Le Sabordage de la Flotte le 27 novembre 1942 à Toulon

Avatar de l’utilisateur
capu.rossu
Messages : 1362
Inscription : 07 mars 2007, 19:03

Re: Le Sabordage de la Flotte le 27 novembre 1942 à Toulon

Message par capu.rossu »

Bonsoir Alain,

Effectivement la photo est prise devant les hauts-fonds de Brégaillon où ont été échouées les épaves de la flotte après les renflouement. L'axe de la photo est sud-est - nord-ouest.

Le pétrolier sur la gauche est très probablement le Marguerite Finally qui, après réparations par la DCAN, deviendra l'Esso Provence.

@+
Alain

PS : dommage que le photographe n'est pas soigné sa mise au point car on aurait pu voir des choses intéressantes :x
ALAIN
Messages : 1910
Inscription : 06 févr. 2012, 13:35
Localisation : MENTON

Re: Le Sabordage de la Flotte le 27 novembre 1942 à Toulon

Message par ALAIN »

Puisque ces photos allemandes semblent présenter un intérêt, voici les deux autres tirées de la même série sur l'une on voit l'épave du Dunkerque et derrière lui le Belle Isle; et sur l'autre un vedette de sauvetage; le photographe étant apparemment embarqué sur la FLB515, il s'agit probablement de celle ci ou d'une autre de la même flottille.

Alain
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Avatar de l’utilisateur
capu.rossu
Messages : 1362
Inscription : 07 mars 2007, 19:03

Re: Le Sabordage de la Flotte le 27 novembre 1942 à Toulon

Message par capu.rossu »

Bonsoir Alain,

Passons sr la photo du Dunkerque qu'on a l'habitude de voir sous plusieurs angles.

Pour la vedette de sauvetage, les maisons en arrière-plan ne font pas penser à la rade toulonnaise ni aux côtes de Méditerranée. Il me semble distinguer le symbole 507 sur la coque, or la FMB 507 a été coulée près de Cherbourg, ce qui est plus conforme à l'arrière-plan visible

Pour la vue de Brégaillon, on est en fin deuxième semestre 1946 car le Marguerite Finally a été renfloué à Marseille en juin 1946.

@+
Alain

PS : je n'ai pas de trace de pétrolier sabordé en rade de Toulon à part la Garonne dans la petite passe et celle-ci est caractérisée par ses trois baignoires à l'avant
ALAIN
Messages : 1910
Inscription : 06 févr. 2012, 13:35
Localisation : MENTON

Re: Le Sabordage de la Flotte le 27 novembre 1942 à Toulon

Message par ALAIN »

Bonsoir Alain,

Je suis étonné par votre réponse parce que ces photos sont tirées d'une importante série entièrement consacrée à la FLB515 toutes les autres sont en rapport avec la Méditerranée ou sa descente par les canaux et le photographe est allemand; je saisi mal pourquoi il y aurait une photo de Cherbourg et une de 1946 au milieu sauf un mélange à un moment donné.
Je met un lien vers ce site et cette série importante de photos pour que vous puissiez juger de l'ensemble.

http://atlantikwall.superforum.fr/t1770 ... diterranee

Cordialement

Alain
Avatar de l’utilisateur
capu.rossu
Messages : 1362
Inscription : 07 mars 2007, 19:03

Re: Le Sabordage de la Flotte le 27 novembre 1942 à Toulon

Message par capu.rossu »

Bonsoir Alain,

Je n'ai pas accès à Atlantik Wall mais votre témoin est probablement parti de Cherbourg avec la FLB 515 d'où la vue de la FLB 507 en Normandie.
C'est la photo de Brégaillon que je date de 1946 car je n'ai pas de trace d'un pétrolier coulé en rade de Toulon en 1944 si on excepte la Garonne reconnaissable à ses trois baignoires pour 20 cm sur la plage avant.

@+
Alain
ALAIN
Messages : 1910
Inscription : 06 févr. 2012, 13:35
Localisation : MENTON

Re: Le Sabordage de la Flotte le 27 novembre 1942 à Toulon

Message par ALAIN »

Merci Alain; la photo de 1946 ne serait donc pas de la même série, parce que je vois mal notre allemand après avoir été à Toulon en 1944, revenir en 1946 pour prendre la suite de ses photos. :D

C'est étrange que le lien vers Atlantik Wall ne fonctionne pas chez vous, je l'ai pourtant testé avant de l'envoyer.

Cordialement

Alain
yvo35
Messages : 291
Inscription : 28 déc. 2009, 13:27
Localisation : Bretagne

Re: Le Sabordage de la Flotte le 27 novembre 1942 à Toulon

Message par yvo35 »

Bonjour,
ALAIN a écrit :C'est étrange que le lien vers Atlantik Wall ne fonctionne pas chez vous, je l'ai pourtant testé avant de l'envoyer.
Toutes les rubriques de ce site ne sont pas accessibles hors connexion. Ce qui est le cas pour le fil sur lequel ces photos ont été postées.

Concernant la photo avec la "FMB 507", c'est certain que ce n'est pas Cherbourg. Les maisons visibles sur la rive opposée ne sont pas de style français.
Au vu de la végétation au premier plan je pense qu'on est en eau douce, sur un fleuve.
Cordialement.
Yvonnick
Avatar de l’utilisateur
capu.rossu
Messages : 1362
Inscription : 07 mars 2007, 19:03

Re: Le Sabordage de la Flotte le 27 novembre 1942 à Toulon

Message par capu.rossu »

Bonsoir,

Les deux vedettes ont été construites à Warnemünde dans la banlieue de Rostock, la photo y a peut-être été prise lors des essais.

@+
Alain
ALAIN
Messages : 1910
Inscription : 06 févr. 2012, 13:35
Localisation : MENTON

Re: Le Sabordage de la Flotte le 27 novembre 1942 à Toulon

Message par ALAIN »

Encore merci Alain

Cordialement

Alain
ALAIN
Messages : 1910
Inscription : 06 févr. 2012, 13:35
Localisation : MENTON

Re: Le Sabordage de la Flotte le 27 novembre 1942 à Toulon

Message par ALAIN »

Voici une photo du torpilleur Lansquenet et du croiseur La Galissonniere renfloués après le sabordage de Toulon; le Lansquenet étant renfloué le 24 avril 1943 et emmené par les italiens le 31 août 1943, cela donne déjà une fourchette pour cette photo; leur disposition cote à cote ne permet pas d'avoir une date plus précise?
1943 LANSQUENET s-l1600 (1).jpg
Cordialement

Alain
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
ALAIN
Messages : 1910
Inscription : 06 févr. 2012, 13:35
Localisation : MENTON

Re: Le Sabordage de la Flotte le 27 novembre 1942 à Toulon

Message par ALAIN »

Pour le triste anniversaire du sabordage de la flotte de Toulon en ce 27 novembre, une photo émouvante l'équipage du croiseur Dupleix en flammes quitte son bord, sac sur le dos son dernier devoir accompli; saborder son navire pour qu'il ne tombe pas intact aux mains des allemands.
1942 11 27 DUPLEIX, l'équipage quitte le bord.jpg
Alain
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
ALAIN
Messages : 1910
Inscription : 06 févr. 2012, 13:35
Localisation : MENTON

Re: Le Sabordage de la Flotte le 27 novembre 1942 à Toulon

Message par ALAIN »

Connaissez vous ce livre; Un pavillon sans tache De l'armistice au sabordage la vérité par Alex Wassilieff, et que vous inspire t'il; est 'il vrai que Darlan aurait invité comme il est dit page 301 dans un message, les commandants en chef de la flotte à diriger celle ci sur l'Afrique occidentale française; il sera désavoué par Pétain, et l'amiral de Laborde celui ci qui lui est hostile pour des raisons personnelles, donnera l'ordre du sabordage de la flotte à l'arrivée des allemands dans l'arsenal de Toulon.

Alain
rubans29
Messages : 408
Inscription : 13 mars 2009, 20:14
Localisation : QUIMPER

Re: Le Sabordage de la Flotte le 27 novembre 1942 à Toulon

Message par rubans29 »

Bonsoir
C'est de la "petite histoire" mais j'ai bien connu le dernier officier marinier (Mt timonier) qui a descendu la coupée juste avant l'amiral Laborde, il n'y avait plus qu'eux deux à bord. En tant que détenteur dépositaire des jumelles (entre autre) il les avait toutes passé autour du cou puis c'est fait dépouiller par les allemands sur le quai, sauf une qui était en vitrine dans sa maison de Loguivy.
Cordialement
HDxpert
Messages : 2
Inscription : 27 janv. 2021, 09:09

Devenir des Officiers de Marine après le sabordage de la Flotte à Toulon en 1942

Message par HDxpert »

Bonjour

J’ai réuni divers éléments sur la carrière militaire Henri Desjardin (°1894 à Paris + 1971 à Toulon) qui est entré à l’École Navale en 1913. Des éléments sur son parcours militaire sont accessibles via https://sites.google.com/view/henri-desjardin-1913-1944
L’étude de la fin de carrière militaire d’Henri Desjardin m’amène à me poser des questions générales sur la fin de carrière militaire des Officiers de Marine après le sabordage de la Flotte à Toulon en 1942

La fin de carrière militaire d’Henri Desjardin est la suivante :
  • À partir du 2 décembre 1941, le Capitaine de Frégate Henri Desjardin est embarqué sur le croiseur JEAN DE VIENNE sous le commandement du Capitaine de Vaisseau Mailloux
  • Le 27 novembre 1942, le JEAN DE VIENNE est sabordé à Toulon dans la cadre du sabordage général de la flotte
  • Du 28 novembre 1942 au 1er mai 1943, Henri Desjardin est Capitaine de frégate sur le "JEAN DE VIENNE sabordé"
  • Le 7 juillet 1943, Henri Desjardin est "En congé d’armistice"
  • Du 1er mai 1943 au 1er février 1944, il est noté "CCAM Paris"
  • Henri Desjardin est "rayé du contrôle" le 1er février 1944
À partir de cet exemple de fin de carrière, je cherche des informations sur le devenir des officiers de marine après le sabordage de la Flotte à Toulon en 1942 :
  • Les officiers sont-ils restés en poste sur certains bâtiments sabordés ? Cela ne concernait que quelques officiers ? Pour quels motifs ?
  • Certains n’ont-ils pas été mis immédiatement "En congé d’armistice" ?
  • Quelle est la cause de la mise « En congé d’armistice" ?
  • Quelles ont été les missions des officiers restés en poste sur les bâtiments sabordés ?
  • Pourquoi a-t-il été mis fin à ces missions ?
  • Que signifie CCAM Paris ? Cela signifie-t-il une affectation à Paris ? Est une "position administrative" ne correspondant pas à une affectation précise ?
  • La Marine a-t-elle aidé au reclassement des officiers de Marine ?
  • Certains Officiers de Marine se sont-ils engagés dans la résistance ?
Cela fait beaucoup de questions pour lesquelles je n'ai pas trouvé d'informations sur l'instant.
Merci si vous pouvez m’apporter des informations sur ces sujets, m'orienter vers des sources qui pourraient me renseigner ou tout simplement échanger sur d'autres officiers qui auraient connu un parcours analogue.
Existe-t-il des ouvrages traitant du devenir des Officiers de Marine après le sabordage de la Flotte à Toulon en 1942 ?

Bien cordialement

Bernard Régis
rubans29
Messages : 408
Inscription : 13 mars 2009, 20:14
Localisation : QUIMPER

Re: Le Sabordage de la Flotte le 27 novembre 1942 à Toulon

Message par rubans29 »

Bonjour
J'ai connu en Bretagne comme certainement pas mal de personne de ce forum des anciens ayant vécu le sabordage en tant qu'équipage ou officier marinier.
Oui la plupart ont été "congédiés" et sont rentrées dans leurs familles et la mention CCAM Paris apparait dans les livrets militaires (centre d'administration de la marine).
Certains ont intégré les GML ou marins pompiers voir même l'école navale et j'en passe, il y a eu aussi des solutions pour garder des cadres actifs en gonflant les effectifs des corps civils de la marine.
Il y a des exemples de ralliement individuel aux FNFL par des départs clandestins (sur Douarnenez par exemple) mais la majorité a repris une activité civil jusqu'en 44 date à laquelle ils ont été réintégrés souvent après avoir participé aux combats de la libération notamment Menez Hom/Crozon où les OM étaient cadres de certaines unités FFI FTP, sur la poche de Lorient un régiment de marins a même été crée.
Tout ça est bien sûr à nuancer chaque parcours est un cas à part mais ça reflète une "moyenne" dans les témoignages que j'ai pu recueillir.
Cordialement
Répondre