et le LESTIN

Répondre
Avatar de l’utilisateur
ALAMER
Messages : 249
Inscription : 21 janv. 2007, 13:25
Localisation : Paimpont Ille-et-Vilaine
Contact :

et le LESTIN

Message par ALAMER »

Dans le dictionnaire de Jean Michel ROCHE on trouve mention un contre torpilleur Médecin principal Lestin .Or je trouve "Mécanicien Principal LESTIN " sur des photos d'époque ainsi que sur les relevés de service. (avec la mention d affectation à la flottille de Bizerte......
Erreur de saisie?
Association ALAMER - http://alamer.fr
Avatar de l’utilisateur
capu.rossu
Messages : 1362
Inscription : 07 mars 2007, 19:03

Mecano ou Medico

Message par capu.rossu »

Bonjour,
Notre ami Jean Michel a eu le clavier qui a fourché car c'est bien le Mécanicien Principal Lestin et non le Medecin Principal Lestin.
Cordialement
Alain Croce
Avatar de l’utilisateur
jmroche
Site Admin
Messages : 74
Inscription : 06 janv. 2007, 09:12
Contact :

Message par jmroche »

Mea culpa, c'est effectivement une grosse coquille.
A propos, quelqu'un sait pour qui était le Mécanicien principal Lestin ?
(ce n'est pas une devinette)
Avatar de l’utilisateur
capu.rossu
Messages : 1362
Inscription : 07 mars 2007, 19:03

Mécanicien Principal Lestin

Message par capu.rossu »

Bonsoir Jean Michel,
Le Mécanicien Principal Lestin était officier mécanicien sur le Liberté en 1911.
Au début de la catastrophe, il rendit compte à l'officier de permanence que le noyage de soutes était inaccessible. Celui-ci lui répondit qu'il fallait les noyer coûte que coûte afin d'éviter l'explosion. Il salua, fit demi-tour et redescendit dans les fond. Il ne pût réussir à noyer les soutes et disparut dans l'explosion du cuirassé.
Un autre officier de ce cuirassé, l'Enseigne Gabolde, partagea avec lui l'honneur posthume de voir son nom attribué à un bâtiment de la Royale.
L'Enseigne Roux, quant à lui, tentait de manoeuvrer les vannes de noyage du bassin où l'Iéna brûlait. Il fut faucher par les débris de l'explosion et son nom a été attribué au troisième bâtiment de la série.
Le mot "série" est un peu présomptueux car le Gabolde devait avoir des turbines à engrenages au lieu de turbines directes comme les deux autres. Sa construction fut interrompue durant la guerre et à lors de son achèvement en 1921/1923 on en profita pour lui donner un armement plus conséquent que les 800 tonnes ou les deux 1000 tonnes.
Amicalement
Alain
Avatar de l’utilisateur
jmroche
Site Admin
Messages : 74
Inscription : 06 janv. 2007, 09:12
Contact :

Message par jmroche »

Merci pour cette réponse détaillée.
douzef
Messages : 713
Inscription : 08 mars 2007, 17:44

Re: et le LESTIN

Message par douzef »

Image
Répondre