terme d'argot, et c'est le ruban qui est à bouts flottants) serait du modèle en usage entre février 1870 (circulaire du 21/02, bulletin officiel page 113) et mars 1872 (circulaire du 25/03, bulletin officiel page 572).
Selon la première de ces circulaires, le bonnet de travail comporte :
"a la partie postérieure du tour de tête .. une fente de 45 mm de hauteur, bordée d'un ruban de laine noir cousu à cheval sur toute l'étendue de cette fente. A droite et à gauche de la fente et à 15 mm environ de son bord, sont placés 2 oeillets en cuivre espacés l'un de l'autre de 20 mm, destinés à recevoir un ruban de laine noir de 65 cm de long et de 11 à 12 mm de largeur et servant à élargir ou à rétrécir l'entrée du bonnet"

En 1872 le bonnet de travail est modifié
" La fente, qui n'a actuellement que deux oeillets de chaque côté en aura dorénavant trois à droite et à gauche de la fente".

Tout semble donc concorder pour identifier une rare coiffure de cette période 1870-1872.
Cependant on observe que le bonnet de 1870 :

- est orné à son pourtour inférieur d'une bande de laine rouge teinte à la garance, d'une largeur de 22 millimètres environ. Je n'ai jamais trouvé de texte relatif à l'adoption de bonnet comportant deux bandes de laine rouge entre lesquelles est disposé le ruban légendé. Cela a du être décidé entre 1872 et 1873 puisque la circulaire du 16 janvier précise que le nouveau bonnet de travail sera orné comme l'ancien d'un ruban avec légende dorée;

- comporte une jugulaire en cuir, son remplacement par une jugulaire en lacet blanc n'intervenant réglementairement qu'en 1878 même si les marins de l'escadre d'évolutions portaient déjà ce type de jugulaire.

Le point le plus étonnant reste celui du matricule. Si le marquage des effets est bien défini depuis 1870 ce n'est qu'en 1891 (circulaire du 3 octobre, bulletin officiel page 486) qu'est introduite la plaque en cuivre laiton "portant, découpé à l'emporte-pièce, le numéro matricule de l'homme".
Et la mise en service de cette plaque n'intervient pas avant le mois de mars 1892.
Il est douteux qu'un bonnet d'un modèle (possible) 1870 puisse encore être mis en service vingt deux ans plus tard. Il serait intéressant de connaître le matricule de ce bonnet pour tenter une recherche dans les archives du port de Toulon et en savoir un peu plus sur le marin qui avait ce matricule.

Je ne pense pas céder à la paranoia du collectionneur qui voit des copies, faux et autres bidouilles partout mais il faut bien reconnaître que cette coiffure pose quelques questions.
Cordialement SL

Avatar de l’utilisateur
marinedk
Messages : 132
Enregistré le : 31 Jan 2007, 14:10
Localisation : DUNKERQUE

Re: un bachi à bout flottant ?

Messagepar marinedk » 18 Oct 2017, 14:16

Bonjour SL,

Je suis parfaitement d'accord avec vous concernant les textes de 1870 et 1872, cependant une dépêche ministérielle du 25 janvier 1890 sur les marques de rebut à apposer sur les bonnets dit ceci : "un simple trou pratiqué à l'emporte-pièce entre les deux oeillets d'un côté de la fente"

Dans cette dépêche on ne parle plus donc de 3 mais 2 oeillets ! Ce qui pourrait signifier qu'à un moment donné, il y a une une modification non reprise au B.O

C'est pourquoi j'ai évoqué le texte de décembre 1889 pour ce bonnet, texte auquel il se rapproche le plus et qui est plus conforme avec son matricule.
Cordialement

visitez mon site sur la marine http://marinedk.free.fr/index.html

Marinedk

SL
Messages : 1520
Enregistré le : 21 Jan 2007, 16:50

Re: un bachi à bout flottant ?

Messagepar SL » 18 Oct 2017, 20:13

Bonsoir à tous, bonsoir "Marinedk",
Merci de cette précision. Je suis impardonnable car effectivement je n'ai pas eu la présence d'esprit de rechercher dans les dépêches ce qui avait pu être prescrit pour ce qui concerne le bonnet de travail.
Il y a bien cette dépêche de 1890 mais avant cette date une dépêche du 17 décembre 1889 annonçant la mise en service d'un nouveau modèle de bonnet de travail comporte un descriptif (non publié au bulletin officiel) qui prévoit qu'à "la partie postérieure du bonnet, il sera pratiqué une fente allant du bord inférieur du turban jusqu'à la cuve; de chaque côté de cette fente il sera placé deux oeillets en cuivre traversés par un ruban de tresse en laine noire bon teint disposé en lacet".

Votre datation du bonnet présenté parait donc tout à fait correcte. Il nous reste simplement à découvrir
- à quelle date les trois oeillets de la fente d'ajustement ont été remplacé par deux oeillets,
- jusqu'à quand les bonnets de travail ont ils comporté cette fente et ces oeillets.
Cordialement SL

DUCLOS
Messages : 211
Enregistré le : 03 Nov 2007, 15:44

Re: un bachi à bout flottant ?

Messagepar DUCLOS » 19 Oct 2017, 07:24

Bonjour à tous

merci beaucoup pour vos réponses précises.
A la lumière des messages, ce bonnet est bien cohérent et correspond aux textes de l'époque


Cordialement

VD
Je recherche les anciennes tenues, coiffures et équipements de la marine avant 1945

Avatar de l’utilisateur
ASTUM
Messages : 453
Enregistré le : 25 Nov 2009, 23:56
Localisation : LA ROCHELLE

Re: un bachi à bout flottant ?

Messagepar ASTUM » 22 Oct 2017, 18:24

Bonjour à Tous
A moins d'une erreur dans ma retranscription j'ai noté :
1873 circulaire du 16 janvier (B.O page 27) .Evolution :
- Les dimensions de la cuve (ex couronne) et du pourtour sont réduites.
- La toile intérieure est remplacée par un cuir.
- La cuve est garnie d’un jonc pour la maintenir en forme et éviter son port rejeté en arrière
- Un passant de ganse noire placé de chaque coté du pourtour retient le ruban légendé, en taffetas noir, noué sur le coté gauche. Ses deux bouts flottants, marqués d’une ancre dorée, doivent retomber perpendiculairement sur l’épaule gauche

et ceci remettrait peut être en cause la datation retenue.....

Pour rester dans le sujet, je poste ci dessous quelques photos d'une mystérieuse épave de bonnet trouvée il y a quelque temps.
Tout y est bizarre, l'absence de soutache et de garnitures intérieures, le marquage à même le drap, la houppette ancienne et le ruban légendé ALLEZ Y, MOI J'EN VIENS aux lettres peintes et ancres...

Image

Cordialement
astum

Avatar de l’utilisateur
marinedk
Messages : 132
Enregistré le : 31 Jan 2007, 14:10
Localisation : DUNKERQUE

Re: un bachi à bout flottant ?

Messagepar marinedk » 23 Oct 2017, 09:03

Bonjour Astum, bonjour à tous,

Votre relevé du texte de 1873 est bon, mais la doublure en cuir (dans ce texte, on ne parle d'ailleurs de cuir que sur le pourtour) n'a pas du donner satisfaction puisque dès 1877, celui-ci est remplacé (le pourtour) par une bande de sangle. La doublure de la cuve y est fixée, sans adhérer, pour pouvoir être enlevée et lavée. A noter que Julien VAISSE est titulaire de ce premier marché.
En 1878, apparition de la jugulaire en lacet blanc

Ensuite pas de gros changements jusque 1889
Cordialement

visitez mon site sur la marine http://marinedk.free.fr/index.html

Marinedk


Retourner vers « Symbolique Marine : Insignes, uniformologie, collections, ... »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités